Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 07:35

 

Yvette EstermannDans un rapport en date du 23.11.2007 sur la question de l'heure d'été la Commission européenne concluait  ici :

"Les informations mises à la disposition de la Commission pour la préparation du présent rapport permettent de conclure que l'analyse présentée dans la proposition de la directive reste valable: outre le fait qu'elle favorise la pratique de toutes sortes de loisir le soir et qu'elle génère quelques économies d'énergie, il y a peu d'impacts de l'heure d'été et le régime actuel ne constitue pas un sujet de préoccupation dans les Etats membres de l'UE."

En France, pour le calcul des « quelques » économies d’énergie constatées,  l’éclairage des immeubles est bien pris en compte, de même que la consommation intérieure d’électricité, mais pas la consommation accrue de carburant par les véhicules, et par conséquent l'accroissement d'émissions de CO2… ce qui aurait pu modifier la conclusion des commissaires du peuple européen. Il serait donc bien incorrect de ma part de m’appesantir sur le "gain énergétique" obtenu, qui reléverait peut-être du fantasme...

On remarquera que, pour la Commission européenne, ce serait surtout "la pratique de toutes sortes de loisir le soir" et le fait que "le régime actuel ne constitue pas un sujet de préoccupation dans les Etats membres de l’UE" qui justifierait le maintien de cette mesure arbitraire. Pas un mot sur la santé des euro-citoyens.

Le Matin en ligne révélait avant-hier soir ici que la conseillère nationale UDC de Lucerne, Yvette Estermann [dont la photo ci-dessus provient d'ici ], avait déposé une motion fin septembre demandant que l'article 2 de la loi fédérale sur l'heure en Suisse ici, permettant au Conseil fédéral d'introduire l’heure d’été, soit supprimé.

La parlementaire lucernoise avance les arguments suivants à l'appui de sa motion :

- atteinte à la santé

- coût pour l'économie

- handicap pour les écoliers

- gain énergétique contestable

Le journaliste du Matin, Simon Koch, apporte de l'eau à son moulin sur trois de ces points.

Il a interrogé le Dr Raphaël Heinzer, codirecteur du Centre d’investigation et de recherche sur le sommeil du CHUV [Centre Hospitalier Universitaire Vaudois] :

"Une étude suédoise a montré que le nombre d’infarctus aigus du myocarde augmente de 5% dans la semaine qui suit le passage à l’heure d’été"

Il a interrogé le Dr Stephen Perrig, responsable du Laboratoire du sommeil des HUG [Hôpitaux universitaires de Genève] :

"Les adolescents ont une horloge interne naturellement décalée vers le soir. Ils sont donc davantage fragilisés par le passage à l’heure d’été. Les jours suivant le changement, ils sont plus somnolents à l’école et mettent plus de temps à récupérer."

Il a enfin interrogé Marianne Zünd, porte-parole de l'OFEN [Office fédéral de l'énergie], qui à propos du gain en électricité d'éclairage, déclare :

"C’est plutôt le contraire qui est vrai. Les gens assis aux terrasses des restaurants consomment plus d’électricité qu’une personne qui reste chez elle."

Alors pourquoi maintenir l'heure d'été ? La même Marianne Zünd fait cet aveu :

"Nous ne voulons pas être un îlot de temps, isolé au milieu du continent. Etre en décalage avec les pays voisins coûterait très cher. Il faudrait adapter tous nos échanges avec eux deux fois par année. Tant que l’Union européenne ne supprime pas l’heure d’été, nous n’avons pas de raison de changer."

L'UE se caractérise donc bien par l'arbitraire : elle impose aux autres pays une mesure inutile et néfaste. Elle n'est capable d'opposer aux objections que le bon plaisir des noctambules et la force de l'habitude.

Francis Richard

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans International
commenter cet article

commentaires

jean-pierre moreau 23/10/2010 18:07



Autour de 1980-1985, une majorité des français, avec de l'expérience et de la mémoire, étaient contre l'heure d'été, en avance de deux heures sur celle du fuseau, pendant six mois puis sept pour
"harmoniser" l'UE, en fait pour se caler sur le Royaume-Uni où une poignée de sujets de sa Gracieuse Majesté rêvent de s'aligner sur Paris, Berlin, Rome et Amsterdam, mais où un peu plus
souhaitent profiter des belles soirées d'octobre en conservant pendant cinq mois leur heure (presque) naturelle. Au passage, ces belles soirées d'octobre semblent se raréfier depuis le changement
climatique


Pour la France (et l'UE),  on peut se renseigner en allant voir le site de l'ACHED (Association (française) Contre l'Heure d'Eté Double)  qui tente de se faire entendre depuis
longtemps par les décideurs   http://www.heure-ete.net       



Francis Richard 23/10/2010 18:49



Merci pour ce commentaire et pour ce lien que je ne connaissais pas.



Le passant ordinaire 11/10/2010 07:27



Dans un premier temps il faut convaincre tous les
pays nordiques membres de l’UE que le système actuel ne sert uniquement que les intérêts des pays du sud et oblige ceux du nord à toutes sortes de désagréments. Ce sera un travail de longue
haleine. J’en parle régulièrement à mes amis allemands, danois et français du nord (enfin à ceux qui ont encore la tête sur les épaules.


Cher Ben Palmer comme vous le savez le bon docteur
Rielle ainsi que son épouse sont actuellement très préoccupés à se faire réélire sur une liste socialiste genevoise. Heureusement il fiche la paix aux Dissidents de Genève. Dimanche soir on l’a
vu dans l’émission « Mise au point en compagnie de sa compagne »


Hypolithe alias Le passant ordinaire



Ben Palmer 10/10/2010 21:36



"... le nombre d'infarctus augmente ..." Et que fait le bon Dr. Rielle ?



Francis Richard 10/10/2010 23:12



Il doit se cacher derrière un écran de ... fumée.



MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS 10/10/2010 09:32



J'ai beaucoup étudié, en profondeur et dans tous les domaines, ce problème de l'heure. J'ai produit un excellent dossier sur le sujet il y a quelques années.


Il est clair que l'inversion arbitraire du principe de subsidiarité sous le prétexte officiel d'une "harmonisation des transports" au plan européen a conduit à une "TAXE" d'une heure imposée en
sus de leur heure courante aux Pays de l'UE. Cette "TAXE" n'a évidemment apporté AUCUNE HARMONISATION puisque les heures nationales restent différentes ! Qui plus est ce prétexte officiel et NUL
AUTRE, invoqué aurait pu se résoudre aisément par la généralisation de l'heure UTC=GMT dans tous les types de transports comme en aviation depuis des décennies ! Lorsque vous passez dans
n'imùporte quel pays du MONDE, de l'espace public local à l'intérieur de la zone aéroportuaire ( donc aussi avions) vous changez d'heure pour GMT=UTC. Tous les professionnels de l'aviation sur
les aéroports et dans les airs vivent à GMT. C'était facile de faire de même pour les trains et les bus... SANS RIEN CHANGER aux rythmes habituels de la population entière ! Je suis intervenu à
l'Elysée, à matignon, au PE, au bureau de l'heure et des longitudes, à l'observatoire... TOUS m'ont confirmé l'incroyable virtualité sur décrets et arrêtés sans aucune LOI, même l'automaticité la
plus imbécile ! Les gens sont stupides de changer une bonne montre en gadget inutile trompant sur l'heure véritable. J'ai signalé le danger extrême pour les cancers de la peau (plus de 200.000 !)
des folles qui s'exposent avec leurs enfants au Soleil du plein midi en se croyant ... l'Après-midi. Le TROU de la SECU est ici creusé incroyablement !


ETC... ETC...


C'est une absurdité totalitaire inouïe et les églises devraient se battre en affichant les heures vraies des lieux. Or elles font sonner lAngélus en plein milieu de l'après-midi ! NOUS AVONS
BESOIN DE VERITE ! Décrété l'heure qu'il est relève du plus incroyable orgueil et du crétinisme pur des affiliés à la Secte Noire. 


Je tiens à votre disposition mon dossier résumé sur le sujet. Vous verrez l'incroyable !



Francis Richard 10/10/2010 23:11



Excellentes remarques.


 


Je reviendrai vers vous pour le dossier.



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages