Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2019 4 05 /09 /septembre /2019 22:15
Absolument modernes !, de Jérôme Meizoz

Toute sa vie, père a voulu croire au progrès. L'avenir radieux ne serait qu'une affaire de technique. Il fallait juste faire confiance, s'en remettre à ceux qui savaient.

 

Lui, Jérôme Fracasse, n'a pas la religion du progrès et ses piques régulières contre Dieu, qui n'intervient pas quand il le voudrait, laissent penser qu'il n'a pas ou plus de religion du tout.

 

En treize chroniques, ce Valaisan raconte dans Absolument modernes! les années de promesses quand on chantait partout l'avancée triomphale et la croissance infinie.

 

Ces années de promesses sont celles qui ont précédé le siècle 20, puis l'ont parcouru. Des espérances qu'elles ont suscitées, aujourd'hui, apparemment, il faut en rabattre.

 

Aussi le chroniqueur est-il pris entre rires et larmes. Rires parce qu'il était dérisoire d'y croire, larmes parce qu'il a été fait table rase du passé, considéré comme vieillot et stupide.

 

Lui aussi y a cru, au progrès, jusqu'à ce qu'il découvre sa face destructrice. Et, aujourd'hui, il a décidé de ne travailler qu'à rebrousse-sens: le lecteur est prévenu.

 

Il n'est pas sûr pourtant que tous ses lecteur ne soient pas peignés dans le sens du cheveu, car, de nos jours, il n'est pas le seul, de loin pas, à s'en prendre, même si lui au moins le fait d'une plume alerte:

 

- aux entrepreneurs, qui bâtissent des cages à humains

 

- aux banques, créées au siècle 19, ce qui prouve que, depuis ces temps anciens, on sait l'art d'accumuler, de transformer. De spéculer.

 

- au tourisme, dont l'essor multiplie les auberges, les commerces et les routes

 

- aux usines dont les petits cultivateurs et éleveurs prennent le chemin

 

- à l'école gratuite et obligatoire, autant dire [...] notre première incarcération

 

- à la grande distribution, dont, jeune, les hypermarchés lui donnent la nausée

 

- à l'autoroute, dont le bitume est exquis

 

- à l'automobile, qui devient un habitacle, un habitat

 

etc.

 

Le lecteur n'est donc pas surpris qu'il ait un rêve:

 

Le rêve dit qu'une certaine Fée Minimum, adepte de la modération et de la vie lente, a pris la tête d'un mouvement de résistance. A son service oeuvrent deux soeurs folaches, Vertige et Frisson.

 

Selon lui, il ne faudrait conserver que les avancées précieuses dont tout le monde se réjouit... et laisser de côté les inventions absurdes: en cela il n'a évidemment pas tort, mais cela se fera tout naturellement, qu'il soit rassuré.

 

Il se souvient enfin que, dans les magazines, au début des années 1980, la plupart des sujets racontent le progrès heureux. Ils ne parlent ni de réchauffement climatique ni d'extinction d'espèces...

 

En rappelant cela (on parlait plutôt alors de refroidissement climatique...), il ne risque pas implicitement de nager à contre-courant du catastrophisme actuel, si infondé qu'il soit...

 

In fine il se montre néanmoins réaliste quand il écrit:

 

Il me semble aujourd'hui que du monde, on ne peut donner qu'une image morcelée.

 

Francis Richard

 

Absolument modernes, Jérôme Meizoz, 160 pages, Zoé (sortie le 5 septembre 2019)

 

Livre précédent à La Baconnière:

Haute trahison (2018)

 

Livres précédents chez Zoé:

Faire le garçon (2017)

Haut Val des loups (2015)

Séismes (2013)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens