Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 11:30

statue-liberte-parisIl y a plus de quatre ans maintenant que j'ai créé ce blog, le 25 mai 2008. Au bon moment... Comme je ne savais pas comment le baptiser, j'ai fait simple: je lui ai donné mon nom. 

 

Le Bureau Audiovisuel Francophone, à l'aventure duquel j'avais participé, étant mort en triomphe le 31 décembre 2007, j'expliquais, ce jour de mai 2008, le pourquoi de cette création:

 

"Après quelques mois d'interruption involontaire d'écriture, je ne résiste pas à la tentation de reprendre la plume pour écrire sur tout et sur rien, avec pour seule contrainte d'écrire en liberté."

 

Pour couper l'herbe sous le pied aux donneurs d'étiquettes, je m'étais collé les miennes moi-même - on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même: catholique, national, libéral, avec ce petit commentaire explicatif, qui figure depuis en tête de la colonne droite de ce blog:    

 

"Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés."

 

Si le mot de liberté - au singulier et au pluriel - se trouve à la fin de ces deux textes, c'est parce qu'il conditionne les deux autres étiquettes que je me suis collées.

 

Plus que jamais je suis convaincu que sans liberté je ne pourrai pas pratiquer - même mal - ma religion chrétienne et faire la promotion des singularités de mes différentes patries: la Flandre belge où je suis né, le Pays Basque où je suis revenu à la vie, la France qui m'a élevé, la Suisse où je suis devenu homme et où je suis retourné vivre, les autres pays que j'ai visités.

 

Or il est plus nécessaire que jamais de défendre la Liberté, parce que les Etats ne l'aiment pas et que, pour corriger leurs erreurs et masquer leurs turpitudes, ils l'accusent d'être responsable de tous les maux.

 

Je m'y suis déjà employé pendant ces plus de quatre ans en parlant des différents livres libéraux, en parlant d'autres livres, très divers, que j'aime, et qui, tous, m'ont tenu compagnie pendant mes longues nuits d'insomnie, été comme hiver. Car rien d'humain ne m'est étranger... Peut-être parce qu'il y a, pour le croyant que je suis, une parcelle de divin en chacun de nous.

 

Je continuerai donc au cours de cette nouvelle année à "écrire sur tout et sur rien, avec pour seule contrainte d'écrire en liberté", mais je privilégierai peut-être davantage les livres qui défendent la tradition libérale, à laquelle je me rattache par consentement profond.

 

Si j'ai donc un voeu à formuler pour l'année 2013, c'est que de plus en plus d'hommes et de femmes renoncent à emprunter la route de la servitude et se rendent compte qu'ils ont tout à gagner à vouloir être libres, à commencer par... leur dignité.

 

Francis Richard       

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Edito
commenter cet article

commentaires

Claude 02/01/2013 08:53


J'ai connu votre blog grâce à un article de vous paru dans le journal de La Migros. Je crois me souvenir qu'il s'agissait d'un article sur les fadaises climatiques.


Comme vous le savez je suis fanatique de la liberté avec responsabilité mais je constate, surtout en France, mais maintenant aussi de plus en plus en Suisse, que la liberté se meurt sans que les
gens s'en  rendent compte. Au contraire, on dirait qu'ils redemandent sans cesse plus de protection, plus de sécurité, bref de l'Etat Nounou.


N'est-ce pas Chateaubriand qui écrivait (vous corrigerez ma citation s'il y a lieu), "Les Français ont la liberté à la bouche et la servitude au coeur". C'est donc une vieille affaire.


Je vous remercie pour votre blog, espère que vous pourrez le continuer encore longtemps et vous souhaite, cher Francis, une belle et intéressante année 2013.


 

Francis Richard 03/01/2013 08:47



De retour, hier soir, à Lausanne je trouve votre commentaire, mais, fatigué, n'ai pas le courage d'y répondre.


 


Je vous souhaite une très belle année, chère Claude, et vous remercie beaucoup pour votre fidélité.


 


Dans Les Mémoires d'Outre-Tombe, Chateaubriand parle en fait de l'esprit français (je l'ai vérifié hier soir):


 


"Qui prévoirait l’esprit français, les étranges bonds et écarts de sa mobilité ? Qui pourrait comprendre comment ses exécrations et ses engouements, ses malédictions et ses bénédictions se
transmuent sans raison apparente ? Qui saurait deviner et expliquer comment il adore et déteste tour à tour, comment il dérive d’un système politique, comment, la liberté à la bouche
et le servage au cœur, il croit le matin à une vérité et il est persuadé le soir d’une vérité contraire ? "


 



Ben Palmer 01/01/2013 22:15


Merci pour ce plaidoyer en faveur de la liberté. Et merci pour votre blog.

Francis Richard 02/01/2013 08:05



Merci Ben ! Sans lecteurs comme vous, mon blog n'existerait pas.



DF 01/01/2013 19:22


Je vous souhaite une très bonne année 2013!

Francis Richard 01/01/2013 21:32



Merci Daniel ! A vous aussi je souhaite une très bonne année 2013 !



MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS 01/01/2013 11:55


Je suis bien d'accord ! Mais, vous le saviez...


Longue vie donc à votre blog !


Et, surtout, je souhaite, comme vous, que les quasi-esclaves, en voie de servitude complète, se rebellent enfin et exigent le respect de leur LIBERTE. Et ce faisant, comme vous dites si bien,
retrouvent enfin leur dignité d'êtres humains, tout simplement en acceptant la contrepartie : la responsabilité.

Francis Richard 01/01/2013 21:49



Merci beaucoup Martin !


 


Ce blog vivra aussi longtemps que Dieu me prêtera vie ou qu'Il me permettra de le nourrir...



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages