Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2020 6 05 /09 /septembre /2020 16:00
Rachel et les siens, de Metin Arditi

Son monde est celui des naïfs, de ceux qui s'accrochent à des principes plutôt qu'au goût du jour. A ce qui dérange plutôt qu'à ce qui plaît.

 

Au moment où commence le récit, Rachel Alkabès a douze ans, mais en paraît quinze. Juive de Palestine, elle aime déjà observer les autres, en tirer des histoires, créer un monde à elle qu'elle raconte avec plaisir à qui veut l'entendre et qui ne laisse pas indifférent ceux qui l'écoutent.

 

Rachel et les siens est l'histoire de sa vie. Il faudrait dire plutôt de ses vies, car elle en a vécues plusieurs, à Jaffa, à Tel-Aviv, à Istanbul, à Paris, à Genève. Entre-temps ses historiettes seront devenues des pièces de théâtre, c'est-à-dire qu'elles auront pris la dimension où elle excelle.

 

Ses vies sont égrenées de séparations et de deuils, de déchirements et d'incompréhensions, alors que Rachel, naïvement, ne rêve que de bonne entente entre les êtres, entre ceux qui sont en grand nombre et ceux qui sont en minorité, d'autant que les proportions ne sont pas immuables.

 

Ce rêve perdure toute sa vie, en dépit des démentis, sans doute parce que dans son enfance les Alkabès et les Khalifa, des Arabes chrétiens, vivent sous le même toit et que cette cohabitation n'est pas un rêve mais une réalité. À l'époque, sa tante Aïcha l'avait surnommée Rachel Pacha:

 

Tu es notre Rachel, disait le sobriquet. Nous t'aimons, nous t'admirons. Et tu es aussi notre pacha, notre seigneur, parce que rien ne te résiste, tu prends ton temps en majesté, et lorsque tu arrives à tes fins, quitte pour cela à nous soumettre, nous t'admirons et nous t'aimons autant et même plus, tant nous sommes fiers de toi.

 

Aïcha Khalifa n'imaginait pas à quel point elle avait vu juste en donnant ce surnom à Rachel et que, la descendance de Rachel et de tous les siens, de Mounir, son frère de lait et d'Ida sa soeur adoptée, ne pourrait à son tour que la désigner ainsi, en témoignage d'amour et d'admiration.

 

Francis Richard

 

Rachel et les siens, Metin Arditi, 512 pages, Grasset

 

Romans précédents:

 

Le Turquetto, 288 pages, Actes Sud  (2011)

Prince d'orchestre, 380 pages, Actes Sud (2012)

La confrérie des moines volants, 350 pages, Grasset (2013)

Juliette dans son bain, 384 pages, Grasset (2015)

L'enfant qui mesurait le monde, 304 pages, Grasset (2016)

Carnaval noir, 400 pages, Grasset (2019)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens