Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 18:50
Valérie PécresseIl y a trois semaines une pétition de scientifiques était lancée [voir mon article Allègre et Courtillot cloués au pilori par des confrères "scientifiques" et Véronique Anger révélait sur Agoravox: la pétition des "500" a été édulcorée ] demandant aux autorités politiques de départager les bons et les méchants, nommément désignés, à savoir Claude Allègre et Vincent Courtillot.
 
Les bons c'était les scientifiques consensuels soutenant la thèse du réchaufffement climatique d'origine anthropique, les méchants c'était les climato-sceptiques qui avançaient de sérieux arguments pour mettre en doute cette thèse.
 
La chaîne du Sénat français, Public Sénatici,  a eu la bonne idée de demander à des représentants des uns et à des représentants des autres de débattre du sujet, en présence de la ministre française de la Recherche, Valérie Pécresse [sa photo provient d'ici]. Le débat était animé ... par le journaliste Jean-Pierre Elkabbach.
 
Du côté des bons il y avait Jean Jouzel, Vice-Président du GIEC ici, et Bernard Legras, chercheur au Laboratoire de Météorologie Dynamique ici. Du côté des méchants Vincent Courtillot, Directeur de l'Institut Physique du Globe de Paris ici , et Benoît Rittaud, Mathématicien, Maître de conférences à l'Université Paris XIII ici [voir mon article "Le mythe climatique" de Benoît Rittaud ]. 
 
Pour les internautes qui me lisent j'ai cru intéressant de mettre en ligne ce débat. D'abord parce qu'il donne la parole à un des deux accusés de la pétition citée plus haut. Ensuite parce que c'était le premier débat équilibré depuis la publication de cette fameuse pétition . Enfin parce qu'il ressort de ce débat que la science, en se mettant au service du politique, conduit à une confusion des genres qui ne profite qu'au politique. Ce dernier peut en effet imposer ses décisions arbitraires, qui deviennent incontestables puisque bénies par la science.
 
Francis Richard
 
Sur Dailymotion les vidéos ne peuvent excéder 20 minutes, d'où le découpage en trois parties. La dernière phrase de Valérie Pécresse est inaudible. En fait elle dit que le livre de Sylvestre Huet est un livre de libre expression mais que ce n'est pas un livre de scientifique...
 
 
 
 
Nous en sommes au

647e jour de privation de liberté pour Max Göldi, le dernier otage suisse en Libye

Max Göldi
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Climat
commenter cet article

commentaires

Ben Palmer 28/04/2010 05:53


très intéressant, ce vidéo, merci ! Valérie Pécresse est bien sympa, mais inutile dans ce débat. Elle beurre sa tartine et en remet couche après couche: "C'est moi qui paie [les scientifiques]",
""de grands scientifiques", scientifiques de très haut niveau", "ce qui prouve que notre argent est bien dépensé" (même si ce n'est pas pour la bonne raison comme le remarque Courtillot).

J'admire la réserve de Courtillot, ses arguments bien fondés, désintéressés et poignants.

Jouzel donne l'impression d'être un marchand de tapis, obnubilé par sa fonction, assis sur son autorité auto-attribué. Etant vice président du GIEC, il devrait savoir que son affirmation "le
rapport du GIEC est dans les mains des scientifiques" est un mensonge pur et simple, car le GIEC se réserve expressément le droit de CORRIGER les rapports scientifiques en fonction de la version
finale du rapport pour les politiques.

Bravo à Elkabbach pour la modération équitable de se discours.


Francis Richard 28/04/2010 06:44



Merci pour votre commentaire. J'ai eu les mêmes impressions que vous.



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages