Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 22:15

Rien n'est simple. Le conflit entre Israéliens et Palestiniens est particulièrement exemplaire à cet égard. Il pose la question fondamentale : à qui appartient la terre ?

Si l'on remonte au début de notre ère il est incontestable que la Terre Sainte des chrétiens appartient alors aux Hébreux, après leur exil à Babylone. Chassés par les Romains, ils se dispersent, c'est la diaspora. Les Byzantins, qui ont succédé aux Romains, sont remplacés à leur tour quelques siècles plus tard par les musulmans de l'empire ottoman, à l'issue d'un jihad. Pendant un temps les Croisés vont l'occuper à leur tour avec pour premier objectif de libérer les Lieux Saints. Ce ne sera qu'une parenthèse. Ils seront deux siècles plus tard remplacés à nouveau par l'empire ottoman. En 1920 le Foyer national juif, sous mandat britannique, amorce le retour des Juifs sur leur terre originelle. Avec la création de l'Etat d'Israël c'est chose faite en 1948, il y a tout juste 60 ans.

Ces 60 années vont être déterminantes. Les Israéliens vont faire de la partie qu'ils occupent un pays moderne et démocratique, et vont transformer un désert en oasis, tandis que les Palestiniens, peu à peu retranchés à Gaza et en Cisjordanie, seront incapables d'en faire autant. Certes les Israéliens vont bénéficier principalement de la manne de leurs coreligionnaires américains, tandis que les Arabes ne recevront pas celle provenant de leurs riches - et pétroliers - coreligionnaires  arabes, sinon pour les alimenter en armes. Pendant près de 40 ans, de 1967 à 2006, Israël va occuper Gaza. Sauf à la fin de cette période, où les choses vont se gâter, Gaza va bénéficier pendant ce temps-là de l'essor économique d'Israël en multipliant les échanges avec lui.

Progressivement les choses vont se gâter à Gaza et la faute en revient, entre autres, au Hamas, le Mouvement de la Résistance Islamique, qui publie une Charte ( ici ), il y a 20 ans, le 18 août 1988, dans laquelle il ne cache pas son intention de reconquérir toute la Palestine, qui comprend pour lui, outre Gaza et la Cisjordanie, tout le territoire occupé par Israël. Dans cette charte le Hamas se présente comme "un mouvement humaniste" : "il veille au respect des droits de l'homme  et se conforme à la tolérance de l'islam en ce qui concerne les disciples des autres religions : il ne s'oppose à aucun d'entre eux sinon à ceux qui lui sont ouvertement hostiles ou qui se mettent au travers de son chemin pour gêner ses mouvements ou anéantir ses efforts" (article 31).

Jusque là on pourrait penser que le Hamas est respectueux des fidèles des autres religions du Livre, encore qu'il montre le bout de l'oreille quand il menace de s'opposer à ceux qui se mettront en travers de son chemin. Il se dévoile tout entier quand il explique, dans le paragraphe suivant, à quelle condition "les religions, islamique, chrétienne et juive, peuvent coexister dans la sécurité et la confiance" : "à l'ombre de l'islam" [c'est moi qui souligne] (article 31, qui reprend dans des termes identiques le même thème que celui figurant à l'article 6). Autrement dit Juifs et Chrétiens ne sont tolérables que s'ils sont soumis à l'islam. Le Hamas entend redonner en effet à l'islam toute sa place : "lorsque l'islam disparaït, tout est altéré" (article 9).

Pour le Hamas la Palestine a un rôle particulier à jouer : elle "est l'axe du globe terrestre, le point de rencontre des continents, le lieu envié par les envieux depuis l'aube de l'histoire" (article 34). "La terre de Palestine est une terre islamique waqf  [de main-morte] pour toutes les générations de musulmans jusqu'au jour de la résurrection. Il est illicite d'y renoncer en tout ou partie, de s'en séparer en tout ou partie" (article 11). Pourquoi est-ce le statut de la Palestine ? Parce que c'est le statut "de toute terre conquise par les musulmans de vive force". A mon avis, l'Espagne, qui a été conquise de vive force par les musulmans au VIIIe siècle, et libérée au XVe, devrait protéger ses arrières...

Qui se met en travers du chemin du Hamas ? Les sionistes. Le Hamas en a une conception extensive. A l'article 17, et à l'article 20, il désigne nommément les sociétés secrètes qu'ils auraient créées pour parvenir à leurs fins : la franc-maçonnerie, les clubs Rotarys et Lyons, le B'nai B'rith, les sections d'espionnage etc. Quelles sont les fins des sionistes ? "Leur plan se trouve dans "Les Protocoles des Sages de Sion" et leur conduite présente est une bonne preuve de ce qu'ils avancent" (article 31). Le Hamas affirme tout cela le plus sérieusement du monde. Alors que tout le monde sait aujourd'hui, par exemple, que "Les Protocoles des Sages de Sion" est un faux fabriqué par l'antisémite russe Mathieu Golovinski pour les besoins de la police secrète tsariste et qu'il a été utilisé ultérieurement par les nazis pour justifier leur lutte contre un prétendu complot des Juifs.

Qui d'autre se met en travers du chemin du Hamas ? Les ennemis de l'islam qui "étaient derrière la révolution française, la révolution communiste  et la plupart des révolutions dont nous avons entendu et entendons parler de-ci de-là" (article 22). Je dédie tout spécialement ce passage aux différents partis, associations et syndicats de gauche, qui appelaient à manifester aujourd'hui pour soutenir le Hamas : tels qu'à Paris les Alternatifs, la LCR, le NPA (Nouveau parti anticapitaliste), le Parti communiste français, le PCOF (Parti communiste des ouvriers de France), les Verts, la CGT, la FSU, la Ligue des droits de l'homme (LDH) et l'UNEF; tels qu'à Berne le POP et les Verts. Lénine parlait déjà d'"idiots utiles"...

Que préconise le Hamas ? "Il n'y aura de solution à la cause palestinienne que par le jihad. Quant aux initiatives, propositions et autres conférences internationales, ce ne sont que pertes de temps et activités futiles [ c'est moi qui souligne ]. Le peuple palestinien a trop d'honneur pour dilapider son avenir, son droit et son destin en activités futiles"(article 15). Le Hamas propose donc de passer aux choses sérieuses. L'article 7 de sa charte nous explique, citation d'un hadît à l'appui, qu'un bon Juif est un Juif mort : "L'Heure ne viendra pas avant que les musulmans n'aient combattu les Juifs (c'est-à-dire que tous les musulmans ne les aient tués), avant que les Juifs ne se fussent cachés derrière les pierres et les arbres et que les pierres et les arbres eussent dit : 'Musulman, serviteur de Dieu ! Un Juif se cache derrière moi, viens et tue-le".

 

Dans ce contexte, surtout quand on sait que le Hamas se sert des femmes et des enfants de son propre peuple comme bouclier humain, pour attirer la compassion internationale quand ils meurent ou quand ils sont blessés, le passage suivant - tiré de l'article 20 de la charte du Hamas - prend tout son relief : "Le nazisme des Juifs [sic, c'est moi qui souligne] vise également les femmes et les enfants; ils terrorisent l'ensemble de la population, s'attaquent au gagne-pain des gens, pillent leurs biens et menacent leur honneur".
 

On peut ne pas approuver "l'industrie de l'Holocauste", que fustige à raison, dans son livre éponyme, Norman G. Finkelstein à propos de l'exploitation de la souffrance des Juifs. On ne peut que trouver indécente - et l'épithète est faible, sans doute trop faible - l'association de l'étoile de David et de la croix gammée, faite par le Hamas il y a 20 ans, à laquelle aujourd'hui répondent comme en écho les banderoles de manifestants pro-palestiniens.


Francis Richard

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans International
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages