Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2018 5 14 /09 /septembre /2018 22:55
Nuit américaine, de Pierre Lepori

Alexandre anime une émission radiophonique nocturne, Nuit américaine, dont le titre fait inévitablement penser au film de François Truffaut et à sa mise en abyme, mais aussi, pour les connaisseurs, au procédé de tournage que l'on désigne ainsi en français, tandis qu'en anglais on parle de day for night...

 

Le roman de Pierre Lepori présente des analogies avec le film et l'expression. S'y déroulent en effet en parallèle des interventions d'auditeurs, ponctuées de musiques, et la vie d'Alex en Amérique, où il a choisi d'aller, après que, son chef, lui a demandé de prendre un mois de congé pour surmenage et réflexion:

 

Le futur est sur le web!

 

Tandis que les auditeurs continuent la nuit, en Europe, à raconter à l'antenne ce qu'ils ont envie, vrai ou faux - cela n'a pas d'importance -, c'est le jour en Amérique, et vice-versa. Si bien qu'Alex se retrouve à écouter son émission en streaming à trois heures de l'après-midi de sa première journée américaine.

 

Alex en Amérique s'enfonce dans sa nuit à lui, à lui seul, dans une ville trop grande. Sa rencontre avec Paméla, femme corpulente, étrange créature à la chevelure rousse bouclée, ne peut qu'être un intermède, alors que le hantent les figures de sa mère, de son ex-femme, de son frère et de son ami d'enfance.

 

Dans le film de Truffaut, le personnage du réalisateur dit en substance: Les films sont mieux que la vie [...], nos vies sont compliquées, et caetera mais les films, eux, filent tout droit, comme des trains dans la nuit. Peut-être que la vie d'Alex est moins compliquée qu'elle ne paraît, et ce roman plus droit...

 

Francis Richard

 

Nuit américaine, Pierre Lepori, 102 pages, Éditions d'en bas

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens