Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2018 7 23 /12 /décembre /2018 23:15
Niria, de Johanna Struck

"Niri", l'interrompit-elle en levant un doigt menaçant et en lui réexpliquant pourquoi elle voulait être appelée Niri et non Niria.

 

Ce sont les dernières paroles que Niri, 14 ans, adresse à son grand-père, Malamon, avant qu'il ne disparaisse et ne la laisse seule, sans explication, endormie dans la calèche.

 

Quand elle parvient à en sortir, elle se trouve face à un jeune homme qu'elle suit, malgré qu'elle en ait, jusqu'à Ingium, une école destinée aux créatures.

 

Les créatures, ce sont les vampires, les loups-garous, les fantômes, les magiciens, les sorciers, les sirènes, les phénix... C'est-à-dire toutes des créatures de légende.

 

La jeune auteure, Johanna Struck, les a réunies en un lieu improbable où Niri se demande ce qu'elle vient faire, n'ayant vécu jusque-là qu'avec son grand-père.

 

Pourquoi son grand-père l'a-t-il abandonnée et inscrite dans cette école? A quoi sert l'amulette qu'elle a héritée de lui? Ce ne peut être les fruits du hasard.

 

Niri ne se sent pas à sa place à Ingium, alors que tout laisse à penser qu'elle est une semi-vampire... Elle y apprend à distinguer les différentes sortes de créatures...

 

Toutes ces créatures - les Sémènes - ont une odeur et des yeux caractéristiques, et possèdent un don magique qu'ils doivent apprendre à maîtriser: en a-t-elle un, elle aussi?

 

Niri n'a pas réellement de préjugés pour ce qui concerne ces créatures, même si elle leur débite des clichés: ainsi se lie-t-elle d'amitié avec un vampire, une sirène et un loup-garou...

 

En résumé, Niria est le récit inventif des tribulations à Ingium de Niri, aux yeux lumineux, verts et jaunes. Le fin mot de cette histoire fantastique n'étant, bien sûr, connu qu'à la fin...

 

Francis Richard

 

Niria, Johanna Struck, 368 pages, L'Âge d'Homme (traduction de Florence Bourqui)

Partager cet article

Repost0
10 novembre 2018 6 10 /11 /novembre /2018 22:45
Les enquêtes de Maëlys - Annélia et les animaux, de Christine Pompéï et Raphaëlle Barbanègre

Christine Pompéï a deux filles, Maëlys et Annélia. Ce n'est donc pas fortuit si cette auteure de livres pour la jeunesse a choisi de prénommer comme celles-ci les héroïnes de ses deux séries.

 

Les enquêtes de Maëlys ont commencé en 2013. Depuis, seize autres volumes ont paru. Elles se passent toutes en Suisse: à Lausanne, à Genève, à la Chaux-de-fonds, à Berne, à Lucerne, à Vevey etc.

 

Le premier volume de cette série, L'énigme de la cathédrale de Lausanne, parle du guet de ladite cathédrale qui, une nuit, sans explication, se tait. Deux enfants, Maëlys et Lucien, enquêtent.

 

Un jeu de piste conduit ces deux jeunes détectives à parcourir la ville d'un endroit l'autre. A l'issue de ce parcours, au cours duquel ils se disputent et se réconcilient très vite, l'énigme est résolue.

Les enquêtes de Maëlys - Annélia et les animaux, de Christine Pompéï et Raphaëlle Barbanègre

Le deuxième volume ci-dessus est en fait le dixième. Enquête sportive à Lausanne paraît au moment des Jeux Olympiques de Rio, en 2016. Tom, un camarade de Maëlys et Lucien, est un mystère.

 

En effet Tom dit toujours qu'il a raté, mais récolte les meilleures notes. Cette fois il remporte deux des trois épreuves sportives, celles de la course et de la nage, organisées par le directeur du gymnase.

 

Monsieur Pétito, ledit directeur, prétend qu'il a participé aux Jeux dans le passé. C'est l'autre mystère: il n'a pas vraiment la silhouette du sportif... Ces mystères sont bien sûr dissipés à la fin grâce à Maëlys.

Les enquêtes de Maëlys - Annélia et les animaux, de Christine Pompéï et Raphaëlle Barbanègre

Le dernier volume vient de sortir. Cette fois, Tante Cathy emmène Maëlys et Lucien à Bâle chez un de ses amis. Mais, quand ils arrivent chez lui, il n'est pas là et son appartement est sens dessus dessous.

 

A Bâle se déroule un carnaval nocturne, si bien que les deux enfants doivent se coucher tôt sans comprendre que ce sera pour être réveillés à trois heures du matin. Mais le mystère est ailleurs...

 

Alors que Tante Cathy, Maëlys et Lucien se retrouvent dans la rue, ils ont affaire à un inconnu, dont il n'est pas sûr, puisqu'il est déguisé, qu'il s'agisse d'Andreas, l'ami, et peut-être plus, de Tante Cathy.

 

Cette fois Maëlys se révèle non seulement excellente enquêtrice mais également douée pour les interrogatoires. Grâce à elle, les jeunes lecteurs verront s'éclairer les zones d'ombre de ce récit d'une nuit.

Les enquêtes de Maëlys - Annélia et les animaux, de Christine Pompéï et Raphaëlle Barbanègre

Si Les enquêtes de Maëlys sont destinées à des lecteurs dès 8 ans, Annélia et les animaux s'adresse à un public un peu plus jeune, celui des 7 ans et plus.

 

Les deux premiers volumes de cette dernière série ont paru cette année. Ils comportent 32 pages (au lieu de 64) et la police de caractères est plus grande.

 

Dans le premier volume, l'animal s'appelle Cocard. C'est un saint-bernard, qui, comme tous les chiens de son espèce, sont des sauveteurs avant tout, munis d'un coeur d'or...

 

Dans le deuxième, l'animal s'appelle Gavotte. C'est le doudou d'Annélia, une marmotte en peluche. La tante de ses trois copains l'emmène avec eux voir des marmottes pour de vrai...

 

Il n'est pas étonnant que ces deux séries pour enfants aient du succès auprès d'eux. C'est bien observé, bien imaginé, bien écrit, dans un langage simple, et c'est finement illustré...

 

Aussi bien les textes de Christine Pompéï que les illustrations de Raphaëlle Barbanègre édifient un monde auquel des enfants peuvent s'identifier, et qui peut les faire rêver...

 

Francis Richard

 

Les deux séries sont éditées par Auzou Suisse.

Les enquêtes de Maëlys - Annélia et les animaux, de Christine Pompéï et Raphaëlle Barbanègre

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2018 7 04 /11 /novembre /2018 22:45
Mimosa et le pêcheur de chagrins, de Florence Balvay, au Café-Théâtre de la Voirie, à Pully

Créée le 15 septembre 2018 au Théâtre Rennweg 26, à Bienne (BE), cette pièce a été représentée le 6 octobre 2018 à L'Espace culturel du Soleil, à Saignelégier(JU), hier et aujourd'hui au Café-Théâtre de la Voirie, à Pully (VD), avant qu'elle ne le soit dans des établissements scolaires du Jura et du Jura bernois ce mois-ci.

 

Florence Balvay imagine qu'il existe un métier inédit, celui de pêcheur de chagrins. Il consiste à pêcher toutes sortes de choses, mais surtout à pêcher des chagrins de toutes sortes:

 

- les petits et les moyens:

ceux qui aident à construire,

ceux qui aident à grandir,

ceux qu'il faut,

après un doux mot d'amour,

rejeter à la mer.

 

- les gros chagrins:

ceux qui détruisent,

[...]

le genre de chagrins

qu'il faut bien retenir dans son filet.

 

Ce métier exige une seule chose:

il faut du coeur

comme celui, d'un rouge ardent, qui orne la joue droite de la comédienne.

 

C'est en effet le coeur qui permet de se rendre compte du bien ou du mal que l'on fait aux autres:

 

Tout le monde en a

du coeur,

là,

il suffit

juste

de s'arrêter

et d'écouter.

 

Autrement dit il suffit d'être attentif à ce que l'on fait et attentif aux autres.

 

Pour illustrer ses propos, Le pêcheur de chagrins, qu'interprète Florence Balvay, raconte l'histoire des chagrins de Mimosa (personne ne sait pourquoi tout le monde l'appelle ainsi, alors qu'elle se prénomme Magalie...).

 

Les chagrins de Mimosa - l'histoire le montre - sont dus d'une part à la mauvaise interprétation par ses parents des avanies qu'elle subit et qu'ils attribuent à son manque d'attention:

Quand vas-tu faire un peu attention?

Soit un peu plus attentive.

 

Ils sont dus d'autre part aux méfaits de ses camarades d'école qui ne se rendent pas tous compte du mal qu'ils lui font si l'un d'entre eux, au contraire, le fait avec le sourire:

Ce qui le fait sourire

c'est le malheur des autres,

c'est de faire mal.

 

Et l'on peut faire mal avec des mots qui entraînent des soupirs:

Les soupirs sont des maux,

l'écume des vagues

des larmes.

 

Cette pièce destinée aux petits et grands - l'âge conseillé pour la voir est de 8 ans - est au fond un conte, assorti d'une morale universelle : il faut s'expliquer pour dissiper les malentendus, surtout s'ils sont nombreux.

 

Peut-être d'ailleurs les maux, que l'auteure dénonce, seraient-ils moindres si le mal et le bien n'étaient pas relativisés comme ils le sont aujourd'hui...

 

Quoi qu'il en soit, Florence Balvay fait magnifiquement passer son message sur scène, où elle monologue avec une conviction communicative, comme elle l'a fait ce soir pendant plus d'une heure, sans répit, certainement parce que le sujet lui tient ... à coeur.

 

Francis Richard

 

Auteure et interprète: Florence Balvay
Mise en scène: Mirko Bacchini
Régie:Tom Häderli
Scénographie: Nicolas Houdin (les Bâtisseurs d’instants), Xavier Lacoste
Habillage sonore: Oliver Brand

Production: Compagnie Un plus Un

Le texte de la pièce, sorti en librairie le 6 septembre 2018, est édité par BSN Press :

Mimosa et le pêcheur de chagrins, de Florence Balvay, au Café-Théâtre de la Voirie, à Pully

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 21:15
Poussière de lune, de FaP et Leslie Umezaki

Ceci est un album jeunesse.

 

Pourtant il n'est nul besoin de retomber en enfance pour apprécier Poussière de lune...

 

Le texte de Fabian Pfitzman, alias FaP, n'est pas celui d'un papa gâteux. Certes il emploie des mots simples, compréhensibles par petits et grands, mais cela ne signifie pas qu'il soit simpliste pour autant.

 

L'histoire se passe au moment des vacances d'hiver. Papa, Maman et leurs enfants, Virginie et Joann, s'apprêtent à partir à la montagne, mais auparavant ils se rendent à l'hôpital visiter Grand-Papa qui est très malade.

 

Pendant leur séjour, ils apprendront à admirer la beauté du monde, qui ne se trouve pas seulement sur la terre enneigée, mais dans le ciel rempli de lumière, où ils essaieront d'attraper ou de décrocher la lune...

 

Gagnés par la poésie, Virginie et Joann verront même, à leur retour, dans les yeux bleus de Grand-Papa, les paillettes dorées qu'ils auront cru voir tomber du ciel, leur donnant un aperçu d'éternité...

 

Les illustrations de Leslie Umezaki sont aussi tendres que le texte et en harmonie avec lui, grâce à couleurs pastel et traits délicats. Le bleu regard de Grand-Papa y apparaît comme un beau témoignage rendu à la vie...

 

Magritte dirait peut-être, après tout, que ceci n'est pas un album jeunesse...

 

Francis Richard

 

Poussière de lune, Fabian Pfitzman et Leslie Umezaki, 54 pages, L'Âge d'Homme

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens