Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 22:40

L-Hebdo-2012.02.02.jpgTrès intéressant le dossier du dernier numéro de L'Hebdo, daté du 2 février 2012, sur la téléphonie mobile en Suisse.

 

L'hebdomadaire romand parle de pseudo-concurrence à propos de Sunrise et d'Orange, face à la position dominante de Swisscom. Et il a raison ici.

 

La position dominante de Swisscom n'est pas tant celle de ses parts de marché en terme de nombre de clients. Certes Swisscom a 59,4% de ce marché, Sunrise 20,7% et Orange 15,5%. Mais, après tout, il est des marchés où le leader occupe une telle place sans que pour autant les autres acteurs ne doivent se contenter de faire de la figuration.

 

Or Sunrise et Orange ne peuvent pas lutter. Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Le chiffre d'affaires net de Swisscom est de 8'566 millions de francs contre un chiffre d'affaires net de 2'052 millions pour Sunrise et 1'295 millions pour Orange.

 

Si on rapporte le chiffre d'affaires aux parts de marchés, on obtient en effet des ratios très différents :

 

- Swisscom : 144,21 millions par %

- Sunrise : 99, 13 millions par %

- Orange : 83,55 millions par %

 

Ce qui se traduit par un EBITDA (résultat d'exploitation avant amortissement) en % du chiffre d'affaires net nettement plus favorable à Swisscom qu'à ses deux concurrents :

 

- Swisscom : 44,4 %

- Sunrise : 26,4%

- Orange : 26%

 

Les prix de Sunrise et d'Orange sont-ils plus bas que ceux de Swisscom ? Oui, mais ils restent très élevés en comparaison européenne...

 

Sunrise et Orange peuvent-ils encore baisser leurs prix ? Non, parce qu'ils doivent payer très cher les infrastructures appartenant à Swisscom qui est toujours une société appartenant majoritairement à la Confédération, en dépit de la pseudo-libéralisation effectuée il y a maintenant dix ans.

 

Résultat : Swisscom peut investir 2 milliards chaque année tandis que ses concurrents ne peuvent faire de même. De toute façon ils "n'osent pas agresser le numéro un, de peur de provoquer une riposte trop douloureuse". 

 

Comme le confie Oliver Steil, le patron de Sunrise, à L'Hebdo :

 

"Les moyens de régler le problème existent. Le prix du dégroupage (accès au fil de cuivre vendu par Swisscom aux autres opérateurs, ndlr) est par exemple un levier qui peut permettre de faciliter la vie des challengers - à condition de le vouloir. Quand on choisit de faire payer 5 ou 15 francs pour l'accès au fil de cuivre - que Swisscom a déjà amorti - on décide d'une distribution du profit, plutôt du côté de l'acteur historique ou des concurrents."

 

C'est en définitive les consommateurs qui payent le privilège dont bénéficie Swisscom et ils le payent au prix fort. Si en Italie les consommateurs paye en moyenne 10 centimes la minute de communication, en Allemagne ou en France 14 centimes, en Suisse ils la payent 23 centimes...

 

Christian Petit, responsable de la clientèle privée de Swisscom, lâche cette énormité à L'Hebdo:

 

"Nous pourrions théoriquement jouer ce jeu [de la guerre des prix]. Mais ce serait dangereux, car le régulateur interviendrait alors sans doute et ce n'est pas ce que nous souhaitons."

 

Eh oui, le marché suisse de la téléphonie mobile est d'autant moins un marché libre que l'Etat, juge et partie, le régule via la Comco (Commission de la concurrence). La régulation du secteur, selon Vincent Martenet, président de cet organisme étatique, "est très importante, car c'est elle qui, en fin de compte, permet de fixer un cadre aux acteurs du marché et de les discipliner".

 

Sans commentaire.

    

Le même organisme, qui administre une économie prétendument libre, a empêché la fusion de Sunrise et d'Orange il y a quelque deux ans, pour préserver la concurrence... Rendez-vous compte, Swisscom aurait pu encore perdre des parts de marché et une baisse du prix des communications aurait été rendue possible... Ce qui aurait fait le bonheur des consommateurs. Mais qui se soucie de ces derniers ? Tous pigeons, comme dit L'Hebdo.

 

Francis Richard

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Suisse
commenter cet article

commentaires

Le passant ordinaire 05/02/2012 09:07


Hors sujet..., mais


En ce qui concerne le téléphone fixe les communications sont également gratuite pour autant que le correspondant soit également relié au réseau. Dans le présent cas il s'agit du réseau cablé
netplus distributeur également d'internet et de programmes TV.


Soyons vigilant, jugulons nos frais de télécommunication tout en restant actionnaire de Swisscom l'une des meilleures entreprises du pays.

Francis Richard 05/02/2012 12:45



Il faut effectivement rester vigilant.



LMDM 04/02/2012 09:34


Eh ! Oui !... En France, ce qui me choque c'est que les fils sont des routes collectives, comme RFF ou RTE, donc publiques, payées par les abonnés des années 60 et surtout 70 "pour équiper la
France en lignes" nous disait-on !? C'était deux mois de salaire pour le raccordement !!! Peu de gens avaient le tél. à domicile. Or France TELECOM s'est vue dotée des lignes à titres privé !!!
Depuis FT, ou Orange, c'est pareil, joue dessus pour empêcher le dégroupage des campagnes ! Et massacre les usagers des lignes publiques d'un abonnement téléphonique d'au moins 24 euros sur 2
mois donc 12 €/mois plus les communications si on n'y prend garde, ce moisc- = 61,26€ à cause des numéros dits "verts", plus l'abonnement internet et tél. illimité en temps mais limité dans les
distinations d'environ 35 €/mois, couvrant même les chaînes Orange de TV que l'on ne peut pas capter puisque le débit n'est que de 2 Mo MAXI vu l'éloignement des centraux... Pendant ce temps, je
ne paye mon mobile avec Internet illimité complet, 2h de coms et toutes les applications y compris 130 TV incluses pour 29,80€ ailleurs que chez Orange, évidemment. Bref, Orange nous massacre de
2 à 3 fois le prix que nous paierions chez les autres dans les villes  !!! La situation dominante abusive de Swisscom en Suisse est la même pour FT/Orange en France... Les DINDONS sont
toujours les ... PIGEONS.

Francis Richard 04/02/2012 09:51



L'étatisme prétendument libéralisé est des plus sournois... 



Le passant ordinaire 04/02/2012 08:40


J'ai réglé le problème des téléphones mobiles dans le cadre familiale. Tous les membres sont les heureux propriétaires d'un appareil acheté soit à la Coop soit chez Interdiscount pour un prix de
19 francs avec une charge de communication de 15 francs. Or, les possesseurs d'un appareil du groupe coopmobile se téléphone entre eux gratuitement.


A bon entendeur

Francis Richard 04/02/2012 09:49



Bravo ! Tant il est vrai qu'il y a toujours des parades pour ne pas mourir pigeons...



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages