Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 23:45

Cancer et sens de la vie GUILLEMIN BLANCHON

Le 31 août 2012, Michel Moret, patron des Editions de l'Aire, invite critiques et amis au Caveau Saint-Martin de Vevey. Ce soir-là, il présente les oeuvres publiées par sa maison à l'occasion de la rentrée littéraire d'automne.

 

Cette présentation est suivie d'un repas. Je me retrouve providentiellement à la table du Dr Clare Guillemin-Munday et de sa complice, Sylvie Blanchon. Nous sympathisons. Nous sommes sur la même longueur d'onde.

 

Leur livre vient seulement de paraître en librairie. Avant de le lire, connaissant un peu ses auteurs, je pressens que ce livre essentiel me confirmera dans ce qui peut, selon moi, donner à chacun un sens à sa vie. Je ne me trompe pas.

 

Le livre se présente sous la forme d'entretiens de Sylvie Blanchon. D'abord avec Clare Guillemin, ensuite avec des patients ou des proches qui témoignent pour eux, enfin avec des soignants et des thérapeutes.

 

Clare Guillemin est radio-oncologue, allopathe:

 

"Opération ou radiothérapie ou chimiothérapie ou un panachage des trois sont et restent les traitements de base actuels."

 

Cela ne l'empêche pas d'explorer des voies nouvelles de soins et d'employer des traitements autres que ces traitements de base:

 

"Mon chemin de vie est fait de telle manière que je n'ai pas le choix d'aller où je vais...j'apprends à accepter de ne pas être totalement dans la norme."

 

Ainsi, pour ce qui concerne les médecines douces, même si rien n'est scientifiquement prouvé, ne les rejette-t-elle pas pour autant.

 

De même est-elle persuadée que "nous ne sommes pas seulement de la mécanique":

 

"Nous vivons ici, en bas, mais il y a aussi le haut, celui de toutes les lignées religieuses et spirituelles."

 

Car l'expérience montre que le corps et l'esprit sont liés:

 

"Les patients peuvent apprendre à "magnétiser" leurs médicaments. Je les aide s'ils le souhaitent. Cela fait aussi une différence, étonnamment, pour les effets secondaires."

 

Une ouverture de conscience doit également se faire chez les patients:

 

"Qui est-on? Que fait-on de soi? Que voulons de la vie? Que venons-nous accomplir? Quel sens nous guide?"

 

Au lieu de combattre la maladie, les patients atteints d'un cancer, qui font un travail de développement personnel, "tentent de vivre avec, de comprendre et apprivoiser leur maladie."

 

Il en résulte que des patients qui présentent des symptômes similaires ne vivent pas avec leur maladie de la même manière, à traitements identiques.

 

Clare Guillemin déplore que beaucoup de médecins ne le comprennent toujours pas:

 

"La science s'est scindée de l'Eglise parce que cette dernière fermait et maintenant c'est la science qui freine et bloque l'évolution."

 

Clare Guillemin a compris que les résultats obtenus étaient meilleurs quand tout autour contribue à la guérison:

 

"Le Cercle Magique est l'interaction entre la personne malade et tous les intervenants: médecins, infirmières, assistante sociale, voisins, pasteur, curé, imam ou autres, amis proches, animaux de compagnie, mais aussi la force de la prière, l'énergie du vent, la vitalité de la nature, la musique ou tout autre valeur sûre qui aide la personne à cheminer. Tout ce qui va briser la solitude et faire que l'on se sente épaulé comme dans un cercle."

 

Le sens de la vie apparaît plus clair quand on accepte que le but soit le chemin, qu'il convient de parcourir à petits pas:

 

"Faire un pas près l'autre, c'est revenir à soi, c'est découper le temps en plus petites parcelles."

 

Après avoir eu recours à des techniques de reiki ou de karuna, Clare Guillemin utilise le magnétisme, en posant les mains et laissant venir, pour donner, avec son propre corps et son ressenti:

 

"Je prend une force et l'envoie puis je reçois une information en retour; j'envoie alors la contre-information en retour, etc. Je travaille avec l'information et la contre-information; cette méthode marche vraiment bien."

 

De quoi s'agit-il?

 

"Je suis reliée à une force mais comment la nommer, je l'ignore. J'envoie un rayonnement d'une certaine qualité qui va inter-agir avec l'énergie de la personne, soit sur sa globalité soit localement. Il ne s'agit aucunement de l'intercession d'un saint ou d'une prière particulière; il s'agit véritablement d'un rayonnement. En radiothérapie aussi, j'envoie un rayonnement qui va modifier l'énergie de la personne! La qualité et la nature du rayonnement sont différentes, c'est tout."

 

La bonne nouvelle est qu'"on peut tous le faire". Il n'y a pas besoin d'initiation. Le Secret n'en est plus un, puisqu'il est accessible sur Internet:

 

"La possibilité est ouverte à tous. L'efficience dépend ici aussi de "qui" l'on est! Si l'on a le coeur à la bonne place, ce sera plus efficace!"

 

Clare Guillemin n'est effectivement pas "totalement dans la norme"!

 

Les huit témoignages des patients divers ou de leurs proches, les quatre témoignages de soignants et de thérapeutes, qui représentent les deux tiers de l'ouvrage, en sont bien la preuve.

 

Dans ces témoignages il est question d'écouter son corps, de prendre du temps pour soi, de s'occuper de soi, ce qui n'empêche pas de s'ouvrir aux autres, de se pardonner à soi-même et de prendre conscience de son potentiel, de respecter la maladie en tant que telle et de découvrir ce qui la relie à son état d'âme, de continuer à cheminer, car le bonheur n'est pas le but, mais le chemin.

 

Une patiente dit à propos de son cancer, diagnostiqué à 56 ans:

 

"La maladie m'a vraiment fait travailler cela: ne pas prendre les choses trop à coeur, ne pas vivre les choses trop dramatiquement et aussi prendre de la distance."

 

Une autre va plus loin:

 

"C'est le 29 septembre 2002 que l'on m'a annoncé que j'avais un cancer du sein. C'est ce jour-là que le crabe est entré dans ma vie. C'est aussi le 29 septembre 2002 que ma vie a commencé: je suis "née" ce même jour; j'avais vingt-neuf ans."

 

Comme le dit une thérapeute en soins énergétiques:

 

"L'être humain physique n'est que la pointe de l'iceberg seulement..."

 

Dans la conclusion de ce livre hors-norme, je relève ce passage essentiel:

 

"Qu'importe le type de relations: médecin-médecin, médecin-patient, patient-thérapeute, mari-femme, parents-enfants, le chemin décrit ici pose la rencontre clairement au centre même de l'action humaine."

 

Mon chemin de vie m'a clairement conduit à rencontrer Clare et Sylvie...

 

Francis Richard

 

Cancer et sens de la vie, Dr Clare Guillemin-Munday et Sylvie Blanchon, 312 pages, L'Aire

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Lectures d'aujourd'hui
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages