Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2018 3 11 /07 /juillet /2018 22:55
La montagne que personne ne voit, de Nicolas Zambetti

La montagne que personne ne voit est un livre ponctué de récits de montagnes et de sentiments très personnels.

 

La montagne est pour Nicolas Zambetti une véritable passion: En tant que guide je prends vraiment mon pied quand, accompagné de clients doués, mes mandats me conduisent vers des parois de rêve. Une passion qui est née alors qu'il est encore tout jeune.

 

Dans les années 1980, il a lu Les 100 plus belles courses de Gaston Rébuffat. En mars 1987, il a suivi l'exploit de Christophe Profit  qui, en très peu de temps, a enchaîné les faces nord du Cervin, de l'Eiger et des Grandes Jorasses.

 

Ses rêves deviennent réalité avec ses courses de 1990 (le Cervin), 1991 (Les Grandes Jorasses) et 1992 (l'Eiger). En 1995 - il n'a pas 21 ans - il subit un échec au cours d'introduction du stage d'aspirant-guide, mais cela ne le décourage pas: il continue ses courses en montagne.

 

(En 2000-2002, il réussira sans trop de soucis le cursus de formation.)

 

1995 est également l'année de sa rencontre avec Frédérique, une voisine de quartier, de trois ans sa cadette, qui le soutiendra toujours. Il n'a désormais plus une seule chose dans sa vie, même s'il fait à sa copine des infidélités avec la montagne quand celle-ci lui fait de l'oeil...

 

De leurs amours naissent d'abord Mathilde, puis le 12 décembre 2008, Arthur, un enfant différent des autres. Une visite médicale, le 23 août 2010, révèle que lui et sa femme sont les heureux parents d'un magnifique spécimen de "happy puppet", ou "pantin hilare" en français.

 

Arthur est en effet atteint du syndrome d'Angelman:

Les enfants qui en sont atteints sont caractérisés par un retard mental, un déficit important de la parole, une démarche très saccadée. De plus, ils sont très joyeux, riant de façon inappropriée. Ils connaissent de grandes difficultés avec retard cognitif très important, des problèmes d'équilibre et de motricité...

 

L'auteur a gravi un jour une montagne que personne ne voit, mais la vie lui a réservé une autre à gravir, celle d'élever un Arthur sujet à des épilepsies et d'une hyperactivité telle qu'elle lui fera dire qu'elle l'a amené à vivre de nombreuses aventures pendant sa courte existence. 

 

Arthur est retrouvé mort le 23 avril 2015, à six ans. L'auteur est alors parcouru de sentiments personnels contradictoires. Si Arthur leur en a fait voir (toute la famille a souffert avec toi, nous avons "morflé grave" même), il leur manque maintenant pourtant, cruellement:

 

Une énorme raison de vivre s'est envolée, celle de protéger quelqu'un qui en avait besoin, qui en valait la peine, avec beaucoup d'attention et d'amour. Il nous en donnait énormément en retour. Nous avons perdu Arthur, mais nous avons aussi perdu une somme phénoménale de soucis entraînés par son handicap.

 

Alors ce livre dédié en premier lieu à Arthur, puis à Frédérique et à Mathilde, à sa mère Monique, à tous ceux qui les ont aidés, enfin aux parents d'enfants différents, est une façon pour lui de rendre hommage à son fils, une thérapie qui l'aide à panser ses plaies, le partage avec le lecteur d'une histoire vraie.

 

Sans doute la ténacité que suppose le métier de guide de montagne lui est-elle de quelque secours pour s'en sortir. Le fait de vivre intensément lors de ses courses en montagne lui permet certainement aussi de refaire le plein d'endorphine, un carburant essentiel pour lui...

 

Francis Richard

 

La montagne que personne ne voit, Nicolas Zambetti, 184 pages, Torticolis et  Frères

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens