Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 12:35

Paris-fin-juin.jpgDepuis quelques jours, dans les médias hexagonaux [ici d'où provient la photo], on nous rebat les oreilles avec la nouvelle époustouflante que l'année 2011 aura été la plus chaude en France depuis le début du XXe siècle, nombrilisme oblige.  

 

Comme je suis curieux de nature, je suis allé sur le site de Météo France qui a dressé ce bilan provisoire de l'année 2011.

 

Tout d'abord j'ai eu du mal à trouver ledit bilan provisoire de l'année. Dans ma naïveté je pensais que ce bilan de l'institution étatique avait été dressé tout récemment. Que nenni, il date d'un mois. C'est en somme du réchauffé.

 

Voici le chapeau qui résume l'essentiel du propos ici :

 

Bilan provisoire établi à la date du 28 novembre 2011

Après une année 2010 se positionnant en France métropolitaine comme la plus fraîche de ces deux dernières décennies (à égalité avec 1996), l'année 2011 se révèlera très probablement en France métropolitaine comme l'une des plus chaudes depuis 1900. Ce bilan est le résultat d'un printemps et d'un automne 2011 exceptionnellement chauds. En effet, le printemps 2011 se positionne au premier rang des printemps les plus chauds* et l'automne 2011 au second rang des automnes les plus chauds* (l'automne 2006 détenant la première place).

 

Par ailleurs, tous les mois de l'année 2011 ont été plus chauds que la normale**, à l'exception notable de juillet 2011 qui, avec une température moyenne inférieure de 1,3°C à la normale**, a été le mois de juillet le plus frais de ces trente dernières années.

 

* depuis 1900

** moyenne de référence 1971-2000

 

Remarques à propos de ce bilan :

 

- Vous souvenez-vous que 2010 avait été l'année la plus fraîche des deux dernières décennies ? Curieusement, parce que cela n'allait pas dans le sens du réchauffement climatique, les médias n'avaient pas fait, l'année dernière, à ce propos, tout le tintouin que nous connaissons aujourd'hui.

  

- Dans cet esprit les médias se gardent bien de rappeler que l'hiver 2010-2011 a été plus froid que celui des années précédentes. Sur le site de Météo France, on peut lire en effet ici :

 

L’hiver « météorologique » (décembre-janvier-février) 2010-2011 en France métropolitaine s'est révélé plutôt frais, avec une pluviométrie sensiblement déficitaire et un ensoleillement variable.

Les températures moyennes mensuelles ont été très basses en décembre avec une anomalie de -3°C par rapport à la normale*. En janvier, elles ont été très légèrement au-dessus de la normale  (+0,3°C). La douceur a été plus marquée en février avec une température moyenne de 1,2°C au-dessus de la normale. Sur l'ensemble de l'hiver, la température moyenne sur la France demeure inférieure à la normale avec une anomalie de -0,6°C.

 

*  moyenne de référence 1971-2000 

 

En lisant bien on constate donc que la température moyenne sur la France était supérieure à la "normale" en janvier et février 2011, mais que c'est la température moyenne de décembre 2010 qui a fait descendre la moyenne des températures moyennes de l'ensemble de l'hiver 2010-2011.

 

Temperature-moyenne-hiver.gifOn voit bien dans ces conditions qu'une moyenne est aisément manipulable et qu'elle ne signifie pas grand chose. Il suffit de prendre pour référence tantôt l'année civile, tantôt les saisons, pour obtenir des résultats qui permettent d'étayer la thèse que l'on veut démontrer.

 

La représentation graphique ci-contre des écarts de température des hivers faite par Météo France ici devrait conduire ainsi à conclure avec prudence. 

 

De même l'évolution des moyennes de températures locales en France montreraient certainement une évolution autre que l'évolution des températures moyennes nationales, sans parler de l'évolution des températures moyennes globales, c'est-à-dire à l'échelle du globe, sur lesquelles on est bien silencieux en ce moment...

 

On peut s'interroger enfin sur la validité du calcul des moyennes quand les instruments de mesures changent ou quand les conditions de relevés ne sont pas les mêmes au cours du temps. Ce qui est vrai localement, l'est tout autant au niveau national, ou global. Ce n'est pas pour rien que Météo France est obligée de mélanger des données à compter de 1900 à des données comparées à la période 1971-2000. 

 

A vouloir trop prouver...

 

C'est comme si je retenais comme significative "l'exception notable de juillet 2011 qui, avec une température moyenne inférieure de 1,3°C à la normale**[voir ci-dessus], a été le mois de juillet le plus frais de ces trente dernières années.", en omettant soigneusement de parler des autres mois de l'année...

 

Francis Richard

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Climat
commenter cet article

commentaires

Robert 04/02/2012 22:37


Avez-vous déja parcouru le site de meteo suisse qui est super pro-GIEC ?


 


Le résumé de l'année 2010 cite une moyenne de température des plus froides des 20 dernières années (comme en france) mais l'autre moitié de l'article parle de l'année exceptionnellement chaude au
niveau mondial.


 


Le résumé de 2011 parle de l'année la plus chaude en suisse depuis le début des mesures (à prouver encore leur exactitude dû à l'effet d'urbanisation ...), mais ne cite absolument pas qu'au
niveau mondial on n'est pas bien chaud.


 


Comme c'est parti avec 2012 au niveau mondial (sur le site de Roy Spencer on est en négatif au mois de janvier), avec le soleil qui ne semble pas vraiment avoir envie de se reveiller et la nina
en cours, je crains que la température mondiale ne sera pas 'présentable' pour les carbocentistes. On va voir ce qu'ils vont trouver en fin d'année !


 


Si les prévisions des scientifiques sceptiques vont se réaliser, la descente des températures vont sérieusement commencer dans 2 ou 3 ans. Je suis curieux de voir comment les journalistes, qui
depuis plus de 20 ans nous cassent les oreilles avec leur CO2, vont faire une pirouette pour justifier que de toute façon ils nous avaient depuis toujours prédit un refroidissement.


 


A bon entendeur ...

Francis Richard 05/02/2012 08:02



Je me réjouis pae avance d'assister à leurs contorsions.



René GILLOT 31/12/2011 20:51


Ben moi j'croyais que le printemps le plus chaud c'était mai 68 ? et puis le micro-climat on n'en cause pas du micro-climat, et puis pourquoi y'a moins de neige sur le Kilimanjaro que quand
j'étais petit et pis pourquoi j'me faits un bon 39.8 ? Et pis j'vas vous dire toutes ces fusées pis ces bombezatomiques Mame Michu ça vous arrange pas l'temps... Et pis quand on voit le Havre
c'est qui va pleuvoir et quand on le voit plus c'est qui pleut et pis il est 20h50 on est le 31 décembre les fenêtres du salon sont grandes ouvertes et.... j' commence avoir faim !!

Francis Richard 31/12/2011 23:31



C'est vrai puisque c'est écrit dans le journal...



LMDM 30/12/2011 13:34


OUI ! Et comme je vous l'ai écrit, les "conditions normales" en physique et CHIMIE surtout pour toutes les expériences sont basées sur 15°C et 1013,25 Hpa. Il s'agit également des deux bases de
calculs et de références en aéronautique, la température de base sert à étalonner les fameux "Machs" et la pression normale sert de base aux altitudes barométriques affichées par les altipieds (
ou mètres). Comme on voit les commentaires destinés au public Lambda effectués par les TV sont loin de restituer une quelconque réalité exploitable de manière objective. Bien à vous ! Bonne année
nouvelle, laquelle devrait commencer le lendemain du Solstice et non pas un 31 DEC... Voir ,comme en Iran, à l'équinoxe du printemps, saison du renouveau naturel.

Francis Richard 30/12/2011 14:52



Merci encore pour ces précisions !


 


Bonne année 2012 !



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages