Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 00:45

logo omsTout n'est pas encore clarifié dans cette affaire de déclaration de "pandémie" faite le 11 juin 2009 par l'OMS. Sans être un spécialiste, dès le 14 août 2009 [voir mon article Après le réchauffement la grande peur fabriquée de la grippe A/H1N1 ] j'écrivais:

En avril 2009, l'OMS publiait un aide-mémoire sur la grippe saisonnière (ici). Dans ce document on pouvait lire :

Au niveau mondial, ces épidémies annuelles sont responsables d'environ trois à cinq millions de cas de maladies graves, et 250 000 à 500 000 décès.

Il est bon d'avoir ces chiffres présents à l'esprit pour raison garder et ne pas céder à la panique qui semble gagner les esprits, parmi les plus hauts placés.

Selon l'OMS toujours (
ici) :

Une pandémie de grippe est un phénomène rare mais récurrent.

Il y en a eu trois au vingtième siècle :


- la grippe espagnole en 1918 : 40 à 50 millions de morts dans le monde
- la grippe asiatique en 1957 : 2 millions de morts
- la grippe de Hong Kong en 1968 : 1 million de morts

A l'époque déjà, un peu moins de deux mois après que l'OMS avait déclaré qu'il s'agissait d'une "pandémie" :

Il y avait un peu moins de 180'000 (177'457) cas recensés dans le monde dont un peu moins de 1'500 (1'462) décès écrivais-je, ne comprenant toujours pas pourquoi l'OMS parlait de "pandémie".

A la date du 26 janvier 2010, selon le dernier bilan ici dressé à cette date par l'OMS, le nombre de décès s'élevait à 14'142 depuis l'apparition du virus en mars-avril 2009... 

Le 14 août 2009, j'ignorais alors qu'entre avril 2009 et juin 2009 l'OMS avait changé sa définition d'une "pandémie" et que du coup les considérations de l'OMS elle-même sur les pandémies passées étaient ... dépassées.

Le 26 janvier dernier, au Conseil de l'Europe, à Strasbourg, a eu lieu un "échange de vues" ayant pour thème "La gestion de la pandémie H1N1: faut-il davantage de transparence ?" [sic]. 

Les principaux intervenants étaient :

Paul Flynn (Royaume-Uni, SOC), désigné pour préparer un rapport sur ce sujet pour l’APCE[l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe], en vue d'un débat éventuel en juin 2010
le Dr Wolfgang Wodarg, ancien président de la Sous-commission de la santé de l'APCE
le Dr Keiji Fukuda, représentant l'OMS
le Dr Luc Hessel représentant  le Groupe des fabricants européens de vaccins,
le Dr Ulrich Keil, Professeur d’université et Directeur du Centre de collaboration de l’OMS pour les épidémies à l’Institut d’épidémiologie de l’Université de Münster.

L'internaute intéressé pourra lire ici des extraits des interventions de ces principaux intervenants sur le site du Conseil de l'Europe.

Dans l'intervention du Dr Wolfgang Wodarg ici, j'ai relevé l'ancienne définition d'une pandémie qui avait cours jusqu'à fin mai 2009 :


"An influenza pandemic is a worldwide epidemic caused by a new strain of virus which leads to infection rates and mortality rates which exceed seasonal but similarly heavy waves of influenza by several orders of magnitude. A precondition for an influenza pandemic is the appearance of a viral subtype which had not yet circulated amongst the human population or which had occurred so long ago that no residual immunity remains amongst the population, and which is capable of provoking severe illness and of disseminating effectively from one human to another."

 


"Une pandémie de grippe est une épidémie mondiale causée par une nouvelle souche de virus qui conduit à des taux d'infection et de mortalité qui excèdent ceux d'une grippe saisonnière mais aussi ceux des grandes vagues de grippe par plusieurs ordres de grandeur. Une condition requise est l'apparition d'un sous-type viral qui n'a pas encore circulé parmi la population mondiale ou qui s'est produit il y a si longtemps qu'il ne reste pas d'immunisation parmi la population, et qui est capable de provoquer de sévères maladies et de se propager d'un homme à un autre

Dans un article du Figaro du  28 avril 2009 
ici les niveaux d'alerte de l'OMS, découlant de la définition ci-dessus, étaient les suivants :

"Les phases d'alerte pandémique de l'OMS comptent six niveaux différents. Les deux premiers correspondent à une phase de veille, l'infection majoritairement animale n'ayant encore fait que peu de victimes parmi les hommes. Le niveau 3 est actionné quand le virus est actif dans plusieurs foyers mais ne se transmet pas encore massivement entre humains. À ce stade, la pandémie est encore considérée comme potentielle. Les stades 4 et 5 sont les dernières marches avant la pandémie, qui est officiellement déclarée quand le stade 6 est activé."

Ces phases avaient été élaborées en 2005. La révision de 2009  
ici donne des définitions similaires pour les phases d'alerte de niveaux 1 à 4 [je n'ai pas trouvé de nouvelle définition proprement dite d'une pandémie de grippe sur le site de l'OMS], mais les phases de niveaux 5 et 6 ne se basent plus sur des taux d'infection ou de mortalité excédant ceux d'une grippe saisonnière, elles se basent sur la propagation géographique du virus :

La phase 5 : "se caractérise par une propagation interhumaine du virus dans au moins deux pays d’une Région de l’OMS"

La phase 6 : "dite aussi phase de pandémie, [...] se caractérise par des flambées à l’échelon communautaire dans au moins un pays d’une autre Région de l’OMS en plus des critères définis à la phase 5".

Pourquoi avoir changé les critères 2005 pour des critères 2009 automatiquement plus alarmistes ? Il est encore trop tôt pour le dire de manière sûre. Mais il n'y a, à mon sens, que deux réponses possibles : ou l'OMS en les changeant a fait preuve d'incompétence puisqu'il n'y a pas eu réellement pandémie [l'ancienne définition était bien plus conforme avec la réalité du terrain]; ou l'OMS a été corrompue par les fabricants de vaccins, pour lesquels ce fut le marché du siècle...

Francis Richard

Articles précédents sur le sujet :

Après le réchauffement la grande peur fabriquée de la grippe A/H1N1 14.08.2009
Influenza gate: en Suisse le nombre incertain de doses de vaccins en trop 07.01.2010
Influenza Gate : des vaccins contre la grippe A/H1N1 sont-ils bons pour la poubelle? 05.01.2010

Nous en sommes au

569e jour de privation de liberté pour Max Göldi et Rachid Hamdani (de droite à gauche), les deux otages suisses en Libye

 goldi et hamdani

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans International
commenter cet article

commentaires

MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS 08/02/2010 08:16


A votre question, la réponse est connue de longue date : "Les deux mon général!..."


Francis Richard 08/02/2010 11:13


C'est fort probable...


Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages