Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2019 1 08 /07 /juillet /2019 19:15
Je connais un patient soigné par homéopathie

Je connais un patient soigné par homéopathie depuis deux tiers de siècle. Ce patient, c'est moi. C'est pourquoi inutile de préciser que je ne crois pas à l'homéopathie.

 

En effet je ne crois pas à l'homéopathie, mais je sais que cette médecine basée sur le principe de similitude (d'où son nom) est efficiente, du moins sur ma personne.

 

Je n'en donnerai que trois exemples.

 

En 1952, j'ai dix-huit mois, un âge où l'effet placebo est indubitable, et je suis sujet à des otites aiguës. Je subis cinq paracentèses, opérées sur mes deux tympans. Sans résultat.

 

Des amis de mes parents leur recommandent le docteur Roland Zissu, homéopathe. L'ordonnance de tubes homéopathiques qu'il prescrit me guérit en quelques jours...

 

Grâce à ce médecin, et non pas par un effet magique, je ne deviens pas sourd...

 

En 1980, je suis sujet à une dysenterie chronique et, en même temps, j'ai des hémorroïdes. Le Dr Zissu m'envoie à un confrère en vue de mon opération à l'Hôpital Corentin-Celton.

 

Après l'opération, je parle à ce médecin allopathe de ma dysenterie, que l'homéopathie n'a pas encore enrayée. Aucun des traitements qu'il me prescrit ne me guérit.

 

Le médecin en question me renvoie au Dr Zissu et à ses granules (sic).

 

En 2001, je suis blessé lors d'une démonstration de karaté en France: mon ligament croisé antérieur est rompu à la suite d'un yoko geri qui a eu pour effet de mettre ma jambe gauche en torsion...

 

Dans une clinique de Lausanne je suis opéré et le chirurgien me propose des granules d'arnica contre la douleur: grâce à elles, je ne prends que trois des dix doses de morphine qui me sont autorisées.

 

Pourquoi je parle de ces trois expérimentations personnelles de l'homéopathie? Parce qu'aujourd'hui, pour faire de petites économies au regard de ses dépenses abyssales, l'État français s'apprête à dérembourser les médicaments homéopathiques.

 

Voilà le résultat mirifique du monopole de l'assurance-maladie: c'est l'État qui décide du remboursement ou non des médicaments, qu'importe les conséquences pour les patients.

 

Dans une société libre, ce serait aux sociétés d'assurance de décider de quels médicaments elles assurent la couverture et... aux patients de choisir celle qui lui ferait la meilleure offre.

 

D'aucuns, naïfs ou hypocrites, parlent de capitalisme de connivence à propos des laboratoires homéopathiques, comme si ce n'était pas le cas de tous les laboratoires pharmaceutiques, du fait même du monopole.

 

D'autres, parfois les mêmes, invoquent aussi le fait que la science n'aurait pas trouvé de preuves solides de l'efficacité de l'homéopathie. L'histoire de la science montre, surtout en matière médicale, que celle-ci est faillible et parfois rebrousse chemin...

 

Comme le dit Michèle Boiron, administratrice des Laboratoires Boiron, dans un entretien accordé au Temps le 27 septembre 2018:

 

La physique n’est pas encore assez pointue pour démontrer certains mécanismes d’action. Ce n’est pas parce qu’on ne sait pas comment ça marche que ça ne marche pas.

 

L'homéopathie a toutefois ses limites.

 

Quand, il y a quinze ans, mon médecin homéopathe de l'époque, qui avait succédé au Dr Zissu, a détecté chez moi une insuffisance aortique, il m'a envoyé chez un confrère cardiologue. Depuis, je prends tous les jours un médicament allopathique.

 

Mais la médecine allopathique a aussi ses limites.

 

Souffrant il y a trois ans, d'une névralgie cervico-brachiale due à une hernie sévère de la sixième cervicale, une neurologue m'a prescrit ici un médicament allopathique qui s'est avéré non seulement inefficace mais dangereux pour ma santé...

 

Ayant observé quels mouvements de physiothérapie et d'ostéopathie soulageaient ma névralgie, tous les matins, depuis lors, je fais des exercices combinant ces mouvements à des exercices d'éveil musculaire que j'exécutais préalablement à la pratique de mon art martial.

 

Mon hernie n'a pas disparu, mais ma névralgie oui...

 

En Suisse, qui n'est pas un pays aussi libre que je le souhaiterais, mais qui est tout de même plus libre que la France, sous la pression du peuple, quatre thérapies complémentaires, dont l'homéopathie, sont de nouveau remboursées depuis mai 2017.

 

En France, où la liberté ne fait que régresser, un tel revirement n'arrivera pas...

 

Francis Richard

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens