Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 05:00

Un monde de motsAnne Cuneo a consacré trois livres à la période élisabéthaine. Après Le trajet d'une rivière, Objets de splendeur, elle vient de publier chez Campiche ici, Un monde de mots.

Dans le premier volume de cette trilogie elle faisait le récit de la vie de Francis Tregian, qui, entre autres, a contribué à préserver de grandes oeuvres musicales de son époque.

 

Dans le deuxième elle racontait les amours de William Shakespeare et de sa Dark Lady, pour laquelle il a écrit des sonnets et que l'auteur identifiait avec grande vraisemblance à la personne d'Emilia Bassano.

 

Dans ce troisième elle fait parler John Florio qui était vu par d'autres dans les deux premiers volumes et par les yeux desquels cette fois-ci nous voyons l'époque, à travers la vie quotidienne de nombreux amoureux de la littérature qui leur est contemporaine :

 

"Dans les autres livres, Florio est vu, ici il voit", m'a répété Anne Cuneo, quand je lui ai dit, lors du Livre sur les quais de Morges ici, que j'étais en train de lire Objets de splendeur et que je ne me souvenais pas bien du Trajet d'une rivière, lu dix ans auparavant.

 

Les deux premiers livres n'étaient pas davantage des romans qu 'Un monde de mots, dont le titre est emprunté à celui du grand oeuvre de Florio, son dictionnaire. Il ne s'agissait pas non plus de livres d'histoire à proprement parler.

 

Car, si Anne Cuneo a rassemblé énormément de documents sur l'époque et si elle reconstitue la vie de ses personnages à partir de leurs seuls dires et faits, elle ne prétend pas écrire pour autant des traités scientifiques, mais des récits, qui sont d'ailleurs bien plus que de simples récits :

 

"Tous les faits avérés sont présents. Et là où les faits manquent je remplis les vides à ma convenance, en étant aussi logique que possible", dit-elle dans sa post-face.

 

John Florio est un personnage hors du commun, méconnu. Anne Cuneo s'y est intéressée parce qu'il était italien d'origine, qu'il avait été élevé en Suisse, puis s'était établi en Angleterre tout en restant lui-même, tout comme elle. Il est fréquent que nous soyons atttirés ainsi par ceux dont le destin ressemble quelque peu au nôtre.

 

John Florio sera le professeur d'italien de jeunes filles et de jeunes hommes riches, le précepteur d'enfants de la haute société et même de deux enfants royaux. Il côtoiera très vite des grands du monde de son époque, des écrivains, des poètes, des dramaturges, des philosophes, des géographes, des médecins, qui, en dépit de son caractère peu facile, seront séduits par son intelligence, sa grande culture, sa mémoire et surtout par son amour des mots. 

 

Giovanni Florio, car tel est son nom d'origine, écrira en italien des dialogues, des proverbes à des fins pédagogiques, les Premiers fruits et les Seconds fruits - pour apprendre une langue des discours valent toutes les grammaires. Il sera le premier à établir un dictionnaire italien-anglais, la deuxième édition, intitulée le Nouveau monde de mots de la reine Anna, comportant 75'000 entrées.

 

Florio sera un grand traducteur, faisant véritablement oeuvre, sans trahir la pensée traduite. Il sera ainsi le premier à traduire en anglais Les essais de Montaigne et Le Décaméron de Boccace. Il se peut même bien qu'il ait participé à la première édition des pièces de Shakespeare, qu'il avait bien connu et à qui il avait donné beaucoup d'éléments qui devaient lui servir dans ses pièces italiennes.

 

Pour les amateurs du XVIe siècle, anglais particulièrement, ce nouveau livre d'Anne Cuneo est un morceau de bravoure et d'érudition. Au contraire de certains écrits académiques, il se lit avec un authentique plaisir tout en apprenant beaucoup de choses fort intéressantes. Sans doute parce qu'il n'est pas écrit dans ce jargon insupportable et incompréhensible, sous l'épaisseur duquel le savoir devient inaccessible, rébarbatif, et, pour tout dire, douteux.

 

Francis Richard

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Lectures d'aujourd'hui
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages