Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 18:30

Le journal d'une femme de chambre NORD-OUESTLe journal d'une femme de chambre est un roman d'Octave Mirbeau qui a fait du bruit quand il a paru, d'abord en feuilleton en 1891-1892 dans l'Echo de Paris, puis, toujours en feuilleton, dans une version profondément remaniée, en 1900, dans la Revue blanche.

 

Ce roman a été porté à l'écran plusieurs fois, adapté pour le théâtre un plus grand nombre de fois. Cette année, le Théâtre du Nord-Ouest en offre une toute nouvelle version, dans une adaptation et mise en scène de Nicolas Luquin, avec dans le rôle de Célestine, la femme de chambre, la belle et talentueuse Isabelle Hollensett.

 

Célestine a occupé plusieurs places en peu d'années avant de se retrouver chez ses nouveaux patrons, les Lanlaire, dans un bourg normand. Elle a donc une grande expérience de la bourgeoisie de l'époque, qui n'a rien d'exaltant ni de très moral.

 

Sa nouvelle patronne n'est pas des plus aimables et lui donne des "ma fille", qui l'agacent profondément, au lieu de l'appeler par son prénom. Le patron lui fait des avances qui ne la ravissent pas non plus. Pour se préserver, elle s'est elle-même, comme elle dit, condamnée à la chasteté...

 

Ce que Célestine aime en fait, c'est être femme de chambre. C'est-à-dire, comme le nom l'indique, être dans la chambre d'une patronne, s'occuper d'elle, l'aider à s'habiller et à se déshabiller, être sa confidente. Chez les Lanlaire, elle n'est tout au plus qu'une bonne à tout faire...

 

Le patron lit la Libre Parole d'Edouard Drumont et est farouchement antisémite. Le jardinier-cocher de la maison, Joseph, est dessiné sur le même modèle. Ces envies de tueries antijuives de l'un et de l'autre ne sont pas sans effrayer Célestine, qui ne comprend pas qu'ils puissent avoir tant de haine envers les juifs.

 

Une fois par an, l'argenterie est sortie pour être nettoyée par les domestiques. Autrement elle est soigneusement rangée et ne sert jamais.

 

Si Célestine a refusé ses faveurs à son patron, elle finit par les accorder à Joseph, qui l'attire et lui fait peur tout à la fois, parce qu'elle le soupçonne d'avoir violé et tué une petite fille et qu'il est un homme plutôt violent.

 

Joseph vole l'argenterie des Lanlaire et la revend. Pour ne pas éveiller les soupçons Célestine et Joseph font tout pour s'attirer les bonnes grâces de leurs patrons, qui sont tout contrits, quand l'un après l'autre ils donnent leur congé.

 

Avec le produit de la vente de ce vol, Joseph achète un café à Cherbourg où Célestine devient patronne à son tour...

 

Isabelle Hollensett est seule sur scène pendant soixante-quinze minutes. C'est un véritable one woman show. Elle restitue avec beaucoup d'allant un monde pourtant ancien et poussiéreux, qui n'est ni regrettable, ni regretté, et elle contrefait excellemment les voix de Madame, de Monsieur et de son coquin, et peu recommandable, Joseph...

 

Francis Richard

 

Le Théâtre du Nord-Ouest se trouve au 13, rue du Faubourg Montmartre, dans le 9ème arrondissement de Paris.

 

Prochaines représentations à 19 heures:

 

Les 30 novembre, 5 décembre, 11 décembre et 19 décembre 2013, les 8 janvier, 10 janvier, 15 janvier, 18 janvier, 7 février, 19 février et 21 février 2014.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Théâtre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages