Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2018 5 06 /04 /avril /2018 15:45
Gavroche 21.68, d'Olivier Sillig

Ce livre est le Mai Nouveau, le millésime 68 du XXIe.

 

Ce slogan néo-soixante-huitard, même s'il fait révérence à ceux du siècle précédent, n'y apparaît sur les murs qu'a posteriori, symboliquement:

 

Ce jour-là, l'air était si lourd que les pavés volaient.

 

Mais avant d'en arriver là, il faut d'abord se projeter dans le contexte:

 

Actuellement, dans les quatre espèces humaines (anthropophrènes), on distingue une espèce naturelle, l'ancêtre, l'homme, et trois synthétiques: ordinateur, droïde, synsynaptique.

 

Le contexte est donc post- voire trans-humaniste. Cela ne veut pas dire que l'on oublie les grandes figures telles que Ferré, Hugo ou Voltaire puisqu'une Petite héroïne de treize ans s'appelle Gavroche, et qu'un vieux sage se nomme Micromégas...

 

Mai 68 au XXIe, c'est plutôt potache: le signal que les événements vont se produire, c'est quatre petites masses blanches, des crottes de chien alignées en croix, qu'un synsynaptique trouve plusieurs jours de suite à l'entrée de son immeuble et interprète...

 

Ce synsynaptique se fait appeler Rumpelstilzschen, comme le personnage des frères Grimm (son vrai nom est une dérivée holographique complexe...), et son serviteur intermittent, qui autrement est cireur de chaussures, s'appelle Leonardo, comme Di Caprio...

 

Un complot contre les humains se prépare à Paris, sur fond de Coupe du Monde de football, sport où ceux-ci, devenus le Tiers Monde du monde, surpassent pourtant les droïdes, par leur intelligence physique et la puissance de leur motricité...

 

Dans Gavroche 21.68, Olivier Sillig, qui prouve que son imagination est au pouvoir, révèle au lecteur ce qu'il advient dudit complot, mais le récit des événements fait par la suite ne sera jamais suffisamment clair pour départager la légende de l'histoire...

 

Francis Richard

 

Gavroche 21.68, Olivier Sillig, 192 pages, Hélice Hélas

 

Livres précédents:

 

Je dis tue à tous ceux que j'aime, L'Âge d'Homme (2017)

Jambon dodu, Hélice Hélas (2016)

Jiminy Cricket, L'Âge d'Homme (2015)

Le poids des corps, L'Âge d'Homme (2014)

La nuit de la musique, Encre Fraîche (2013)

Skoda, Buchet-Chastel (2011)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens