Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 06:30

Eveline-Widmer-Schlumpf-Le-Temps.jpgL'argent étranger placé dans les banques suisses non seulement n'aura plus d'odeur, mais désormais il sera propre.

 

Le Conseil fédéral en a décidé ainsi pour satisfaire les enfers fiscaux, toujours assoiffés de l'argent frais à vampiriser de leurs évadés.

 

Lors d'une conférence de presse tenue avant-hier 22 février 2012, la présidente de la Confédération et ministre des Finances, Eveline Widmer-Schlumpf, dont la photo provient d'ici a expliqué les grandes lignes de cette décision, dont les détails ne seront connus qu'en septembre prochain. En Suisse il convient de se hâter avec lenteur...pour mieux surprendre.

 

Pour que l'argent placé chez elles soit propre, jusqu'à en être complètement transparent, il faudra que les banques suisses adoptent la fisc attitude et deviennent de redoutables et fins limiers, capables de sonder le contenu des bourses et la provenance de leur contenu.

 

Les banques suisses ne devront en effet pas se contenter de demander à leurs clients de signer une auto-déclaration, selon laquelle ils attesteront qu'ils sont bien en règle avec leurs administrations fiscales respectives. Il faudra encore qu'elles fassent preuve de diligence pour débusquer les fausses auto-déclarations.

 

Le métier de banquier va donc évoluer. Le client étranger deviendra un suspect. Il fera l'objet d'une nette discrimination par rapport aux clients autochtones. Tant il est vrai que l'important dans ce métier c'est l'accueil de l'autre ...et la confiance réciproque.

 

Si on a bien compris le film concocté par le Conseil fédéral, le nouveau scénario de celui-ci comportera deux histoires, qui se dérouleront en parallèle, et réjouira, aux dépens de leurs concitoyens, les vampires des pays endettés jusqu'au cou (grâce à leur mauvaise et obstinée gestion, d'inspiration keynésienne).

 

D'un côté les fortunes des impétrants devront avoir été déclarées à leurs autorités infernales, sinon elles seront repoussées avec dédain. De l'autre les revenus de ces fortunes subiront un prélèvement libératoire à la source, du type de celui figurant dans les accords Rubik conclus provisoirement avec l'Allemagne et la Grande-Bretagne.

 

Ce scénario ressemble à s'y méprendre à un scénario catastrophe dont les voisins européens de la Suisse sont friands pour exorciser les situations mirifiques dans lesquelles ils se trouvent. Destiné à faire plaisir à tout le monde, il fera surtout frémir : le secret bancaire ne sera plus qu'un secret de polichinelle et les vampires seront incités à demander toujours plus pour étancher leur soif.

 

Francis Richard

 

Cet article est reproduit sur le site lesobservateurs.ch   

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Suisse
commenter cet article

commentaires

gerthos 29/02/2012 14:26


A mon humble avis, l'évasion fiscale est depuis longtemps plus à la mode. Cette pratique était en vogue dans les années 80 sous le règne de François le coquin de l'élysée. Par contre, les
nouvelles ponctions fiscales à venir en France vont engendrer un phénomène bien plus important, l'expatriation pure et simple.


Il fait plutôt bon vivre en Suisse alors pourquoi ne pas en profiter quand on possède un patrimoine important ? Le phénomène de l'exil fiscale pur et simple va se substituer à une évasion fiscale
classique.


 

Francis Richard 29/02/2012 21:26



C'est le sujet que je traite dans mon article de ce jour :


 


http://www.francisrichard.net/article-la-meilleure-fa-on-de-s-evader-fiscalement-de-france-voter-avec-ses-pieds-100409068.html


 



Ecclésiaste 25/02/2012 13:43


Les pays qui exigent la transparence et qui n'hésitent pas à épingler la Suisse sont des hypocrites de toute beauté.


Les USA déjà, qui avec leur petit état du Delaware, ne se privent pas pour profiter de ce qu'ils interdisent aux autres.


http://www.swissinfo.ch/fre/A_La_une/Archive/Secret_bancaire:_la_Suisse_battue_par_le_Delaware_et_le_Luxembourg.html?cid=1174622


Les politiciens français ensuite, qui par leur ponctionnement sans fin pour tout et n'importe quoi, ont étranglé leur propre population. Le sport en vogue en France consiste à se jouer du fisc.
Même le PS français a été pris la main dans le sac en utilisant un autre 'paradis fiscal', le Luxembourg:


http://reduitnational.com/?p=17281


Or comme la France ne peut guère évoluer, empêtrée par son système de subventions à tout-va, ses politiciens ne peuvent que baver sur un pays qui a su limiter cette vision socialiste et
suicidaire. En clair, ils veulent nous amener à barboter dans la même fosse à purin.


Nul doute que la Suisse sera fort pointieuse pour appliquer ces traités. Les autres états continueront leur attitude hypocrite à n'en point douter.

Francis Richard 25/02/2012 14:21



Il y avait de bonnes raisons à la distinction entre fraude et évasion fiscales que la Suisse opérait naguère...



Le passant ordinaire 25/02/2012 10:45


En ce qui concerne les impôts je suis un anarchiste convaincu car d'une manière ou d'une autre l'état nous vole. Doit-on payer des impôts pour engraisser des fonctionnaires qui font tout pour
nous empoisonner la vie?


Dissimuler sa fortune et les revenus y découlant c'est faire oeuvre de salubrité publique ainsi on ne paie que le strict minimum.


Si l'on désire vivre sur un grand pied alors une règle absolue ne jamais sortir dans le village ou la ville où l'on réside. Pour la voiture l'équiper de plaques d'immatriculation interchangeables
en prenant bien soin d'enregistrer en premier une poubelle d'une dizaine d'année et ensuite la belle limousine toute neuve qui reste au garage et ne sert qu'aux déplacements extra muros car il
s'avère indispensable de ces vipères lubriques que sont les voisins.


 

Francis Richard 25/02/2012 11:56



Je vous reconnais bien là...


 


Vous me rappelez l'adage : pour vivre heureux, vivons cachés...



LMDM 24/02/2012 07:57


Dans le célèbre "Mémoriel de Ste-Hélène", du Baron de LAS CASES, Nabuléone Buonaparte, dit Napoléon 1er, en exil, dicte ses mémoires comme ceci ( je vite de mémoire ) : "Je me suis placé à l'abri
des lois positives de l'Angleterre en embarquant sur le bateau après ma deuxième abdication". Voilà le seul choix qui va rester comme 1ère étape, avant l'exil vers l'Asie... Mais gare aux
traquenards du monde au sourire permanent !

Francis Richard 24/02/2012 17:05



Que peut-on faire d'autre ?


 


Il n'y a pas d'autre choix que de s'évader de ces pays soi-disant démocratiques (mais qui ne donnent jamais la parole à leurs peuples en matière fiscale), ou, mieux, de voter avec ses pieds.


 


Des impôts confiscatoires sont tout simplement des vols légalisés.



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages