Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 17:20

Ticket d'entréeAvec Ticket d'entrée, édité chez Grasset ici, de Joseph Macé-Scaron, nous nous retrouvons un peu plus de cinq ans en arrière. Nicolas Sarkozy est encore Ministre de l'Intérieur...

 

La France roupille en cette fin de règne de Jacques Chirac. La droite, qui se veut décomplexée, s'apprête à prendre la relève d'une droite qui n'en finit pas de se déliter. La gauche semble incapable d'offrir une véritable alternative.

Le héros, Benjamin Strada, signe des temps, est homo. Il ne nous épargne aucun des états d'âme et de corps, auxquels conduisent cette préférence sexuelle.

Eh oui les homos connaissent les peines de coeurs et les ruptures qui frappent les hétéros. Ils consultent aussi les psys, croyant trouver sur le divan remède à ce qui leur trotte dans la tête. En exergue d'un chapitre, l'auteur cite un Chesterton souvent bien inspiré :

 

"La psychanalyse est une confession sans absolution."

Les homos ne sont pas obligatoirement de gauche ni illettrés - Benjamin lit Proust, ce qui n'est d'ailleurs pas une exclusivité des homos éclairés. Quand ils ont perdu l'âme soeur, ils en retrouvent dix, voire plus, sans être pour autant comblés ni satisfaits, tout comme les hétéros. Don Juan en sait quelque chose...

Benjamin Strada est journaliste au Gaulois, le grand quotidien de droite. Il y est "chargé de dégoter des intellectuels pour alimenter les pages Débats". Il serait resté à cette place sans histoire s'il n'avait pas fait la connaissance, au sens biblique de Sodome, d'un personnage qui pèse sur la bonne marche du groupe de presse, comprenant le Gaulois Magazine, la Gauloise et le Gaulois Télé, toute ressemblance avec un groupe existant ne pouvant bien sûr qu'être fortuite.

Un tel ticket d'entrée ne préfigure pas pour autant comment se fera la sortie... Strada - promu grâce au canapé ? - devient rédacteur en chef du Gaulois Magazine, où pendant huit mois, il va insuffler un air nouveau, qui, s'il ne déplaît pas aux lecteurs - mais qui s'en soucie ? - ne va pas donner satisfaction à ceux qui l'ont placé au top, sans doute parce qu'il a un art consommé de faire l'idiot, quand on lui demande simplement d'être servile.  

Macé-Scaron, qui connaît bien son monde politico-médiatique français, nous fait pénétrer dans ce petit monde cynique et friqué, qui n'a pas d'autre objectif que de servir ses propres intérêts, et qui se préoccupe comme d'une guigne de ceux qu'ils seront un jour censés représenter, une fois conquis le pouvoir. Il le fait sur un ton volontiers ironique, multipliant les bons mots et les petites phrases qui claquent parfois comme des gifles bien assénées sur les bajoues.

Au final, malgré qu'on en ait, on ne peut que trouver jubilatoire cette liberté de se moquer de ceux qui tiennent le haut du pavé et que l'auteur, qui les a côtoyés, décrit si bien jusque dans les petits détails croustillants qui les tuent. Il n'est pas sûr que ces derniers apprécient tellement ce genre de moquerie. Tout le monde n'est pas capable d'auto-dérision, ni d'exercer avec bonheur cette faculté anglo-saxonne qu'on appelle l'humour.

Francis Richard  

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Lectures d'aujourd'hui
commenter cet article

commentaires

Thierry 30/08/2011 18:52



Très beau plagiat de Macé Scaron,à quand un article la dessus?



Francis Richard 31/08/2011 06:40



Que Macé Scaron ait emprunté à d'autres quelques paragraphes par ci, quelques lignes par là, ne veut pas dire que l'ensemble du livre est un plagiat.  


 


Comme ma culture n'est pas assez étendue et que mon temps est limité - je ne suis pas journaliste de métier - je laisse à d'autres le soin d'écrire sur le sujet :


 


http://www.lemonde.fr/culture/article/2011/08/28/joseph-mace-scaron-et-les-accusations-de-plagiat-une-vieille-histoire_1564598_3246.html


 


Je ne peux évidemment pas cautionner, sans pour autant rejeter le livre dans son entier.


 



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages