Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 20:50

The ghost writerIl n'était pas politiquement correct de traduire en français le titre du dernier film de Roman Polanski. C'est sans doute pourquoi les diffuseurs, en France comme en Suisse, ont préféré conserver le titre original. Il faut dire qu'en anglais la fonction est plus valorisante qu'en français. A tout prendre il est préférable d'être l'ombre de quelqu'un que son nègre. Une éminence spectrale est mieux connotée qu'un sombre travailleur.

Le film de Roman Polanski est tiré d'un livre de Robert Harris, adapté conjointement par l'auteur et par le réalisateur. Originellement le titre du livre était The ghost, ce que Plon a sagement traduit en français par L'homme de l'ombre, ce qui donne une tout autre tonalité, puisque les hommes de l'ombre sont souvent , dans le langage courant, des espions, dont le parangon est un certain James ... James Bond. Les anglo-saxons, là encore, sont plus valorisants puisqu'à leur propos ils parlent d'intelligence...

Ce thriller comporte tous les ingrédients du genre. On ne s'ennuie pas une minute. Les événements se succèdent à un rythme endiablé. Le suspense est maintenu jusqu'au dénouement. L'atmosphère est tendue non seulement parce que les personnages s'y affrontent tour à tour violemment ou à fleurets mouchetés, mais parce que le plus clair de l'action se passe sur une île américaine, dans une demeure isolée, située au bord d'une plage sauvage et sévèrement gardée, battue par la pluie et le vent, où le monde extérieur s'invite tout de même via téléphones mobiles, Internet, clés USB et GPS.

Ewan McGregor, le Nègre, est embauché pour prendre la suite de Mike McAra, assistant d'Adam Lang quand il occupait le 10 Downing Street et qui a rédigé un premier jet des mémoires du Premier ministre britannique, que campe Pierce Brosnan. McAra a été retrouvé noyé sur une plage de l'île et sa voiture vide retrouvée sur le ferry qui la relie au continent. Amelia Bly, proche collaboratrice d'Adam Lang, interprétée par Kim Cattrall, accueille le nouveau nègre et lui fait connaître les strictes règles du jeu.

Ruth, la femme d'Adam Lang, interprétée par Olivia Williams, a suivi son ex-Premier ministre de mari, sur cette île-refuge. Ils y attendent que l'orage médiatique déchaîné contre ce dernier se calme. En effet Adam Lang est accusé d'avoir eu, quand il était au pouvoir, des complaisances coupables avec les services d'intelligence de ses grands amis américains qui lui ont fourni ce havre de paix... qui ne le restera pas longtemps. Toute ressemblance avec un certain Tony Blair ne serait que fortuite...

L'intrigue s'articule autour de ces deux éléments que sont la mort mystérieuse du premier nègre et les liens qu'entretiendrait Adam Lang avec la CIA. Le Nègre a été choisi par l'éditeur parce qu'il veut faire parler le coeur  de ceux pour le compte de qui il écrit. Pour ce faire il va aller au fond des choses, remuer le passé et mettre à jour certains secrets qui n'étaient certainement pas suffisamment enfouis, qui se sont déjà révélés mortels et qui continueront de l'être.

Pierce Brosnan est un Premier ministre britannique époustouflant de vérité; il en a la prestance et le toupet. Ewan McGregor incarne magistralement un écrivain très britannique, plein d'humour, mais un peu trop curieux. Olivia Williams donne une étrange profondeur à son rôle d'épouse et d'égérie à multiples facettes. Kim Cattrall personnifie avec justesse et autorité la collaboratrice dévouée corps et âme à son patron. 

Servi par une magnifique distribution, que ne déparent pas de solides seconds rôles, sans être un chef-d'oeuvre, même s'il a obtenu l'Ours d'argent au dernier festival de Berlin, ce film est dans la lignée de Frantic, ce qui le classe parmi les meilleures réalisations du cinéaste Polanski.

Francis Richard

Voici la bande annonce, in English, of course :
 


Nous en sommes au

597e jour de privation de liberté pour Max Göldi, le dernier otage suisse en Libye

Max Göldi




  

          

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS 09/03/2010 08:41


Cet agent spécial "fantôme" devrait être engagé pour libérer... à l'anglaise, ( of course ! )le malheureux Suisse gardé en otage !... Je suggère une petite annonce du genre : Prisonnier politique
cherche agent très intelligent et "furtif" aux frais princiers du M I 5.


Francis Richard 09/03/2010 09:02


Si vous voyez le film, vous verrez que ce n'est pas forcément une bonne idée... Un écrivain qui veut jouer les James Bond ne peut que manquer de métier...


Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens