Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2020 6 21 /03 /mars /2020 16:45
Les trois fous et la fin du monde, de Philippe Erard

- Si vous êtes sérieux, vous n'êtes certes pas des rigolos. Vous êtes plutôt des fous. Les trois fous de Bollens.

 

Bollens est un hameau dans le Pays de Vaud, qui se trouve sur la commune de La Sarraz. C'était autrefois un village; c'est aujourd'hui un patelin fantôme sans futur. Il y avait  cinq grandes fermes, une entreprise de vente par correspondance, une fabrique d'huile de noix, un bureau de poste, une école, une épicerie, une laiterie et une auberge, La Croix Verte.

 

La population, qui était de quelque 150 habitants pour une vingtaine de maisons, n'est plus que de quatre hommes et une femme, tous âgés entre 65 et 75 ans, un EMS autonome: Paul Ducraux, l'ex maître d'école, Marius Pelet, l'aubergiste (La Croix Verte reste ouverte), Louis Bonzon, un agriculteur-éleveur, Emile Perraudin, un retraité, et Preciosa de Sousa.

 

Preciosa de Sousa vit chez Marius. Avec Marius. Femme de ménage, un peu amante à l'occasion et surtout compagne pour combattre la solitude, partager la vie, converser. Le seul couple de Bollens. C'est elle qui traite Paul, Marius et Emile de fous, après qu'ils ont tenu à l'auberge leur première séance du Stamm créé, sur proposition de Paul, pour, chaque jeudi:

 

Échanger, avoir une discussion, partager une idée, des idées, en débattre, tout ça avec un bon repas dans une bonne ambiance de camaraderie.

 

Preciosa, qui est le bon sens même, a raison de traiter les trois de fous, parce que Paul, qui est le seul connecté avec le monde extérieur, a fait défiler sur l'écran de son ordinateur, qu'ont regardé avec lui Marius et Louis, un fleuve d'informations plus alarmistes les unes que les autres sur le sort de la planète et n' en a prédit pas moins que la fin du monde...

 

- Alors vous êtes quatre, comme les trois mousquetaires. Les fous de Bollens. On verra qui sera D'Artagnan!

 

S'exclame Preciosa quand Marius lui confirme qu'Emile Perraudin, qui jusque-là vit à l'écart, fait désormais partie du Stamm. On ne peut pas dire, comme le dit le proverbe, que plus on est de fous plus on rit, parce que ce passage à quatre ne fait que renforcer leur délire. Ce serait déprimant, si Philippe Erard ne peignait ces Vaudois pur jus avec humour...

 

Francis Richard

 

Les trois fous et la fin du monde, Philippe Erard, 180 pages, Éditions de l'Aire

 

Livre précédent:

La dernière carte de Marcel Fischer (2019)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens