Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 15:20
Crédit Suisse évasion fiscaleSuite à la gestion calamiteuse des finances publiques par l'administration Obama et prédécesseurs, on sait que les Etats-Unis sont aux abois, que l'argent manque, qu'il faut le faire rentrer coûte que coûte.

On sait aussi que les petits ruisseaux font les grandes rivières. Alors sus aux évadés de l'enfer fiscal américain ! 
 
Après l'UBS l'an passé ici, d'autres banques suisses seraient dans le collimateur du fisc américain pour faire rendre gorge aux citoyens américains qui ont déposé des fonds chez elles.

C'est du moins ce que l'on apprenait samedi par une dépêche ici [d'où provient la photo] de l'ATS, l' Agence Télégraphique Suisse, reprenant une information du TagesAnzeiger :

"Dans un courrier confidentiel adressé à dix banques suisses, les autorités helvétiques ont affirmé que la requête des Etats-Unis pourrait "aboutir en partie", mais que la transmission des données devrait être faite par les banques elles-même, et non par le gouvernement, affirme le TagesAnzeiger. Cette lettre précise que les données bancaires transmises ne pourront être antérieures au 30 septembre 2009.
 
Avant cette date, les informations ne seront fournies qu’en cas de "violation de la législation américaine ou fraude fiscale avérée", selon le journal."

La dépêche ATS précise pourtant :

"Les autorités américaines exigent la communication des données bancaires de la clientèle privée et des fondations américaines ayant déposé au moins 50.000 dollars (35.300 euros) en Suisse entre 2002 et juillet 2010, selon le journal."

Selon les autorités helvétiques, la cible serait donc très étroite et bien différente des desiderata américains : d'octobre 2009 à juillet 2010. Invraisemblable !

Les autorités américaines, à moins de leur résister, ce qui reste à démontrer - le passé ne plaide pas en faveur des autorités helvétiques -, obtiendront ce qu'elles veulent.

Parmi les banques visées la dépêche cite en premier le Credit Suisse, à qui un ultimatum a été donné qui expire demain, mais encore Wegelin, Julius Bär et la Zürcher Kantonalbank, qui a démenti être la cible de la justice américaine.

Dénoncer ainsi leurs clients rappelle les heures les plus sombres du XXe siècle. Quand des Etats abusent de leur pouvoir de coercition pour dérober la plus grosse part du fruit du travail des plus entreprenants d'entre leurs citoyens, il est moral que ces derniers veuillent échapper à ce vol légal.

Il n'est pas moral que les banques suisses soient contraintes d'elles-mêmes à trahir ceux qui leur ont fait confiance en trouvant refuge chez elles.

Seulement il est devenu tellement commun de vouloir faire payer les riches ou présumés tels que cela n'émeut plus grand monde. Or c'est oublier qu'après les riches viendra le tour des autres, des moins riches aux plus pauvres.

En outre trahir la confiance de clients de la part de banques est suicidaire, car leur business repose justement sur la confiance. Elles n'ont pas besoin de cette atteinte à leur crédibilité, à l'heure où un certain nombre d'entre elles ont pris des engagements inconsidérés.
 
Francis Richard

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Suisse
commenter cet article

commentaires

Le passant ordinaire 14/09/2011 12:19



Depuis plus de 20 ans je m'occupe des comptes et dépôts d'un membre de notre famille domicilié aux USA. L'origine des fonds provient d'un héritage reçus en Suisse. Pour un bien immobilier est
enregistré au nom d'un de nos cousins bien qu'il en soit le propriétaire économique. Grâce à l'astuce de cédules hypothécaires au porteur dont les deux premiers rangs ne sont pas amortissables il
encaisse par le biais d'une annuité le produit de la location de son l'immeuble montant versé sur une compte au nom de l'hoirie toujours existante mais sans activité économique.


Aux Français je leur ai recommandé d'acheter des manteaux de société anonyme sans activité.


Si l'on cherche on trouve toujours le moyen de contourner un fisc étranger.


 


 



Francis Richard 14/09/2011 16:56



C'est exact, mais c'est au prix de contorsions...



Ben Palmer 12/09/2011 19:49



Pourquoi la minuscule Suisse, dépourvue de ressources naturelles et de grands conglomérats d'industrie lourde, arrivait-t-elle jusqu'à présent à garder la tête au dessus des vages provoquées par
les crises financières et économiques ? Pourquoi le franc Suisse est-il considéré comme valeur refuge dans toutes ces turbulences ?


Peut-être parce que la Suisse avait jusqu'à présent des valeurs qu'elle défendait bec et ongles. Des valeurs plutôt intangibles mais fortement perçues (dans le sens figuré) at appréciées par la
population : la confiance mutuelle, le respect d'autrui et des biens d'autrui, l'honnêteté individuelle et politique, ....


Que reste-t-il de la Suisse quand toutes ces valeurs sont sacrifiées sur l'autel de la "coopération" internationale et de l'adaptation aux valeurs des pays qui nous entourent ?



Francis Richard 12/09/2011 20:07



Poser ces questions, c'est y répondre...



Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS 12/09/2011 16:52



Voilà ce qui arrive quand le Peuple n'est plus protégé par ceux qui sont censés le gouverner en confiance. Le fait que ces gouvernants aient été "élus" en sus dans le cadre d'un contrat de
confiance à durée déterminée (mandat électif) aggrave encore leur cas. La SOUVERAINETE n'est pas négociable. Toute atteinte de quelque forme que ce soit à cette souveraineté est un acte de
guerre. Les mondialistes dictatoriaux veulent supprimer de la surface du globe toute espèce de "Terre Franche" où qui que ce soit pourrait revivre différemment. Ils veulent tout tenir dans leurs
mains. La résistance est de droit à l'oppression comme le stipule la fameuse DUDHC de 1789.



Francis Richard 12/09/2011 17:37



Le mondialisme est une véritable plaie (à ne pas confondre avec la mondialisation) !



Achille Tendon 12/09/2011 16:42



Oui vous avez entièrement raison et quand on sait ce qui passe (entendez: les très gros poissons telles les multinationales et autres compagnies incorporées dans le Delaware) entre les mailles du
filet US, on se demande bien pourquoi il y a tant d'acharnement vis-à-vis de la Suisse !!!


Pour avoir une idée supplémentaire vous pouvez consulter le site du Carton Rouge du Citoyen en cliquant ici .



Francis Richard 12/09/2011 17:36



Merci pour le lien !



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages