Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 11:30
Ingrid Betancourt n'est pas ingrate. En effet elle remercie Dieu en premier lieu (photo ci-contre) de l'avoir maintenue en vie. Elle remercie ensuite le président Uribe et l'armée colombienne de l'avoir délivrée et elle est fière de son pays. Elle remercie enfin tous ceux qui l'ont soutenue pendant sa captivité.

Elle est bien consciente qu'elle n'aurait jamais été libérée à la faveur de négociations. Compte tenu du retentissement international donné à sa détention, elle était devenue une monnaie d'échange inépuisable aux mains des criminels marxistes qui l'avaient kidnappée, et qui la traitaient comme aucun être vivant ne devrait être traité par des hommes dignes de ce nom.

Elle savait bien qu'elle ne pouvait être rendue à la liberté qu'à la faveur d'un coup de main militaire. Ce dont ses proches et ceux qui la soutenaient étaient parfaitement inconscients. Que n'a-t-on entendu dire sur le compte du président Uribe qui mettait sa vie en danger en combattant militairement ces malfrats ? Au contraire de ses détracteurs, il était aux commandes, et pleinement conscient du lourd poids des responsabilités qui pesaient sur ses épaules.

Le président Uribe a donc eu un sacré courage de donner l'ordre à  cette opération on ne peut plus risquée. Mais elle est bien dans la ligne de cet homme élu en 2002 parce que la voie des négociations avait échoué avec les FARC et qu'il s'était engagé à la réduire par la force, et réélu en 2006 parce qu'il avait mieux réussi dans cette lutte contre la guerilla que ses prédécesseurs.

Cette guerilla des FARC ne vit que d'extorsions de fonds, baptisées pudiquement impôt révolutionnaire, d'enlèvements contre rançon, et de trafics de drogues. Il s'agit donc de mafieux déguisés en révolutionnaires. Il semble incroyable que l'on puisse imaginer de traiter avec des gens pareils qui ne respectent pas la vie humaine et qui ne sont pas sans rappeler les criminels de l'ETA qui sévissent au Pays Basque espagnol.

Cela dit, l'histoire nous dira peut-être un jour si les négociations engagées parallèlement n'ont pas servi de diversion à cette opération réussie. Dans ce cas-là elles n'auront pas été inutiles. Il n'en demeure pas moins qu'il était naïf de penser qu'elles permettraient la délivrance d'Ingrid Betancourt et de ses compagnons politiques d'infortune.

A ce propos il reste des otages dans la jungle colombienne aux mains des FARC. Il y aurait plusieurs centaines de personnes détenues pour des raisons purement économiques et une trentaine pour des raisons politiques. Les média, des hommes politiques, des personnes qui ont soutenu Ingrid Betancourt, s'inquiètent de leur sort après l'évasion spectaculaire d'avant-hier. 

Tous ces bons apôtres ont raison de le faire. Mais il ne faut pas qu'ils oublient de dire que le sort des otages est entre les mains de ceux qui les ont privés de liberté, c'est-à-dire aux mains des FARC, et que les méfaits des criminels ne doivent jamais être imputés à ceux qui les combattent et défendent les libertés des autres.

Francis Richard

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans International
commenter cet article

commentaires

Ben Palmer 04/07/2008 17:14

Il semblerait que cette opération ait été moins courageuse que coûteuse: $20 mio.
http://www.theaustralian.news.com.au/story/0,25197,23971050-12377,00.html

Francis Richard 05/07/2008 08:29


C'est effectivement un scénario parmi tant d'autres.

"24 Heures" en fait l'inventaire dans son édition de ce jour :  http://www.24heures.ch/pages/home/24_heures/l_actu/monde/monde_detail/(contenu)/242417

Reddition camouflée ? Scénario américain ? Scénario israélien ? Scénario à 20 millions de dollars comme l'a avancé la Radio Suisse Romande ?

Saura-t-on jamais ce qui s'est réellement passé ?

Dans tous les cas de figure les prétendus révolutionnaires purs et durs apparaissent pour ce qu'ils sont : des mafieux.

Il n'empêche que les actions militaires répétées, ordonnées par le président Uribe, ont peu à peu affaibli les FARC et permis à l'un ou l'autre de ces scénarios d'aboutir.


Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages