Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 21:50

Rumeurs BOUCHARDLe mot rumeur a plusieurs sens: bruit confus de voix, bruit qui court dans le public, murmure de mécontentement etc. C'est le deuxième sens qui est le plus employé et c'est bien dans ce sens-là qu'il faut entendre le titre du roman de Louise Anne Bouchard qui vient de paraître chez BSN Press.

 

Des bruits chuchotés par ses voisins courent en effet sur Viviane David qui habite Montréal avec sa chienne Bozo: elle aurait des enfants, mais plus de proches parents, elle serait malade. Mais la plupart de ces bruits qui courent sur cette veuve solitaire ne sont pas faux, même si cela l'insupportent qu'ils se propagent. Elle les emmerde tous...

 

Elle a bien deux enfants: Séverine qui est "devenue indépendante" - elle dessine des modèles de couture - et Léo qui est "parti en voyage" en Terre de Feu, avec trois amis de son âge, en laissant juste un petit mot derrière lui à son intention.

 

Elle est bien malade et ne peut plus travailler, depuis deux ans, ce qu'elle regrette - elle était directrice des ressources humaines dans une firme de plus de mille employés. Elle a besoin d'une greffe de rein, pour éviter de "longues séances de dialyse que nécessite une sévère carence rénale", et donc d'un donneur.

 

Mais elle a justement encore une proche parente, contrairement aux rumeurs, sa soeur, Alma Vivaldi, qui a une entreprise de paysagisme, les serres Vivaldi, et qui habite à l'autre bout du monde, au Tessin, à Mendresio, avec son mari Federico Vivaldi, chef d'orchestre, toujours aussi amoureux d'elle qu'au premier jour et toujours aussi bon amant.

 

Enfant, Alma avait une débordante envie de vivre et était désobéissante, ce qui déplaisait à son père. A seize ans, après une fugue, ce dernier l'a battue d'importance, sa mère ne pipant mot, Viviane prenant soin d'elle. Mais l'entente entre les deux soeurs a pris fin quand Alma est sortie avec Philippe Gagnon, au grand dam de Viviane qui convoitait le bel et jeune leader étudiant.

 

De son union avec Philippe, Alma a eu un enfant qu'elle lui a laissé, Emile, un des amis avec lesquels Léo est parti en Patagonie, les deux autres étant Max Mercier, qui ne se remet ni moralement, ni physiquement d'une peine d'amour - "une peine d'amour fait toujours perdre un peu de poids" -, et José Perez, qui a des talents culinaires - son problème étant qu'il cuisine "les aliments autant que les filles"...

 

C'est dans ce contexte qu'à l'automne 2011 Viviane, Alma et Federico échangent, jusqu'au dénouement, des courriels, qui font ressortir crescendo tout le passif qui existe entre les deux soeurs et les voies différentes qu'elles ont empruntées dans la vie, Alma, ayant, au bout du compte, semble-t-il, mieux mené sa vie personnelle que son "écumante" soeur.

 

Louise Anne Bouchard ne révèle que petit à petit les détails de la vie de chacune des deux soeurs. Aussi, comme il s'agit d'un roman court, est-il nécessaire d'être attentif pour ne pas en perdre une miette. Car tous les détails comptent, sont cohérents et ne se présentent pas dans l'ordre chronologique.

 

Tous les mots comptent aussi, ce qui en fait un livre très dense et très construit, alors que le déroulement du récit reste naturel et semble couler de source.

 

Ce livre est donc à la fois une mécanique de précision et une analyse profondément humaine des relations entre deux soeurs qui n'ont pas échangé entre elles depuis longtemps et qui le font maintenant parce que la santé de l'une d'elles est en jeu.

 

Francis Richard

 

Rumeurs, Louise Anne Bouchard, 88 pages, BSN Press

 

Ses deux livres précédents:

 

Bleu Magritte, 140 pages, L'Aire

L'effet Popescu, 64 pages, BSN Press

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Lectures d'aujourd'hui
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages