Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 14:00

Certes il est possible de couper l'accès à Internet, mais c'est difficile de le faire partout à la fois dans le monde entier. C'est pourquoi Internet demeure un espace de libertés sans commune mesure avec toutes les inventions de médias précédentes. Dans les médias concurrents il y a des omissions qui confinent au mensonge organisé et qui peuvent être réparées sur la Toile.

C'est ainsi que, hier soir, 18 octobre 2009, un film a été lancé aux Etats-Unis (ici) sur la Toile. Son titre : Not evil just wrong (pas mauvais juste faux). Qui vous en a parlé dans vos médias préférés sur papier ou sur écran? ...(silence éloquent). Pourquoi? Parce qu'il prend le contrepied de films, tels que An inconvenient truth d'Al Gore ou Home d'Arthus Bertrand - dont on vous a rebattu les oreilles et qui vous ont été présentés comme l'unique et incontestable vérité.

Ce film montre la fausseté de ce que veulent nous faire croire les alarmistes du réchauffement climatique [la photo est une annonce publiée par le Heartland Institute dans le Washington Post ici] et leurs prophéties hystériques. Les hommes, dotés d'un pouvoir qui flatte leur orgueil, seraient en train de tuer la planète. En fait l'extrémisme environnemental d'Al Gore et consorts et leur pseudo science est une menace bien réelle pour l'humanité.

Si nous écoutons ces prophètes de malheur, bouffis d'arrogance et de présomption, et si nous suivons leurs préconisations, que la science ne justifie pas, des millions d'emplois seront détruits. Il ne s'agit pas là d'alarmisme, mais de conséquences logiques de l'économie régulée, et des taxes de tout genre qui seront prélevées au passage pour alimenter ces monstruosités technocratiques, déconnectées du réel.

Le film dénonce les impostures des experts, des politiciens, des éducateurs et des médias, qui depuis des années bourrent le crâne des hommes, les culpabilisent dans la meilleure tradition des puritains, et leur assènent des contre-vérités quotidiennement, sans que la parole ne soit jamais donnée aux sceptiques et aux dissidents, sinon pour les débiner aussitôt après, dans la meilleure tradition des totalitaires.

Sur le site du film vous pourrez lire ce paragraphe qui est certainement plus éloquent que tous les discours :

Aujourd'hui plus de 31'000 scientifiques disent qu'Al Gore a tort. Que le CO2 a peu d'effet sur les températures de la planète, et qu'il n'y a pas de crise du climat. Mais Not Evil Just Wrong est le film qui explique tout cela et qui changera de manière décisive l'esprit du public au sujet du réchauffement climatique. Un film qui changera l'histoire.

Des projections publiques, en accord avec la production américaine, ont été organisées hier en Belgique (ici), ce soir en France (ici) et (ici). Vous pouvez également télécharger le film sur le site qui lui est dédié (ici). Ainsi partagerez-vous ce que des dizaines de milliers d'Américains ont pu voir avant vous. Vous ne mourrez pas écologiquement idiots.

Francis Richard

Voici en hors-d'oeuvre la bande-annonce sur YouTube :

Partager cet article

Repost0

commentaires

JLG 06/12/2009 10:55


INTOXIQUE?

Par quoi? par la fréquentation des chercheurs pendant 40 années de vie professionnelles?

J'ai fait mes études (ingénieur) grâce à la science (bourse d'un organisme de recherche) et j'ai terminé ma carrière en tant que directeur d'un département impliqué (entre autres) dans le système
mondial de surveillance des océans (centre Argo si vous connaissez),
Parcours peut-être modeste mais qui a le grand mérite à mes yeux d'une certaine utilité sociale.


Francis Richard 06/12/2009 14:05



En disant que vous êtes intoxiqué par la propagande totalitaire de l'écologie politique, je ne mets en doute ni votre probité intellectuelle, ni votre valeur personnelle.

Mais je constate que, soumis à cette propagande, vous adhérez sans esprit critique à un unanimisme qui devrait pourtant être suspect pour tout scientifique.

Je n'en veux pour preuve que votre adoption du vocabulaire irrespectueux de l'écologie politique : vous traitez de "négationnistes" ceux qui ne pensent pas comme vous, au lieu
d'admettre que, s'il faut rechercher la vérité, vous n'en êtes pas avec une certitude absolue l'unique détenteur.

S'il est un reproche que je formulerai à l'égard des adeptes de la religion du réchauffement climatique dont le reponsable principal serait l'homme, c'est leur manque total d'humilité. L'histoire
des sciences est celle d'une longue suite de remises en cause. 



JLG 04/12/2009 15:31


La rigueur voudrait que l'on rappelle que le Heartland Institute est le fer de lance de l'industrie pétrolière dans le débat public américain sur le climat,

Quand à l'avis des 31000 scientifiques, il est reconnu comme non crédible:

3 chercheurs se sont successivement intéressés à la question:

1) Oreske: 0% de climato-sceptiques dans un panel d'environ 1000 publis scientifiques
2) Peiser: qui a violemment critiqué Oreskes mais en a trouvé 3%
3) Norvig: énervé par la polémique, a voulu en avoir le coeur net: 0%

Après ces 3, Peter Doran et Maggie Kendall Zimmerman de l'université de l'Illinois ont repris récemment cette enquête et notent que 97% des climatologues pensent que l'activité humaine joue un rôle
dans l'accroissement des températures du globe.

Voir Survey: Scientists Agree Human-Induced Global Warming is Real

source: http://tigger.uic.edu/htbin/cgiwrap/bin/newsbureau/cgi-bin/index.cgi?from=Releases&to=Release&id=2389

Pour les 31000 scientifiques:
Ce que dit Wikipedia:

"Par ailleurs, aux États-Unis, une pétition a été signée par plus de 31 000 diplômés scientifiques de toutes disciplines (plus de 500 en sciences de l'atmosphère et climatologie et 9000 docteurs
toutes disciplines confondues [33]), remettant en question la thèse selon laquelle l'émission de gaz à effet de serre entrainerait un « réchauffement catastrophique »[34]. L’ancien président de la
National Academy of Sciences, Frederick Seitz a soutenu cette pétition[35]. Les critiques de la pétition pointent une présentation jugée trompeuse [36] qui donnerait l'impression aux éventuels
signataires d'une publication officielle de la National Academy of Science[37]. Le spécialiste de la chimie de l'atmosphère Raymond Pierrehumbert dénonce également le fait que la pétition ait été
accompagnée d'un article plein de demi vérités présenté comme une reprise d'un article paru dans une revue scientifique[38]. Enfin, certains remettent en cause le nombre de signatures en soulignant
l'impossibilité de vérifications et quelques étrangetés dans la liste[39]."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Controverses_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique"

Les articles en référence sont explicitement cités sur Wiki.
Pas besoin de commentaires supplémentaires.

Sauf un qui nous éclaire sur la façon dont les climato-sceptiques recrutent:

Tous les blogs français climato-sceptiques ont revendiqué l'adhésion de Mojir Latif climatologue allemand dans leurs troupes. C'est assez révélateur d'un certain manichéisme!!!

Il y a une autre liste (5000 noms je crois) encore moins crédible dont la première page fait apparaitre seulement 3 français: Allègre, Courtillot et Le Mouel, tout l'état major de l'IGPG dont la
vocation climato est bien connue!

quid des scientifiques du CNRS, de MétéoFrance, de l'IRD, du GRGS, du CNES, de LODYC et de l'IPSL?

J'aimerais que la modération ne taise pas le débat, merci d'avance.


Francis Richard 04/12/2009 16:45


Malheureusement je crois que vous êtes complètement intoxiqué par la propagande totalitaire de l'écologie politique.

Si on entre dans le débat des financements, n'oubliez pas que les pseudo-scientifiques du GIEC reçoivent des prébendes étatiques...

Le nombre de scientifiques qui récusent le totalitarisme écologique ne cesse de croître, contrairement à ce que vous affirmez, en utilisant des arguments d'autorité.

Ce n'est d'ailleurs pas le nombre des scientifiques sceptiques qui est important. Galilée était bien seul de son avis à son époque. Il avait pourtant raison, même si malheureusement il
n'arrivait pas à prouver ce qu'il avançait.

 


Claude 20/10/2009 16:14


Enfin ! Depuis plusieurs années j'attendais que le front des partisans du "réchauffement climatique provoqué par le CO2 anthropique" se fissure. Nous étions victimes de la plus grande imposture
scientifique imaginable couronnée par le prix Nobel de la Paix à Al
Gore. Mais de plus en plus de scientifiques étaient sceptiques, de plus en plus sceptiques et eux, ils fournissaient des preuves. N'empêche que la censure planétaire a bien fonctionné. Malheur aux
sceptiques (demandez à Claude Allègre et à combien d'autres!)On avait quitté la science pour embrasser le dogme. Et maintenant, il faut attendre Copenhague où l'on nous promet des mesures
draconiennes pour "sauver la planète". Quelle prétention !
Il est évident que nous devons faire des efforts pour économiser l'énergie fossile et pour préserver les autres espèces vivantes. Mais pas par des mesures autoritaires, j'allais dire totalitaires,
soit- disant basées sur une unanimité scientifique, c'est-à-dire le truc de l'ONU à savoir le GIEC où les vrais connaisseurs du climat sont peu nombreux.Quand on voit la publicité de nos jours où
tout est devenu "écologique", ce qui ne veut rien dire, on voit bien qu'il y a derrière cela d'immenses intérêts.
Merci pour votre blog toujouts très intéressant


Francis Richard 20/10/2009 18:24


Merci à vous pour votre message avec lequel je suis pleinement d'accord.


Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens