Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 23:00
"La pierre d'amour" de Danielle Berrut

Les dix nouvelles de La pierre d'amour sont la preuve, par la littérature du meilleur aloi, que des choses merveilleuses peuvent se produire dans l'univers de personnes proches. En effet les personnages de ce recueil pourraient tout aussi bien être des personnes de connaissance. En tout cas elles le deviennent quand leur histoire invite le lecteur à pénétrer dans leur familiarité et leurs pensées oniriques.

 

Nuno et Nina n'arrivent pas à avoir d'enfant. Contre le gré de Nuno, Nina va voir au village la vieille Léontine dont les potions magiques, sorties tout droit de vieux grimoires, font merveille. Léontine conseille aussi à Nina d'aller s'allonger nue sur la Pierre d'Amour qui émerge des eaux de l'étang, lors de trois nuits de pleine lune consécutives...

 

Maurice ne veut pas croire ce que raconte Alexandrine. Elle a vu une procession de morts qui sortaient du cimetière. Or, au cimetière, il se passe en effet quelque chose d'étrange. Les tombes y disparaissent les unes après les autres et Léa, qui a l'habitude de s'y rendre, perd contact, les uns après les autres, avec ses interlocuteurs d'outre-tombe habituels...

 

Pierrot ne veut pas aller à l'école. Lors de son premier jour de classe, il fait donc l'école buissonnière et ses parents s'inquiètent sérieusement. Ils auraient peut-être dû l'écouter davantage quand il disait: "J'aimerais être un rocher. Comme ça personne ne pourrait me chasser d'ici et je pourrais passer ma vie à la montagne."...

 

La mère de Léonie est entrée en agonie. Léonie, cinquante ans, ne vit que pour elle et n'a jamais vécu qu'avec elle. Aussi, quand sa mère meurt, continue-t-elle à vivre dans la maison vide comme si elle était toujours en sa compagnie, et se coupe-t-elle peu à peu du reste du monde. Le miroir faisant face à la coiffeuse de sa mère, avec le regard qui l'anime, lui communique force et espoir...

 

Les Boissec se sont installés dans une maisonnette au centre du village. Lui est un biologiste à la retraite, spécialisé dans la recherche sur les engrais. Elle est toujours à ses côtés dans les vicissitudes. Il teste désormais ses découvertes en cultivant son jardin. La végétation luxuriante de celui-ci n'a pas l'heur de plaire aux habitants du village. A l'été, les Boissec n'auraient certainement pas dû partir pour une station thermale...

 

Paul est un avocat renommé. Il a épousé "la fille des bois". Cette dernière se résigne pendant des années à mettre entre parenthèses sa vraie nature, en étant une parfaite femme au foyer, mais une fois les enfants grandis et partis, elle mutiplie les escapades et se hasarde dans les forêts jusqu'au jour où elle découvre "un site fascinant": "Un promontoire surplombant une vallée escarpée"...

 

Marion se promène avec sa grand-mère dans un petit parc. Sur un banc est assise une vieille dame, coiffée d'un chapeau de feutre. Marion, toute imprégnée des histoires fantastiques que lui raconte sa grand-mère, en a peur, alors que cette vieille dame a l'air plutôt aimable. Cette vision terrifique l'accompagne toute sa vie durant, dès qu'elle se trouve à proximité du petit parc...

 

La maman de Gaël est morte dans un accident. Un remords le ronge. Il a retouché le portrait de sa mère que son grand-père avait fait. Elle a eu le coeur gros et il se souvient de ses larmes. Au soir de Noël, il part, accompagné de sa soeur Marike, pour rendre visite à Maman, vers le col, dans la montagne, là où elle a disparu...

 

Par grande chaleur, alors qu'elle conduit sa petite Lancia, elle aperçoit au bord de la route un vieil homme qui chemine en titubant. Prise de compassion, elle le prend à bord pour le conduire chez lui. Comme le trajet est plus long qu'elle ne l'imaginait, elle est partagée entre agacement (il lui fait perdre du temps) et mauvaise conscience de ne pas l'amener à bon port...

 

Elle part en pèlerinage sans prévenir ses amis, sans trop donner de détails à sa famille. Son périple, jusqu'à "l'abbaye millénaire sise au pied des falaises antiques", s'avère plus dur que prévu. Mais ce qui la soutient dans l'effort, c'est le souvenir de cette déclaration d'un alpiniste: "On peut toujours faire un pas de plus", ce dont elle est récompensée par "l'apparition d'un minuscule point lumineux"...

 

Vous avez envie de vous évader un peu de ce monde où, de plus en plus, la barbarie le dispute au panurgisme? Alors, laissez-vous emporter dans celui de Danielle Berrut où le rêve se mêle à la réalité et lui est indissociable, et où le temps qui passe se moque bien de chronologie.

 

L'état d'âme emblématique d'un personnage de ces nouvelles en donne le ton général: "Solitude, tranquillité et bien-être. Il se mit à rêver d'éternité. Ici et pour toujours! Un désir si fort qu'il domina toutes ses pensées. Une prière si fervente qu'il eut la certitude d'être entendu."

 

Francis Richard

 

La pierre d'amour, Danielle Berrut, 240 pages, Xenia

 

Livre précédent de Danielle Berrut chez le même éditeur:

 

A fleur de nuage (2013)

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Lectures d'aujourd'hui
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages