Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 19:30

Nathalie RickliParmi les droits populaires helvétiques, en dehors bien sûr des élections fédérales et des votations sur des objets soumis au référendum obligatoire, les plus connus sont l'initiative populaire et le référendum facultatif. Il en existe cependant un troisième et dernier, mais non le moindre, la pétition, qu'il convient de ne pas négliger.

 

Lorsqu'elle est signée par un grand nombre de citoyens, la pétition ne peut pas être ignorée, si elle n'appelle pas de réponse obligatoire des autorités. Il faut reconnaître que celles-ci se sentent alors souvent tenues de la prendre en compte, d'une manière ou d'une autre, comme ce devrait être le cas dans toute démocratie.

 

C'est pourquoi la pétition déposée ce matin par Bye Bye Billag ici, dont la conseillère nationale UDC de Winthertour, Nathalie Rickli [dont la photo ci-contre provient d'ici], a été l'une des chevilles ouvrières, ne devrait pas rester sans effet. Faute de moyens pour lancer une initiative et devant l'urgence, l'association de droite, qui vise ouvertement la suppression de Billag, l'organisme chargé du recouvrement de la redevance audiovisuelle suisse, a donc lancé une pétition intitulée "Redevance radio-télé : 200 Francs c'est assez"ici.

 

Or cette pétition a recueilli 143'297 signatures en un temps record, dont 135'276 en ligne. Ce qui est considérable quand on sait qu'une initiative populaire doit recueillir 100'000 signatures dans un délai de 18 mois après avoir été déposée pour aboutir. Ce succès rapide montre à quel point la redevance audiovisuelle obligatoire qui s'élève à l'heure actuelle à 462 francs, environ 364 € au cours actuel, la plus chère d'Europe, est de plus en plus mal supportée, d'autant que les comptes de la SSR, la Société suisse de radiodiffusion et de télévision, sont rien moins que transparents, et qu'il ne serait pas incongru de la réduire à 200 francs, à défaut de la supprimer purement et simplement.

 

Comme je le rappelais dans un article sur ce blog ici en date du 14 décembre 2010 :

"La plus grosse part du gâteau [de la redevance] ici est dévolu à la SSR - 1'153 millions sur 1'270 millions -, c'est-à-dire aux télévisions et radios publiques. Le seul fait de posséder un appareil de réception - ordinateurs compris - vous condamne à payer la redevance audiovisuelle, que les programmes publics vous plaisent ou non, que vous allumiez votre appareil ou non. Le principal est que votre appareil soit en bon état de marche. C'est ce qu'on appelle la liberté de choix, puisqu'on est libre de ne pas regarder mais qu'on n'est pas libre de ne pas payer."

De plus il faut savoir qu'une motion en discussion au Parlement est destinée à étendre la redevance à tous les contribuables, à quelques exceptions près, qu'ils soient ou non détenteurs d'un appareil de réception... 

Dans un article sur ce blog du 7 septembre 2010 ici je me faisais l'écho d'une information selon laquelle au cours des trois dernières années 67 millions de francs, collectés au titre de la redevance, n'avaient pas trouvé preneurs, la loi étant tellement bien faite que cette manne ne pouvait pas être attribuée à des télévisions et radios privés selon les critères étroits retenus...

 

La pétition s'oppose donc également à la généralisation de la redevance et demande la redistribution aux contributeurs de ces 67 millions et des 10 millions qui pourraient être économisés en supprimant Billag.

Si les autorités ne prenaient pas en considération cette pétition, il est vraisemblable maintenant qu'une initiative populaire pourrait être lancée et couronnée de succès. Elles devraient donc ne pas trop faire la sourde oreille...

Francis Richard

L'internaute peut écouter ici sur le site de Radio Silence m
on émission sur le même thème.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Suisse
commenter cet article

commentaires

LMDM 18/05/2011 09:54



En France, c'est également la "VENTE FORCEE". Il faut cocher une case dans la déclaration fiscale , laquelle certifie que l'on n'a pas de TV nulle part. Moyennant quoi, on échappe à la taxation
mais avec la perspective de contrôles à domicile quasi garantis... La SUISSE semble imposer pire encore selon votre exposé. Personnellement, je pense que cet héritage de la naissance de la TV
sous le IIIème Reich en pleine guerre et son rôle de propagande est à oublier pour supprimer les TV et radios dites "publiques". Toute chaine doit être privée. Tout impôt étant alors supprimé
avec les oragnismes de recouvrements afférents.



Francis Richard 18/05/2011 12:44



Je suis pleinement d'accord avec vous.



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages