Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2020 5 30 /10 /octobre /2020 23:15
Le Président de la République en marche met la France à l'arrêt

La France n'est pas occupée, elle est con-finée, nuance. Elle est même re-con-finée depuis le 29 octobre minuit. Car il ne faut pas perdre les bonnes habitudes de soumission.

 

Le con-finement - cette mesure moyenâgeuse - est-il utile? Rien n'est moins sûr. Il est des exemples à l'étranger qui montrent le contraire, mais chut, il ne faut surtout pas le dire.

 

En tout cas, il est plus facile de con-finer la population que d'enfermer des islamistes. Alors pourquoi se priver de le faire d'autant que, paraît-il, beaucoup de Français approuvent ça...

 

Tous les déplacements sont désormais interdits, sauf bien sûr ceux qui sont autorisés. L'exception française est que tout déplacement doit de nouveau être attesté par un formulaire.

 

Car, en France, le pouvoir, qui s'appuie sur une bureaucratie et une technocratie, qui sont certainement les plus prolifiques au monde, aime les formulaires, les taxes et les amendes.

 

En vertu du décret n°2020-1310 du 29 octobre, il y a 9 motifs de déplacement dérogatoire possibles. Il faut cocher la bonne case et fournir un justificatif dans au moins deux cas.

 

Ces deux cas sont des déplacements permanents: le déplacement scolaire et le déplacement professionnel, les cachets de l'établissement et de l'employeur faisant foi, respectivement.

 

Prenons l'exemple de quelqu'un qui, le même jour, va conduire ses enfants à l'école, travailler, rechercher ses enfants, faire des achats de première nécessité et faire du jogging.

 

Combien de documents devra-t-il emporter avec lui au cours de cette même journée pour respecter le con-finement? Sept. Et encore, il pourrait avoir un rendez-vous de médecin...

 

Comme il s'agit de verbaliser - lors du confinement de printemps la récolte a été bonne - il faut que celui qui se déplace s'engage en indiquant date et heure de début de sortie.

 

Cet engagement permet à la force publique de piéger plus facilement celui qui mettrait trop de temps à se déplacer, surtout s'il effectue un déplacement bref, d'une heure et d'un km.

 

Le tarif de la 1ère fois est de 135 €, soit une contravention de 4e classe, qui n'est pas rien pour les petits budgets; celui de la 2ème en 15 jours est de 200 €, soit une de 5e classe.

 

Si 3 infractions sont commises en 30 jours, la durée minimum du re-con-finement, là c'est hors classe puisqu'il s'agit d'un délit (l'amende est de 3750 €), passible de 6 mois de prison.

 

La peur de l'amende devrait être plus dissuasive que celle du virus couronné, dont la létalité est très faible, même s'il met à mal un système de santé inefficace parce qu'étatique. 

 

Quand l'État met tant d'obstacles aux déplacements, il met en fait le pays à l'arrêt, auquel, pour pallier son impéritie, il contraint déjà l'essentiel des établissements recevant du public:

 

Un confinement ça va [encore que...], deux confinements, bonjour les dégâts !

 

Car il ne fait aucun doute que cette mesure aura des conséquences économiques et sociales bien plus mortelles que celles de l'épidémie, dont les chiffres sont sujets à caution:

 

Les chiffres sont comme les gens. Si on les torture assez, on peut leur faire dire n'importe quoi, disait Didier Hallépée.

 

Francis Richard

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean-Paul TOURVIEILLE 31/10/2020 10:52

Vous êtes très (trop) sévère pour la France et les français. Dans la situation qui est la notre (pandémie et attentats) il est préférable de faire preuve d'humilité. Vous donnez l'impression de sous-estimer la pandémie. Nos gouvernants ont privilégié la vie sur l'économie. ils ont raison même si aucun choix n'est satisfaisant. Quant aux contrôles, n'oubliez pas que nous sommes un pays latin et qu'en France une obligation sans contrôle ni sanction n'est pas une obligation. C'est désolant mais c'est comme ça et le pdt Macron n'y est pour rien. Je suis fier que la France ait un président qui ait une hauteur de vue et une approche intellectuelle de qualité. Cela nous change du précédent. Et les incantations de droite ou de gauche sont dérisoires et relèvent d'une vieille politique dépassée. Bien cordialement Jean Paul Tourvieille

Student of Liberty 24/11/2020 14:41

"Sous-estimer la pandémie", "Privilégier la vie sur l'économie", c'est une blague? Je ne comprends pas ce qui motive les décisions liberticides de 2020 (la France n'a pas l'exclusivité des décisions débiles) mais ce n'est certainement pas à cause de la pandémie.
Les chiffres officiels sont là: https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/carte-et-donnees

En cette fin novembre 2020, nous sommes à peu prés à 150.000 patients qui ont quitté l'hopital. Cela représente 1,5 patient par medecin généraliste cette année (ils sont environ 100.000 d'apres wikipedia). Est-ce vraiment delirant de penser qu'un medecin puisse envoyer deux patients par an à l'hopital?
Je ne parle meme pas des deces qui peuvent paraitre importants en chiffres absolus mais restent statistiquement faibles (les politiques devraient se cantonner aux statistiques sur ce genre de choses, le malheur individuel est réel mais pas de leur ressort)

Francis Richard 31/10/2020 15:46

Au contraire je pense être très indulgent avec ce président qui n'a pas cessé de mentir depuis le début de la crise sanitaire et qui instaure une véritable dictature sous ce prétexte fallacieux.
Pour le coup vous êtes bien méprisant à l'égard des Français qui se sont bien comportés jusqu'à présent, trop docilement à mon avis.
Contrairement à ce que vous pensez je ne sous-estime pas la pandémie mais je crois qu'il faut raison garder et ne pas non plus la sur-estimer.
Je crois aussi que c'est vous qui sous-estimez l'impact des mesures prises à la fois sur la santé, l'économie et la société: ce sont des mesures mortifères. L'ignorer, c'est être hors-sol.
Bien cordialement.

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens