Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 13:55
Un auditeur de Radio Silence (ici) m'a posé la question suivante à propos du vote du 29 novembre sur les minarets [ci-contre projet d'affiche de l'UDC où les trois femmes du Conseil fédéral sont revêtues d'une burqa]:

"Est-ce que la forte participation à ce scrutin, très supérieure à la moyenne pour les votations populaires sur tous les autres sujets,  proviendrait de la plus forte mobilisation des femmes?"

Je lui ai répondu qu'il était bien difficile de répondre à une telle question. 

Il y a des sites (ici) qui, sur le sujet, n'hésitent pas à répondre implicitement par l'affirmative. Je suis plus réservé, en l'absence de données précises sur le vote réel, et préfère donc me limiter à quelques indications.

Vingt jours avant le vote, Marie-Claude Martin, dans Les Quotidiennes (
ici), faisait part d'un sondage du Tages-Anzeiger et du Bund paru un mois plus tôt (ici) :

"Les femmes seraient plus enclines que les hommes à voter oui (39 contre 31%) à l’initiative contre les minarets soutenue par l’UDC. Elles craignent l’installation d’un islam qui leur ferait perdre leurs droits."

Plus loin Marie-Claude Martin, dans le même article, cite le témoignage d'une militante de gauche :

"Je me sens trahie, dit Carla 74 ans qui a milité pour le droit de vote et l'avortement. Je ne comprends pas cette complaisance face à l'intégrisme et le silence des féministes sur cette question."

Dans Le Temps d'hier Marie-Hélène Miauton (ici) écrit à propos de l'intelligentsia politico-médiatique, ce que j'appelle le pays légal [voir mon article Le pays réel suisse a voté contre les minarets ]:

"Dès dimanche soir, les mêmes qui n’avaient rien vu venir ne se sont pas privés cependant d’en commenter les raisons de façon péremptoire: la peur de l’islam, le refus de l’autre, le repli identitaire, la xénophobie… Après s’être leurrés sur l’issue du scrutin, ils auraient pu se montrer plus modestes au moment d’en interpréter le sens, aucune étude sérieuse n’ayant été entreprise pour connaître les motivations profondes des citoyens."
 

Marie-Hélène Miauton est bien placée pour le dire. Elle dirige un organisme de sondage, M.I.S Trend (
ici). Plus loin elle remarque :

"C’est une manie déplorable de toujours prêter au peuple des intentions médiocres, matérialistes et immédiates, laissant accroire que les élites seules auraient la capacité de se projeter dans l’avenir, de développer une réflexion altruiste et de comprendre les vrais enjeux."

La veille, sur Commentaires.com, Marie Zanetti-Abbet (ici) lui répond (ici) comme en écho anticipé :

"Je ne sais pas si "le Suisse a peur", mais la Suissesse, non ! Si l'initiative anti-minarets a été acceptée, c'est en partie grâce à la mobilisation des femmes, y compris de certaines féministes de gauche, du moins outre-Sarine. Pour beaucoup de femmes - et j'en fais partie - voter oui à l'initiative était la seule manière de pouvoir faire passer un message: STOP à la domination masculine et à ses symboles, STOP à l'islam politique, STOP aux suppôts des Frères Musulmans. Et de rappeler à la gauche qu'au lieu de nous bassiner avec des propos lénifiants sur le droit à la différence, elle ferait mieux de s'occuper des droits de la majorité, j'entends par là des droits des femmes. Y compris de nos soeurs musulmanes".

Si les Suisses se révèlent plus souvent téméraires, les Suissesses ne sont-elles pas plus souvent courageuses ?

Francis Richard

Nous en sommes au

504e jour de privation de liberté pour Max Göldi et Rachid Hamdani, les deux otages suisses en Libye

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Suisse
commenter cet article

commentaires

Ahlcene Ollin 06/12/2009 11:23


Bonjour, je me permets de vous signaler que j'ai publié un résumé du dernier livre de Nicolas Baverez qui, au-delà de son analyse de la crise et de sa contextualisation dans le temps long de
l'histoire des bulles me semble être un plaidoyer en faveur du libéralisme.

http://thucydide.over-blog.net/article-la-crise-de-la-mondialisation-selon-nicolas-baverez-40655682.html


Francis Richard 06/12/2009 14:06


Je n'ai lu pas lu le livre de Nicolas Barverez mais je vais bien volontiers lire votre article.


Claude 06/12/2009 10:24


Je me reconnais tout à fait dans ce qu'ont écrit Mmes miauton et Zanetti. Pour moi qui ai lutté pour le droit à l'avortement, pour le droit de vote, pour la possibilité d'exercer une profession
après le mariage, etc, revenir quelques siècles en arrière n'est pas possible.
L'interdiction des minarets cache effectivement autre chose. Je rappelle qu'en 1993, à Genève, la pièce de Voltaire "Mahomet" qui devait être jouée en l'honneur de Voltaire précisément ( quel
ironie) a été interdite sous la pression des frères Ramadan entre autres. D'abord les minarets puis d'autres passe-droits ?
Le droit à la différence conduit à la différence des droits ce qui dans une démocratie ne me paraît pas acceptable.


Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages