Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 19:55

Steve-Jobs.jpgSteve Jobs est mort le 6 octobre dernier [sa photo provient d'ici]. L'oeuvre qu'il laisse derrière lui a fait couler beaucoup d'encre et continuera certainement de le faire.

 

Jusqu'à présent je n'ai rien écrit sur le sujet, laissant à d'autres plus compétents le soin de parler de tout ce qu'il a apporté au monde de l'information.

 

Je n'aurais certainement rien écrit sur le sujet si je ne venais pas de lire deux articles qui illustrent, par leurs points de vue diamétralement opposés, les propos de Frédéric Bastiat sur ce qu'on voit et sur qu'on ne voit pas en économie et qui permettent de distinguer les bons des mauvais économistes.

 

L'un a paru aujourd'hui dans Le Monde ici sous la plume d'un certain Sylvain Cypel que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam, évidemment à ma grande honte... 

 

L'autre ici est reproduit aujourd'hui sur le site de l'Institut Constant de Rebecque et est signé Emmanuel Martin que je connais un peu pour l'avoir entendu cet été à Aix-en-Provence ici et dont je recommande les articles qu'il publie sur le site Un Monde Libre ici.

Frédéric Bastiat disait :

 

"Dans la sphère économique, un acte, une habitude, une institution, une loi n'engendrent pas seulement un effet, mais une série d'effets. De ces effets, le premier seul est immédiat; il se manifeste simultanément avec sa cause, on le voit. Les autres ne se déroulent que successivement, on ne les voit pas; heureux si on les prévoit."
 
Sylvain Cypel se demande dans son article si Steve Jobs créait des jobs - on appréciera le jeu de mots laid employé par le folliculaire mondain, qui n'en est d'ailleurs pas très fier.

 

Après avoir remarqué qu'Apple a une des plus grosses capitalisations boursières au monde il souligne que l'Amérique ne produit plus et que l'entreprise californienne est à cette image, puisqu'elle se contente ... de concevoir et de commercialiser : l'Amérique ne contribue qu'à 6% du coût de fabrication d'un Iphone, Apple inclus, c'est tout dire...

 

Les jobs créés hors des Etats-Unis comptent pour du beurre... Sylvain Cypel, qui n'a pas dû créer beaucoup d'emplois dans sa vie - cela se saurait - ne voit pas plus loin que le bout de son nez, c'est-à-dire qu'il ne voit que les emplois d'Apple créés aux Etats-Unis, qui se comptent tout de même par milliers. 

 

Après avoir cité toutes les innovations récentes de la firme de Cuppertino, telles que l'Ipod, le MacBook, l'Iphone ou l'Ipad, Emmanuel Martin, lui, voit beaucoup plus loin :

"Nous ne pourrions nous passer de toutes ces innovations aujourd’hui tant elles génèrent des milliers de services qui nous facilitent la vie, nous font gagner du temps, de l’énergie, et constituent un instrument essentiel pour créer de la valeur. Elles sont à la source d’un pourcentage incroyable de la richesse créée dans l’économie."

Tandis qu'Emmanuel Martin souligne que c'est le système de liberté qui permet la créativité et l'innovation qui nous ont valu un Apple et tant d'autres miracles économiques, Sylvain Cypel laisse tomber :

"La fausse "révolution" du virtuel et du numérique serait aussi une source d'emplois très virtuelle."

Francis Richard

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Josick d'esprit agricole 28/10/2011 14:13



Oui, toute cette facilité d'échange qui en découle... D'accord...


Je discerne néammoins un vice à cette approche plane qui gomme les corps...


http://amourpiegale3.blogspot.com/2011/10/la-pseudo-revolution-numerique.html



Francis Richard 28/10/2011 14:32



Cette approche plane ne gomme les corps que si on le veut bien...



LMDM 12/10/2011 09:48



Effleurement d'un sujet bien plus grave.

Après avoir créé APPLE pour échapper à la domination quasi-monopolistique de IBM, l'évolution a porté Apple vers la soumission encore plus complète au Diable : "Big Brother". Tous les produits
Apple de nos jours sont conçus et réalisés matériellement pour répondre, hors de la volonté des propriétaires des matériels achetés, à toute réquisition, devenue dailleurs permanente de
l'information-système mondial occulte. Un concurrent : « Androïd » tente d'échapper encore, mais y parvient avec de la peine et vient de se faire braquer en "justice" néerlandaise : Samsung, avec
son galaxy SII. Ledit Coréen SAMSUNG répond en contre-braquant Apple en France avec sa « justice » maçonnique... APPLE avait commencé comme cela avec IBM...

En fait, sachez bien que tous les produits de communications modernes n'échappent plus à BIG BROTHER, mais sur le Galaxy SII de SAMSUNG on peut interdire ces inquisitions, pour combien de temps
!? En fait, je n'ai jamais aimé Apple dont je me suis toujours méfié. Construisez vous-même votre PC avec un Ingénieur informaticien LIBRE comme mon fils cadet et mon futur gendre avec du
"Hardware" de haut de gamme, un système LIBRE, des logiciels LIBRES et spéciaux, personnalisés, pour échapper aux inquisitions occultes. Bill Gates comme Steve JOBS ont tous passés des contrats
avec les autorités gendarmesques... Le grand art consiste donc à vous mettre à l'abri avec un PC LIBRE ultra-protégé et à conduire les "autorités" à ce que vous voulez qu'ils sachent avec un
portable ! Ensuite, vous les menez par le bout du nez et ces idiots croient qu'ils vous manipulent alors que c'est vous qui les manipulez, cela s'appelle du contre-espionnage !!! A votre service
Messieurs-Dames...




Francis Richard 12/10/2011 13:10



Les pouvoirs publics quela qu'ils soient trouvent toujours moyen de surveiller ceux qu'ils craignent.


 


Ils n'ont même pas besoin de la complicité des fabricants de matériel pour ce faire...



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages