Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2018 7 25 /02 /février /2018 17:15
Têt 2018 aux Avanchets, organisé par le Cercle culturel Làng Viêt

Comme l'an passé, j'ai assisté hier, pour fêter le Nouvel An vietnamien et l'entrée dans l'année du chien, à la belle soirée organisée aux Avanchets, à Genève, par le Cercle culturel Làng Viêt, en compagnie de mes nombreux amis vietnamiens, avec lesquels je suis à jamais de tout coeur.

 

Chaque Nouvel An est l'occasion de prononcer des voeux. Et les personnalités, qui se sont exprimées hier, l'ont fait chacune à leur façon.

Le-Van Hong Van et Nguyen Van Ngoan

Le-Van Hong Van et Nguyen Van Ngoan

Les organisateurs, Nguyen Van Ngoan, président de Làng Viêt, et Le-Van Hong Van, secrétaire-générale, ont bien sûr souhaité la bienvenue à l'assistance très nombreuse, mais la seconde a cependant tenu à évoquer l'offensive des communistes, lors du Têt de 1968, il y a tout juste 50 ans.

 

Les communistes avaient rompu la trêve traditionnelle qu'ils avaient pourtant annoncée et s'étaient comportés en criminels de masse: dans les charniers de Hué 2'500 victimes avaient été trouvées après leur départ.

Thierry Apothéloz

Thierry Apothéloz

Thierry Apothéloz, conseiller administratif et vice-président de la commune de Vernier, a souligné l'intégration de la communauté vietnamienne dans le pays et son esprit d'ouverture.

Luc Barthassat

Luc Barthassat

Luc Barthassat, conseiller d'État genevois, a programmé de se rendre au Vietnam, un des seuls pays d'Asie qu'il ne connaît pas encore, mais il dit avoir eu l'occasion de rencontrer des Vietnamiens dans des camps de réfugiés, notamment en Australie, et compati aux souffrances de la diaspora.

Anne-Marie von Arx-Vernon

Anne-Marie von Arx-Vernon

Anne-Marie von Arx-Vernon a vanté les vertus des natifs du signe du chien: loyauté, fidélité, courage, défense des victimes d'injustice.

 

Même s'ils n'étaient pas présents toute la soirée, pris par d'autres obligations, Pierre Maudet, conseiller d'État genevois, était là pour l'apéritif, et Serge Dal Busco, autre conseiller d'État genevois, a rejoint l'assistance en cours de soirée.

Bouteille de Chenin Blanc

Bouteille de Chenin Blanc

Mais le Têt est surtout une fête: on se nourrit, on boit, on chante et on danse.

 

A propos de nourritures terrestres, hier soir il y avait innovation: une belle et saine concurrence entre les stands de Hoàng Rosa, de Kim Liên, de Làng Viêt et de Tài Chanh...

 

Comme pour confirmer les propos de Thierry Apothéloz, les danses et les chants n'étaient pas seulement d'inspiration culturelle vietnamienne.

Danse du lion

Danse du lion

Le printemps des retrouvailles

Le printemps des retrouvailles

Le Têt chez nous

Le Têt chez nous

Le printemps et la jeunesse

Le printemps et la jeunesse

Carte de voeux

Carte de voeux

Il y avait aussi d'autres cultures représentées dans les chants et les danses, par exemples:

La danse des poupées

La danse des poupées

La danse russe

La danse russe

La danse tzigane

La danse tzigane

La danse persane

La danse persane

Un spectacle du Têt ne serait toutefois pas complet sans démonstrations de vovinam viêt vo dao, ici sous la direction de Tan Rousset.

 

Cet art martial ancestral vietnamien n'est pas seulement un sport de combat: il est aussi un art de vie qui repose sur les valeurs de respect, d'écoute, de discipline, d'entraide et de tolérance. En deux mots, c'est un art.

Quyen de vovinam viet vo dao

Quyen de vovinam viet vo dao

Song luyen de vovinam viet vo dao

Song luyen de vovinam viet vo dao

Les organisateurs ont remercié tous les participants à cette belle soirée.

Le-Van Hong Van et Nguyen Van Ngoan

Le-Van Hong Van et Nguyen Van Ngoan

Et, comme toutes les belles histoires, celle-ci s'est terminée par un chant.

 

Francis Richard

Chant final

Chant final

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens