Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 12:30
Tremblements / Eruptions, à l'Espace Didier Mouron, à Giez

Le 1er octobre dernier, à partir de 18 heures, a eu lieu le vernissage de l'exposition des nouvelles oeuvres de Didier Mouron, à l'espace qui porte son nom. Les oeuvres de ce peintre sont uniques en leur genre puisque, depuis 30 ans, elles sont toutes réalisées au crayon 2B, d'un seul trait d'un seul.

 

L'Espace Didier Mouron occupe une partie de la maison des Mouron. Cette partie qu'ils ouvrent volontiers au public est une manière de village aux murs bruts de pierres. Ce petit village est à la fois lieu de travail et lieu de vie, car il est composé de deux maisonnettes et d'une rue, où se trouvent la terrasse d'un bistrot et la galerie.

 

Le visiteur pénètre donc dans un microcosme inclus dans le monde qu'il vient de quitter. C'est en quelque sorte un premier pas qu'il fait dans un monde recréé de main d'homme, auquel l'art convie et par lequel il témoigne de sa dignité.

Tremblements / Eruptions, à l'Espace Didier Mouron, à Giez Tremblements / Eruptions, à l'Espace Didier Mouron, à Giez

La rue abrite la terrasse d'un bistrot avec ses tables rondes et ses chaises éponymes, mais elle est aussi galerie, dans les deux sens du terme, puisque la prolonge et la surplomble une mezzanine, qui coiffe les deux maisonnettes et à laquelle on accède par un escalier en bois.

 

Didier Mouron, le peintre, oeuvre dans une de ces deux maisonnettes; son fils, Quentin Mouron, le romancier, dans l'autre. Ils peuvent s'y isoler du monde et de leur rue. Mais, quand ils font une pause, ils se retrouvent très naturellement à la terrasse du bistrot. Et cette proximité du père et du fils ne peut pas être sans influences réciproques sur leurs oeuvres.

 

Un coup d'oeil jeté par la fenêtre à l'atelier de Didier Mouron confirme le voyeur qu'il opère sur une planche à dessin et que son atelier est propre en ordre, condition nécessaire pour que les toiles restent immaculées avant que l'artiste ne les peuple de son monde irréaliste et fascinant.

 

Tremblements / Eruptions, à l'Espace Didier Mouron, à Giez Tremblements / Eruptions, à l'Espace Didier Mouron, à Giez

La rue Mouron est un espace d'exposition haut de plafond. Jeudi dernier, comme il faisait cru, des torchères au gaz y étaient allumées et donnaient à ce lieu de vie cette ambiance chaleureuse que connaissent bien les fumeurs en automne et en hiver, sur les terrasses des bistrots où ils sont relégués.

 

Les oeuvres de 2015 sont quelque peu différentes des précédentes. Le titre donné à l'exposition est significatif à cet égard. Si Didier Mouron ne tremble pas quand il dessine, ses dernières oeuvres sont bien des éruptions et des tremblements.

 

Eruptions, elles sont jaillissements de ses rêves et de ses fantasmes, qui offrent, les uns comme les autres, plusieurs niveaux de visions à ceux qui les regardent. Tremblements, elles sont d'un flou artistique et onirique, qui parlent tout autant à l'imagination, comme ce doit être le cas pour l'artiste lui-même.

Tremblements / Eruptions, à l'Espace Didier Mouron, à Giez Tremblements / Eruptions, à l'Espace Didier Mouron, à Giez

Toutes les oeuvres exposées sont protégées par une fine pellicule acrylique. Ainsi les tableaux échappent-ils à la poussière et à tout autre élément extérieur qui pourrait les altérer. Même si ce n'est pas recommandé (cela désacralise), il est toujours possible d'en caressser du doigt la surface.

 

L'encadrement des originaux de Didier Mouron sont désormais lumineux. C'est une nouvelle dimension qui leur est apportée. Cet encadrement en fait ressortir les lignes du dessin et contribue à leur mystère en noir et blanc. Comme, lorsqu'il s'agit de livres, l'objet dans lequel une oeuvre est présentée a son importance.

 

N'est pas non plus gratuit le titre que l'artiste donne à une oeuvre. Il est une indication sur sa signification s'il est toujours loisible de ne pas la suivre. Quoi qu'il en soit, les titres des tableaux de Didier Mouron sont évocateurs et laissent une large place à l'interprétation:

 

Tremblements/Eruptions: Contrariété, Patrimoine, Le Piège, Sens interdit, Héritage ou Rappel de mouvements.

 

Originaux: Eruption (l'affiche en est la reproduction), Energie, Ligne de vie ou Duel.

 

Francis Richard

 

Exposition:

 

Du 2 au 18 octobre 2015, de 16 heures à 20 heures, ou sur rendez-vous.

 

Adresse:

 

Espace Didier Mouron

Chemin des Bruannes, 3

1429 Giez

 

Contact:

 

http://www.totm.ch/

 

Trailer de Dreams of Mouron:

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Arts
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages