Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2022 7 15 /05 /mai /2022 16:45
Cent masques sans masque, de Pierre Desclouds

Demain, 16 mai 2022, les masques ne seront plus obligatoires dans les transports publics en France, soit un mois et demi après que la Suisse a pris cette décision. Les Français disent que les Suisses sont lents à la détente...

 

Ce petit livre d'aphorismes, à raison d'un par page, écrits par Pierre Desclouds n'en reste pas moins bienvenu, d'autant que les masques chirurgicaux apportent une protection de soi illusoire s'ils peuvent protéger les autres...

 

Dans sa préface Barbara Polla dit de ce livre, qui donne tant à penser sur les masques, qu'il transforme immédiatement, par l'ironie sans concession de son auteur, la contrainte de porter le masque en plaisir de le lire.

 

En cinq aphorismes, comme en cent, illustrons on ne peut plus subjectivement le plaisir de lire ce livre ironique commis par un auteur qui est aussi psychiatre et artiste, c'est-à-dire honnête 1, ce que tout homme devrait être:

 

Le masque réchauffe la face et refroidit les contacts humains.

 

Le masque est un délire politique.

 

Le masque doit être porté en dehors des repas.

 

Le masque d'aujourd'hui se met à deux mains.

 

Le masque est un placebo pas très beau.

 

Dans sa postface Bernard Baertschi dit: Le masque qu'Ève aurait pu porter, ceux que nous portons depuis que l'humanité a été chassée du Jardin, et celui que la Covid 2 nous impose, ne disent-ils pas en définitive la même chose:

 

Le masque est un cache-misère.

 

Francis Richard

 

1 - Au sens du XVIIe siècle.

2 - Petite remarque: ce n'est pas la Covid qui impose la muselière, mais les hommes des États...

 

Cent masques sans masque, Pierre Desclouds, 116 pages, Slatkine

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens