Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2020 6 07 /03 /mars /2020 13:15
Ne pas laisser le temps à la nuit, de Sonia Molinari

- Nous n'avons pas de nouvelles de Juan, Walaya. Nous avons enfin reçu la liste des intervenants du congrès. Ton mari y était bel et bien attendu, mais il ne s'est jamais présenté.

 

Ce 11 avril 1995, à Hong Kong, Selma, la jeune secrétaire de Juan Saez, est la messagère de sa disparition. Cette annonce faite à Walaya, qui est d'origine thaïe, est une véritable catastrophe pour sa famille.

 

Sa fille Maïko devient junkie, vit dans un squat et disparaît à son tour. Son fils Nao est dès ce jour-là frappé de mutisme et ne peut plus s'exprimer que par le langage des signes ou par la peinture, où il excelle.

 

Quelque cinq ans plus tard, Maïko se réveille dans un hôpital de Bruxelles, que la famille a quitté, quand elle avait treize ans, à la suite de l'engagement de son père par une prestigieuse firme de Hong Kong.

 

Juan Saez est chercheur en biologie moléculaire. Il a dû faire une importante découverte, ce qui expliquerait sa disparition. Est-il mort ou vivant? Telle est la question à laquelle Maïko se doit de répondre.

 

Mais, avant de se lancer sur les traces de son père, il lui faut un peu se reconstruire, c'est-à-dire travailler pour vivre, se former pour avancer, revoir incognito sa mère et son frère pour se retrouver.

 

Après, elle enquête, bien que le traumatisme soit toujours présent, jusque dans sa chair - à son réveil à l'hôpital de Bruxelles, elle a senti dans son dos une boursouflure qui mesurait une dizaine de centimètres...

 

Pour financer ses études, après avoir travaillé dans un bar, elle devient hôtesse de l'air à temps partiel dans une compagnie aérienne belge, ce qui lui permet notamment de se rendre à Hong Kong.

 

Si son père est mort, Maïko ne peut mener son enquête que clandestinement, sous plusieurs identités. Dotée d'un fort caractère, ses formations d'hôtesse de l'air et de biologiste lui seront d'une grande utilité.

 

Maïko, tenace malgré ses fêlures, ne peut que parvenir à la vérité. Pour ne pas sombrer et être elle-même, il lui faudra Ne pas laisser le temps à la nuit et faire toute la lumière, celle de millions de soleils...

 

Francis Richard

 

Ne pas laisser le temps à la nuit, Sonia Molinari, 304 pages, Zoé

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens