Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2020 1 27 /07 /juillet /2020 19:30
Papiers, vos poètes !, de Jean-Daniel Robert

Il y a cinquante ans, c'est-à-dire hier, Léo Ferré sortait un album, Amour Anarchie, dans lequel figurait Poète, vos papiers !, dont les paroles étaient pour le moins anticonformistes, moqueuses, d'une grande ironie.

 

Jean-Daniel Robert ne cache pas s'en être inspiré pour donner, clin d'oeil à cette chanson, un titre à une anthologie en deux volumes de ses poésies, écrites pendant trente ans, de 1975 à 2004: Papiers, vos poètes!

 

Ce premier volume couvre la période de 1975 à 1990. Mais il ne s'agit pas d'une pure et simple réédition, puisque ces poèmes sont retravaillés et que s'y sont glissées des variantes, voire un ou deux nouveaux textes.

 

Le recueil comprend cinq parties, qui sont en fait les cinq premiers recueils que le poète chrétien a publiés, dans l'ordre chronologique de parution, et où, avec subjectivité, ont été puisés les courts extraits suivants:

 

- Pain et levain (1975)

 

Nous restons avec nos regrets

De savoir mieux parler au vent qu'aux filles

A pleines mains nous saisirons la vie

Nous cultiverons nos secrets

 

(Aux chasseresses de poètes, qui les adôôôrent)

 

- Égrènements (1986)

 

Les quatorze stations sont remplacées

Par tes stations de ski

Valais de foi

Je ne te reconnais plus

Ou alors

Ai-je perdu mon enfance?

 

(Les chemins de croix)

 

- Enterré le troisième jour (1988)

 

La terre dit sa peur

Hurle et gémit sa chanson résignée

Adieu aux hommes détruits

qui l'ont détruite

 

(Enterré le troisième jour)

 

- Remontées (1990)

 

8.8.1988

Pourquoi

pourquoi donc m'a-t-il pareillement imprégné?

Et aujourd'hui je reviens à lui.

Sur ton île, Félix 1, tu es mort. Désormais tu vis. Et quelqu'un t'accueille à sa manière. Sans façon.

 

(De l'autre côté des dolines)

 

- La coulée du temps (1990)

 

Nous auscultons la fin des étoiles

et l'ouverture du ciel

Nous prenons le pouls des horizons

          la lente patience des orangés

          avant l'or de gloire

Rien ne bascule

et rien ne bouscule

Tout est dans l'ordre des choses

 

(Cantique de Matines)

 

Francis Richard

 

Félix Leclerc, dont Jean-Daniel Robert met en épigraphe à son poème Vadrouillages (in Pain et levain) cette p'tite phrase: J'ai retrouvé ma p'tite chanson perdue... qui se trouve au début de Do Ré Mi Fa Sol La Si.

 

Papiers, vos poètes!, Jean-Daniel Robert, 176 pages, Slatkine (illustré par Talou)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens