Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2019 2 22 /01 /janvier /2019 23:55
Lady des abysses, de Jack Küpfer

La Suisse a une marine marchande, ce que d'aucuns ignorent. Dont le port d'attache est Bâle...

 

Le Tigre d'azur est un bateau d'une compagnie de cette marine méconnue, la Pacific Swiss. Il jauge 64 000 tonnes et est mû par un moteur de 16 000 chevaux.

 

Le Tigre d'azur fait escale à Singapour. Ses marins, Ian, Erik et les autres, en profitent pour se lancer en bande dans les sulfureux repaires des noctambules:

 

L'ultime étape de ces coureurs des mers était le Snow Club. C'est là qu'ils avaient choisi d'aller se frotter le cuir et se donner du bon sang.

 

Erik Eggis est un jeune mousse de seize ans; Ian Horkan, le second officier du pont, a le double de l'âge de ses camarades... c'est-à-dire plus de quarante ans.

 

C'est au Snow Club que Ian fait la connaissance d'une jeune beauté, de type indien, qui se fait appeler Parvati, comme l'épouse de Shiva.

 

Parvati se prénomme en réalité Dewa... Elle sait bien des choses. Elle sait par exemple que Ian a un médaillon dans la poche droite de son pantalon.

 

Dewa demande à Ian de lui montrer ce médaillon à l'effigie d'une belle Dame britannique. Elle reconnaît cette femme qui obsède Ian depuis vingt ans et qu'il associe au naufrage d'un voilier anglais, dont il aurait pu être témoin dans une vie antérieure.

 

Ian veut en effet écrire un roman mais la Dame du médaillon jette une ombre noire sur son imagination et il ne parvient qu'à écrire d'illisibles élucubrations (les mêmes ressassées chaque nuit)...

 

A Roscoff, un boutiquier, un certain Dickinson, lui  a fait présent de ce médaillon, qu'il prétendait avoir arraché aux doigts de la Mer...

 

Dans ce médaillon, il y avait le portrait d'une belle Dame, dont l'attitude noble et sérieuse était inspirée de la peinture anglaise du temps de Gainsborough.

 

Ian avait surnommé cette Dame, sans qu'il sache jamais pourquoi, Lady Cyana, et avait toujours le médaillon sur lui depuis lors.

 

Dewa reconnaît donc la Lady et implore Ian de rester avec elle à Singapour et de ne pas aller à Kandla la prochaine escale du Tigre d'azur:

 

Si tu pars, tu mourras noyé, crois-moi.

 

Après une nuit d'amour avec Dewa, dans un hôtel de Little India, Ian la quitte subrepticement avant qu'elle ne se réveille. En fait il fuit, redevenu simple individu farouche. 

 

Lady des abysses est dès lors le récit captivant de la traversée du Tigre d'azur de Singapour à Kandla, devant lequel le navire stationne pendant plus d'un mois.

 

La nuit de l'équinoxe une brume luminescente se lève...

 

Francis Richard

 

Lady des abysses, Jack Küpfer, 296 pages, L'Âge d'Homme

 

Livre précédent:

Black Whidah, Olivier Morattel Éditeur (2014)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens