Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 21:30
S'escrimer à l'aimer, de Laure Mi Hyun Croset

Facebook lui donnait le vertige aussi bien par sa vastitude que par sa vacuité. Elle ne se sentait pas davantage capable d'alimenter son mur avec ses tracas qu'avec ses petits bonheurs quotidiens.

 

Louise, 35 ans, n'est pas vieux jeu, elle est old school. Nuance. Plutôt que de partir à la conquête des messieurs sur un réseau social, comme on le lui a recommandé, elle a recours à la vieille recette de la petite annonce publiée dans un journal exigeant mais rébarbatif.

 

Elle choisit d'être laconique - le temps nécessaire à sa rédaction [a] été inversement proportionnel à son volume - et percutante à sa manière. Ce qui donne ce texte: Jeune femme au physique agréable cherche correspondant pour amitié, voire plus si affinités.

 

Il faut croire que les candidats à une amitié, voire plus si affinités sont aussi nombreux que les candidats à un emploi dans les pays où sévit un fort chômage: elle reçoit nombre de lettres, au point que sa boîte aux lettres ne désemplit pas pendant près d'un mois.

 

Comme le fait un cabinet de recrutement, Louise opère donc un tri et ne retient qu'une short list de cinq candidats, parmi lesquels n'en va subsister qu'un seul, un journaliste du quotidien dans lequel elle avait publié son annonce [...], célibataire depuis trop longtemps.

 

C'est là où l'on apprend que l'amour, fût-il platonique lors d'un échange purement épistolaire ou virtuel lors d'un échange électronique, est capable de faire faire à celle ou à celui qui est pris dans ses filets des choses qu'elle ou il n'aurait jamais imaginé accomplir autrement. 

 

Ainsi le journaliste concluait chacune de ses missives par une explication détaillée du sport qu'il allait pratiquer après avoir mis un point final à celle-ci. Or ce n'est pas injure de dire que, pour Louise, tout ce qui est sportif - le sport et tout ce qui s'y rapporte - lui est étranger.

 

Louise va se faire violence, de plus en plus douce, et s'intéresser à ce qui naguère la rebutait pour complaire à Pierre. Et leur histoire se déroule comme un match d'escrime, dont les phases sont les têtes de chapitre de ce micro-roman, qui se termine par une touche...

 

Pour dire comment Louise va S'escrimer à l'aimer son journaliste de Pierre, Laure Mi Hyun Croset adopte un ton désinvolte, un rien moqueur, mais, au fond, elle ne se moque pas tant que ça: Louise n'est pas la première, ni la dernière, à succomber aux flèches de Cupidon...

 

Francis Richard 

 

S'escrimer à l'aimer, Laure Mi Hyun Croset, 64 pages, BSN Press

 

Livres précédents:

 

Les velléitaires Éditions Luce Wilquin (2010)

Polaroids Éditions Luce Wilquin (2011)

On ne dit pas je BSN Press (2014)

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Lectures d'aujourd'hui
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages