Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 15:00

Etche-Alegera.jpgAujourd'hui, dernier jour de l'an de grâce deux mille treize, j'imprime à ce blog son millième billet. Une façon comme une autre de tourner la page, depuis l'ermitage où je fais retraite, tout seul, loin de tous les miens pendant une petite semaine, et où je fais pèlerinage aux sources, qui ne sont pas celles de Lanza del Vasto.

 

C'est au lecteur de me dire à propos de ces billets s'il s'agit de fausse monnaie.

 

S'il s'agit bien de fausse monnaie, je serai en grande compagnie puisque ceux qui devraient, de par leur position, faire respecter le droit naturel, l'outrepassent en grand nombre, allègrement, dans cette matière.

 

En comparaison, je ne serais qu'un petit joueur, un petit malfaiteur...

 

Il y a plus de cinq ans, maintenant, quand j'ai commencé à émettre des billets sur ce blog, le 28 mai 2008 pour être précis, je n'imaginais pas que ce blog occuperait autant de place dans ma vie et que je parviendrais à ce nombre fatidique de billets...

 

Il s'agissait en effet au départ de m'exprimer "sur tout et sur rien, avec pour seule contrainte d'écrire en liberté". C'est ce que j'ai fait, et que je fais toujours. Mais les recensions de livres y prennent une place toujours plus grande, grâce aux insomnies dont je suis le bénéficiaire à des titres divers.

 

Toutes ces lectures me permettent d'avoir "plus de souvenirs que si j'avais mille ans", comme le dit Charles Baudelaire dans Spleen. Mon écriture, qui est ma béquille dans l'existence, comme elle le fut pour Jacques Laurent, s'en nourrit et s'en repaît.

 

Si j'écris donc pour moi, charité bien ordonnée commence par soi-même, je me sens tellement redevable de ce que m'apportent ces lectures, que je sois ou non en communion de pensée avec leurs auteurs, que je me crois obligé de partager avec d'autres ce que je reçois d'elles. C'est la seule générosité que je me connaisse...

 

Pour terminer l'année avec ce millième billet, ayant lu cette nuit Les deux testaments de Maistre François Villon, dans une édition illustrée d'eaux-fortes de Maurice Leroy, j'ai eu ce matin l'idée et le temps de composer une petite ballade ironique pour remercier mon Créateur, mes lecteurs et mes ami(e)s d'avoir eu déjà la grande bonté de supporter aussi longtemps le trublion que je suis, comme m'a qualifié un jour mon amie Barbara Polla...

 

Une page se tourne. Une autre s'ouvre. Je souhaite donc à tous mes lecteurs, et souvent ami(e)s, mes meilleurs voeux pour l'an quatorze, espérant, si Dieu me prête vie, et que je ne fais pas la fine bouche devant ce cadeau magnifique qu'il me fait, atteindre dans quelque temps le deuxième millier de billets. On devrait alors me supporter encore un bon bout de temps...

 

Francis Richard

 

Le mot merci sort de ma bouche

 

Seigneur, depuis déjà cinq ans,

Suis un blogueur et tiens la plume.

Aurai écrit, pendant ce temps

Mille billets, sans trop d’écume.

A peine si, la nuit, m’endors…

Sans pour autant, quitter ma couche,

Lis tellement qu’en temps record

Le mot merci sort de ma bouche.

 

Lecteur, te suis reconnaissant 

Que tu aies pris cette coutume 

De me lire en te levant

Ou te couchant. Par ton volume, 

Ta qualité, tu es en or. 

Pour toi, les mots, sans fin, retouche. 

Aussi, bénissant tel trésor, 

Le mot merci sort de ma bouche.

 

Amies, amis, suis mécréant. 

Ne vous fiez pas à mon costume, 

A mes propos trop bienséants. 

Pas de gloire, même posthume, 

Pour icelui qu’est trop retors. 

Car ne suis pas de bonne souche. 

De me soutenir quand j’ai grand tort, 

Le mot merci sort de ma bouche.

 

Envoi

Prince, lorsque serai au bord 

De la tombe et serai sur la touche

Verrez bien que, sans trop d’effort, 

Le mot merci sort de ma bouche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Catoneo 04/01/2014 17:25


Mille billets, c'est la dose clinique. Faut-il encore qu'ils soient de qualité ! Ils le sont.


C'est aussi un tournant. Faut-il continuer la psychothérapie du blogue. C'est ce Jimmy le Criquet que nous avons tous dans la tête qui va nous le dire à l'oreille, il est de bon diagnostic. J'ai
terminé la mienne au bout de 1220 billets, d'autres vont à deux mille et plus.


Chacun son trip.


Bonne année 2014 mais surtout merci.

Francis Richard 04/01/2014 18:07



Pour le moment je continue. Évidemment si ma santé ou un événement indépendant de ma volonté survenait, il y serait mis fin. Mais ce n'est pas à l'ordre du jour ...


 


Ce serait plutôt le temps qui pourrait me manquer puisque je travaille à 100%, voire beaucoup plus.


 


Tous mes voeux pour 2014 !


 


En tout cas, merci de votre fidélité! 


 


 



Jacky 03/01/2014 11:10


Habitué à vous lire sur lesobservateurs.ch, je passe sur votre blog (une fois n'est pas coutime) pour vous retourner le merci que je viens de lire de votre plume. J'ai toujours plaisir à vous
lire, et si je vous fais part de mes meilleurs voeux pour 2014, ce n'est peut-être pas totalement désintéressé, c'est aussi pour avoir la chance de vous lire encore et encore ...
Sincères meilleurs voeux.
Jacky

Francis Richard 04/01/2014 07:01



C'est très gentil de votre part. Encore merci !


 


Tous mes meilleurs voeux pour 2014 !



Thierry Jallas 02/01/2014 22:39


Merci, cher Francis, et bonne année à toi.


Lisant très lentement, je dois faire l'impasse sur certains de tes articles et ne lis qu'une petite partie de ceux qui traitent d'un livre (pour avoir une idée de cadeau, par exemple). Mais c'est
toujours avec grand plaisir.


J'ai tenté d'ajouter ton blog à mon "Reader" Over-blog. En vain. Sais-tu pourquoi ?


Bien amicalement,


Thierry

Francis Richard 02/01/2014 23:00



Cher Thierry,


 


Merci de tes voeux. Je te souhaite également une très bonne année 2014. 


 


Pour ce qui est de ta question je n'en ai pas la moindre idée.


 


Bien à toi,


 


Francis



Claude 01/01/2014 08:25


Un merci sort de ma bouche aussi. Je me rappelle comment j'ai découvert vos articles. Ce devait être fin 2008 ou début 2009, avant le raout de Copenhague. Mon fils Christian que vous connaissez
je crois, m'avait signalé votre article paru dans le journal de la Migros dans lequel vous vous opposiez à la funeste croyance au RCA, croyance qui faisait déjà des ravages en Suisse.  Ce
"courage" m'avait paru fantastique et depuis, je ne vous ai jamais quitté.


Honneur aux esprits courageux et libres dont vous faites partie !


Je vous embrasse et vous souhaite la meilleure des années.


 


 


 

Francis Richard 01/01/2014 11:22



Merci beaucoup pour votre fidélité et votre gentillesse.

Je vous embrasse de tout coeur et vous souhaite à mon tour la meilleure des années.



Achille Tendon 31/12/2013 21:25


Vivement le 2000e, histoire que l'on puisse continuer à bénéficier de vos lumières et de votre éclairage qui n'est, loin s'en faut, pas courant dans les explications de textes et autres recueils
que vous savez nous faire partager, tant il est vrai que vous savez manier l'indulgence quand il le faut !


Un tout bon crû 2014, venant de votre part, sera le bienvenu et surtout tout le meilleur pour la santé, celle qui devrait ne pas nous lâcher sans prévenir !

Francis Richard 31/12/2013 22:29



Vous êtes trop aimable, mais je ne boude pas vos compliments et vous en remercie du fond du coeur.

En tout cas, je ferai tout pour que le cru soit tout bon en 2014.

Tous mes voeux pour vous-même et tous les vôtres !



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages