Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2020 4 23 /04 /avril /2020 18:20
Le cracheur de crayons, de Lucas Moreno

Le cracheur de crayons est un recueil d'une quarantaine de textes poétiques, en prose pour la plupart, où Lucas Moreno aime jouer avec les mots.

 

Il ne fait pas seulement des jeux de mots proprement dits:

 

... il a bonne mine le crayon, c'est le crayon bonne pâte, doux, gentil, compréhensif...

(le cracheur de crayons)

 

Il fait aussi des allitérations:

 

... l'apport des portes, l'apport de tes portes, l'apport de ta peau, l'apport de tes pores...

(portes)

 

Des énumérations à perdre haleine faute de virgules et de points:

 

le petit suisse la petite ville la petite passion le petit blanc les petites distances la petite ambition le petit cholestérol...

(le petit vide)

 

Des suites de verbes, actions à mener:

 

accélérer, comprendre, se mobiliser, conjuguer des verbes, conjurer des parties de corps le matin, aller mobile au bout de la vie, se lever du sol froid et commencer à conjuguer ses verbes, chaque jour et chaque soir...

(conjugaison des verbes)

 

Des suites de mots où le son prime sur le sens, sans souci de syntaxe ou crainte de néologismes, et dont l'assemblage finit par faire sens:

 

vais, va, te va, m'en vais, aller, va-je, vais nous m'en, vouloir, allez, voule, j'y vas,vas-y, nous, noue-toi, te nous, vas nous, tais-te, taire tête, vas-tu veux, es-tu, nous nous voulons, avaler, m'en vais, va-les, c'est nous, à tout-va, vas te savoir, veule, voule, va, vivants...

(phényléthylamine (2))

 

Quand le texte semble prose classique avec la respiration que lui donne une ponctuation tout aussi classique, le sens prend le pas sur le son:

 

En rentrant chez moi, j'ai fait un lâcher de poèmes. Un mandala de lettres. J'ai parlé en dedans, dans la douceur des mots rebelles avec lesquels j'avais grandi. J'ai ouvert la fenêtre, laissé passer quelques instants. Une brise les a emmenés. Et j'ai senti un mouvement à l'intérieur de moi. J'ai su que je ne pourrais jamais être seul, même au milieu des gens.

(reportage)

 

Un poète, qui expérimente tant de registres, ne le serait pas s'il ne parlait d'amour, d'inquiétude et, peut-être, de fin:

 

Une partie de mon corps te fouille.

Une partie de mon corps te lèche.

Une partie de mon corps s'inquiète pour toi et pour nous tous.

Une partie de mon corps tombe en poussière.

(le corps (2))

 

Francis Richard

 

Le cracheur de crayons, Lucas Moreno, 88 pages, BSN Press

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens