Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 septembre 2020 2 29 /09 /septembre /2020 18:10
Les ravines de sang, d'Olivia Gerig

Les ravines d'habitude asséchées se trouvaient inondées de flots rougeoyants qui battaient les pierres et les pentes, se déversant dans l'océan rougissant lui aussi. Ces ondes sanguinolentes balayaient tout sur leur passage emportant végétation, humains et animaux.

 

Cet extrait d'un cauchemar que fait l'un des personnages à la fin des Ravines de sang, synthétise bien le goût ferreux et la couleur rouge du sang qui est répandu tout au long de ce roman d'Olivia Gerig.

 

Ravine, en créole, désigne un torrent et c'est dans ce sens-là qu'il faut entendre le mot du titre. Et l'on peut dire que plusieurs torrents sanglants finissent par converger dans le livre vers l'Île de la Réunion.

 

Dans une information [liminaire] aux lectrices et lecteurs, l'auteure ne cache pas qu'ayant des liens avec l'Île de la Réunion, [elle] souhaitait par ce récit en faire découvrir la beauté, les légendes et l'histoire.

 

Si le lecteur a lu préalablement L'Ogre du Salève et Le Mage Noir (sans qu'il soit pourtant indispensable de les lire), il retrouvera avec bonheur les principaux personnages qui y sont soumis à rudes épreuves.

 

La secte Confrérie du Savoir universel, qui a sévi dans Le Mage Noir, continue de le faire dans ce volume. Le lecteur a toutefois un avantage sur les protagonistes, il connaît, lui, l'identité du gourou.

 

Pour ce qui est des légendes de l'Île de la Réunion, le lecteur prêtera attention à celle de Sitarane, son criminel le plus renommé et adulé par de nombreux Réunionnais. Son évocation n'est pas fortuite.

 

De même devra-t-il prêter attention à l'histoire de ces enfants de l'île, qui, à la fin des années 1960, ont été abandonnés par leurs parents et ont ensuite été envoyés dans des régions dépeuplées de France.

 

Car, dans ce monde noir imaginé par l'auteure, où il y a quelques clartés, tous les détails comptent, y compris la musique, qui se mêle avec justesse aux mots qu'elle emploie et à l'histoire qu'elle raconte. 

 

Francis Richard

 

Les ravines de sang, Olivia Gerig, 384 pages, L'Âge d''Homme

 

Livre précédent à L'Âge d'Homme:

Le Mage Noir (2018)

 

Livres précédents chez Encre Fraîche:

Impasse khmère (2016)

L'Ogre du Salève (2014)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens