Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 23:15

le cri du contribuableAujourd'hui est un grand jour. Les contribuables français ont l'immense bonheur de célébrer leur libération fiscale. Certes ce jour de libération a lieu deux semaines plus tard que l'an passé, mais les Français peuvent enfin profiter des fruits de leur travail à partir de ce jour. Ne l'ont-ils pas mérité ? 

 

Depuis 1999 Contribuables Asssociés "célèbre comme il se doit le jour de libération fiscale de l'année" ici. En 1999 c'était le 17 juillet, en 2001 le 10 juillet. L'année 2010 bat tous les records, puisque le jour de la libération fiscale tombe le 28 juillet.

 

Pour déterminer le jour de la libération fiscale l'association, qui compte 146'000 membres répartis sur toute la France, se base sur les chiffres publiés par l'OCDE. Toutes dépenses publiques confondues, effectuées par l'Etat, les collectivités territoriales et les institutions sociales, cela représente 56,9% du PIB [produit intérieur brut].

 

Sur une année de 365 jours il y a donc 208 jours de travail pour l'Etat français et compagnie, et 157 jours de liberté fiscale. La Révolution française n'a-t-elle pas eu lieu pour beaucoup moins que cela ?

 

Dans le Cri du Contribuable ici  [numéro 86-87 de juillet-août 2010], qui est une publication détenue à 100% par Contribuables Associés, on apprend que la France est Vice-Championne du Monde cette année :

 

"Cette année la France est au deuxième rang des pays de l'OCDE, derrière le Danemark, où l'Etat est le plus glouton. Les citoyens de la zone euro commencent en moyenne à travailler pour leur profit et celui de leur famille plus de 3 semaines avant les Français et ceux de l'OCDE, 45 jours"

 

La France "galope vers une catastrophe à la grecque" : le déficit public, qui était de 3,3% du PIB en 2008 et de 7,5% en 2009, devrait être de 8,3% en 2010 selon l'OCDE. 35 ans de déficits successifs se payent : la dette publique, qui était de 78,1% du PIB en 2009, devrait atteindre les 83,2% du PIB en 2010, toujours selon l'OCDE. Tout va très bien Madame la Marquise !

 

Si le Danemark fête sa libération fiscale le 9 août, les autres mauvais élèves de l'économie fêtent tous leur libération fiscale en juillet ou fin juin : l'Allemagne le 25 juin, l'Italie le 9 juillet, le Royaume-Uni le 12 juillet. Bref on y retrouve tous les membres éminents de l'Union européenne, dont on nous vante tant les vertus... et qui veut donner des leçons aux autres.

 

Ce soir, de 19h à 21h30, a lieu à Paris un pique-nique, organisé par Contribuables Associés, sur les pelouses du Carrousel du Louvre, au pied de l'aile Richelieu, pour fêter ça ici. Faute de pouvoir être présent physiquement, depuis Lausanne, je m'associe de tout coeur à cette manifestation en souhaitant bien entendu qu'à l'avenir cette fête de libération fiscale ait lieu plus tôt...

 

Francis Richard

 

Ecoutez la bonne parole de Benoîte Taffin, porte-parole de Contribuables Associés :

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ben Palmer 28/07/2010 09:10



Evidemment, cet argent dépensé par les pouvoirs publics, il est dépensé entièrement dans l'intérêt de ce public, donc tout les citoyens en profitent. Je me trompe ?


Le fait est que le citoyen ne peut librement disposer que de moins que la moitié de ses revenus, le reste étant affecté d'office par l'état. Tout augmentation de salaire perd plus que la moitié
de sa valeur dès qu'elle est versée sur le compte du salarié.


 



Francis Richard 28/07/2010 09:15



Comme vous pouvez l'imaginer, c'est très motivant !



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens