Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 23:15

Pascal Décaillet sur son blog ( ici ) a poussé un cri le 1er février dernier : "Terras, semper Terras". Cri de lassitude auquel le mien ne peut que se joindre.

Pascal Décaillet proclame d'abord, à juste titre : "Catholique, attaché à mon Eglise et à son unité, c’est avec nausée que j’accueille les propos de M. Williamson sur les chambres à gaz, je l’ai écrit, je le répète. L’antisémitisme est quelque chose d’insupportable, il n’y a rien d’autre à dire". Je suis en parfaite communion là encore avec lui (voir mon article Ces éminences catholiques suisses qui tirent dans le dos de Benoît XVI ).

Sur le sujet de l'Eglise catholique il a toutefois autre chose à dire  : "Cela posé, juste un mot sur la désespérance de certains carnets d’adresses. On leur dit Rome, ils pointent Terras. On leur dit Pape, ils ciblent Terras. Automatisme des Temps modernes, le génie de Charlot en moins. Terras, ou alors Hans Küng, toujours les mêmes, semper eadem !".

Christian Terras, rédacteur en chef de la revue Golias, est l'invité inévitable des medias, qui en font un représentant éminent, et souvent unique, de l'Eglise catholique. Aussi lui demandent-ils, sorte de réflexe pavlovien, d'émettre un  avis sur tout sujet relatif à l'Eglise catholique. Terras aurait bien évidememment tort de refuser d'entrer en telle matière, qui est pour lui pain béni.

Il suffit de lire Golias( ici ), dont Christian Terras est le rédacteur en chef, pour se rendre compte que, malgré tout le tapage qu'on lui permet de faire, il ne représente qu'une petite frange extrêmiste, et infime, du catholicisme français, attachée au seul concile Vatican II - qu'elle interprète à sa façon - en récusant tout ce qui le précède, et en s'autoproclamant ouverte et progressiste.

Dernier en date Le Matin.ch du 31 janvier ouvre ses colonnes à Christian Terras pour un entretien instructif ( ici ), où il se fait professeur de sémantique. Au cours de l'entretien le journaliste cherche à lui faire dire que Benoît XVI est "au fond un intégriste honteux qui soutient la Fraternité". Christian Terras n'ose tout de même pas aller aussi loin : "Non je ne crois pas que l'on puisse réduire Benoît XVI à un intégriste de la Fraternité. Il est beaucoup plus raffiné que ces gens-là".

Le journaliste insiste :
"Ce n'est pas un intégriste honteux, mais un intégriste assumé alors ...

Un traditionaliste plutôt.

Quelle est la différence ?

Les intégristes, ou plutôt réintégristes vu la situation actuelle, ne reconnaissent pas le pape en place. Ils interprètent la tradition catholique en ne choisissant qu'une partie des conciles et ils ont une vision théocratique de la société.

Les intégristes de la fraternité préfèrent d'ailleurs dire qu'ils sont traditionalistes...

C'est vrai, intégriste est pour eux une insulte. Mais ils ne sont pas traditionalistes. Les traditionalistes sont ceux qui ont refusé de suivre Mgr Lefebvre dans le schisme même s'ils partageaient ses points de vue".

 

Ce dialogue appelle au moins les commentaires suivants :

 

- Christian Terras affirme que les catholiques qui ont suivi Mgr Lefebvre "ne reconnaissent pas le pape en place" : l'internaute verra qu'il n'en est rien s'il prend connaissance de la lettre du Supérieur de la Fraternité Saint Pie X (voir mon article La levée des excommunications par Benoît XVI est de son seul ressort ). En revanche on peut se demander ce que signifie pour Terras le mot de reconnaissance du pape, lui qui se fait un devoir de désobéir autant que faire se peut à Benoît XVI...

- Christian Terras affirme que les mêmes catholiques "interprètent la tradition catholique en ne choisissant qu'une partie des conciles" : or, sur les 24 conciles généraux de l'Eglise catholique, ceux-ci n'émettent de sérieuses réserves que sur le dernier, exactement la position inverse de Christian Terras et consorts...

- Les catholiques qui ont suivi Mgr Lefebvre se disent traditionalistes. Christian Terras n'en a cure. C'est lui le professeur de sémantique : ils sont intégristes, et même réintégristes. Point barre ! Que cela leur plaise ou non !

Cet exemple récent montre la complaisance - et la connivence - des medias avec ce courant ultra-minoritaire qui est à l'origine du cri libératoire, et latin, de Pascal Décaillet, évoqué plus haut.

En désespoir de cause Pascal Décaillet a cette conclusion magnifique, et poétique, que je vous laisse méditer : "Quand la curiosité se dissout dans la géométrie descriptive, il nous restera toujours, pour réinventer le monde, la mer de Valéry. Toujours recommencée."

Francis Richard


En ces circonstances, les catholiques fidèles auront à coeur de signer ( ici ) la lettre suivante de soutien au pape :

L’appel de simples fidèles catholiques

 

            Cette lettre réunit des fidèles catholiques, toutes tendances confondues, qui souhaitent soutenir le pape dans son geste courageux. Les animateurs de ce site vous assurent de l’entière confidentialité qui sera garantie aux noms des signataires dont la liste sera uniquement remise au Saint-Siège. 


Le 21 janvier 2009, vous avez décidé, Très Saint Père, de retirer* l’excommunication qui pesait sur les évêques de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X. Par ce geste courageux, vous avez agi en pasteur du troupeau confié par Dieu.

 

            Hommes et femmes investis dans la vie de notre cité, pères et mères de familles ou célibataires, après des temps houleux où « la barque semblait prendre l'eau de toutes parts », nous souhaitons bâtir avec vous l’Église de demain sur sa Tradition. Ce dessein passe nécessairement par la transmission de la foi aux générations futures, par l’amour de la liturgie catholique et par la défense de la vie humaine.

 

               Par cette lettre, nous souhaitons avant tout vous exprimer notre vive gratitude. Si ce geste historique peut vous attirer le désaveu de certains médias hostiles recourant aux amalgames, il suscite en nous une joie immense et nous remplit d’espérance. Nous avons prié à vos intentions, à la suite de la demande que vous formuliez au seuil de votre pontificat : « Priez pour moi, afin que je ne me dérobe pas, par peur, devant les loups » (1).

 

            Nous voulons en apposant notre signature à cette lettre faire part de notre âge et du nombre de nos enfants pour vous dire qu’avec vous, nous voulons construire pour les générations qui nous suivront une Chrétienté qui sera, nous l’espérons de tout cœur, décomplexée et proclamera à toute la face du Monde le Credo.

 

            C’est dans un esprit de respect filial que nous vous apportons notre soutien et nos prières quotidiennes pour la poursuite de votre pontificat afin que l’Église de Dieu en sorte grandie.

 

 

(1) Benoît XVI, 24 avril 2005

 

 

« Rien n'enhardit autant l’audace des méchants que la faiblesse des bons »

 

Léon XIII, encyclique Sapientæ Christianæ, 10 janvier 1890

 

 

Le GREC, Groupe de Réflexion entre catholiques encourage vivement la démarche de ces catholiques qui souhaitent apporter leur soutien au pape Benoit XVI.
Il invite tous les catholiques de bonne volonté à s'unir à cette démarche informelle.

Qu'est-ce que le GREC ?

Marie-Alix Doutrebente,
P/O le Comité d'organisation du GREC

 

--------------------------

* Simples fidèles, nous ne souhaitons pas nous immiscer dans des débats poussés sur des formules précises qui auront été disputées entre journalistes, clercs ou canonistes. Retirer l’excommunication, ce n’est ni lever l’excommunication, ni retirer le décret. Nous espérons que tous ceux qui sont animés par le seul dessein d’apporter leur soutien au pape, en conformité avec l’esprit qui l’a guidé le 21 janvier 2009 sauront dépasser des questions qui divisent plutôt qu’elles unissent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Religion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages