Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2018 2 06 /11 /novembre /2018 23:30
Léonard Burnand, Jean-Marie Roulin et Jacques Poget, qui préside le Cercle littéraire

Léonard Burnand, Jean-Marie Roulin et Jacques Poget, qui préside le Cercle littéraire

Hier soir le Cercle littéraire de Lausanne, présidé par Jacques Poget, accueillait l'Association Benjamin Constant dans ses locaux du 7 de la place Saint-François à Lausanne, c'est-à-dire dans la maison natale de l'auteur d'Adolphe.

 

Après l'assemblée générale de l'association qui s'est tenue à 17 heures, à 18 heures eut lieu la remise du Prix Benjamin Constant à Jean-Marie Roulin pour récompenser son édition des Journaux intimes de Benjamin Constant parue en 2017 dans la collection Folio des éditions Gallimard.

Jean-Marie Roulin et Léonard Burnand, qui préside l'association

Jean-Marie Roulin et Léonard Burnand, qui préside l'association

Le Prix Benjamin Constant est un prix rare, donc précieux. En effet il a été décerné hier pour la deuxième fois. La première fois, c'était en 2011 à Helena Rosenblatt, une américaine, qui enseigne à la City University of New-York, pour ses livres sur les idées de Benjamin Constant.

 

Le lauréat de ce soir, dont l'origine familiale est valaisanne, a vécu à Lausanne avant d'être assistant du professeur Roger Francillon à Zurich, d'enseigner à l'University of Pennsylvania, à Philadelphie, et d'être aujourd'hui professeur à l'Université Jean Monnet, à Saint-Étienne.

 

Chateaubriand a été son sujet d'études avant que Constant ne le soit. Il a écrit ainsi notamment Chateaubriand, l'exil et la gloire (Honoré Champion, 1994) et L'épopée de Voltaire à Chateaubriand (Voltaire Foundation Oxford, 2005).

 

Chez Garnier Flammarion, Jean-Marie Roulin a présenté Ma vie, Amélie et Germaine, Cécile en 2011 et Adolphe en 2013. Léonard Burnand remarque que le seul roman de Benjamin Constant est désormais accessible en France pour la modique somme de trois euros nonante...

Jean-Marie Roulin

Jean-Marie Roulin

Pour son édition des Journaux intimes, Jean-Marie Roulin a bénéficié d'un socle solide. Lui ont en effet servi les éditions précédentes de 1887 et de 1952, la correspondance, les écrits politiques.

 

Pourquoi s'est-il intéressé aux Journaux intimes ? Pourquoi s'est-il introduit dans une vie privée comme par effraction ? Par honteuse manie ? Est-ce la faute à Rousseau ? Non, c'est la faute à Adolphe... C'est-à-dire au langage analytique de son auteur couplé à son lyrisme romantique.

 

Ces deux caractéristiques sont un échantillon de la diversité des centres d'intérêts de Benjamin Constant, mû toutefois par une constante, la défense indéfectible du droit pour l'individu, qui peut se soustraire à la loi quand elle est illégitime, parce qu'à ce moment-là ce n'est pas une loi. Il emploie l'expression de préalable inconsenti...

 

Pourquoi cette volumineuse édition de 2017 (1152 pages) ? Depuis l'édition de 1952, d'Alfred Roulin (avec lequel il n'a pas de lien de parenté) et de Charles Roth, la recherche a progressé. Et Jean-Marie Roulin s'est en particulier nourri des Colloques de Coppet et de nombreuses conversations.

 

Alors que l'édition de 1952 est lissée et que celle des Oeuvres complètes reproduit les journaux tels qu'ils furent écrits, la sienne s'est attachée à maintenir la ponctuation originelle et à reproduire le texte dans la disposition originelle des pages.

 

Ce qui ressort de la lecture des Journaux intimes, c'est  un sentiment d'errance:

- rédactionnelle: le journal 1 comprend des signes typographiques inédits; le journal 2 comprend 17 codes personnels dévoilés dans le journal 1; le journal 3 est écrit en français mais en caractères grecs...

- ontologique: je ne suis pas tout à fait un être réel; il y a deux personnes en lui: l'une étant observatrice de l'autre...

- existentielle:  ces journaux sont un journal des morts

- affective: rester avec Germaine (de Staël) ou partir; ou vivre et se disputer avec Charlotte (de Hardenberg); ou souffrir par Juliette (Récamier)

- politique: c'est un véritable polar que sa vie après la chute de l'Empire, même si l'essentiel est pour lui que les libertés fondamentales soient préservées

- religieuse: le plan de son ouvrage sur la religion, remis plusieurs fois sur le métier en est l'illustration

 

Et puis Benjamin Constant fait de nombreux voyages, autres errances...

 

En somme, il a un plan de vie introuvable et c'est cet égarement du coeur et de l'esprit qui a séduit Jean-Marie Roulin...

 

Francis Richard

2011

2011

2013

2013

2017

2017

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens