Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2017 5 25 /08 /août /2017 22:00
Les poings, de Joseph Incardona

Au commencement de son métier était la souffrance. A part savoir souffrir, il ne savait pas faire grand-chose d'autre.

 

1985. Frankie Malone, 34 ans, ancien boxeur a quitté le métier il y a deux ans. Maintenant, il souffre d'une autre manière. Ce n'est pas mieux.

 

Sa femme Gloria l'a quitté, est partie avec leur fille Nina en Californie, a refait sa vie avec un courtier d'assurances. Chômeur, il vit dans une roulotte, dans le Nebraska. Il a pris du poids, c'est-à-dire surtout du bide. Il a fait sa descente aux enfers.

 

Veut-il de nouveau souffrir?

 

Il faut croire que oui, puisqu'il décide un beau matin de reprendre le métier. Peut-être pour, avec Les poings, effacer de sa mémoire la seule défaite (contre Rudi Moreno), inscrite à son actif: sur 39 combats, il avait autrement enregistré 35 victoires et 3 nuls...

 

Il se rend donc ce matin-là au Gold's Gym. Bugsy Quinn, son coach, se demande si, avec son embonpoint, ce revenant ne se fout pas de sa gueule: s'il veut combattre dans les poids moyens, il lui faudra maigrir, perdre une douzaine de kilos.

 

Alors Frankie souffre, physiquement. Mais c'est un endurant. C'est plutôt côté mental qu'il est vulnérable, surtout dans le quotidien: Il se savait plus dur et impitoyable sur un ring que dans la vie. Il en accuse les coups plus difficilement; il est plus vite sonné.

 

Au bout de quelques semaines Bugsy constate que son champion retrouve ses réflexes, ses automatismes. Pourtant il doute encore de son poulain, parce qu'il se souvient: Son talent était fragile, l'inconstance avait jalonné sa carrière. 

 

Abordera-t-il dans les meilleures conditions le combat qu'il doit livrer la veille de Noël, en Californie, pas loin de là où vit son ex et sa fille? A au moins une condition, qu'il ne fasse pas le con, c'est-à-dire que d'ici-là il vive comme un moine...

 

En attendant, Joseph Incardona aura transporté le lecteur dans l'Amérique d'alors, avec ses diners, ses bars, ses drives, ses dancings où des filles en string s'enroulent autour des barres de pole dance et procurent à leurs clients une extase sommaire...  

 

Francis Richard

 

Les poings, Joseph Incardona, 80 pages BSN Press (à paraître)

 

Livres précédents:

 

Derrière les panneaux il y a des hommes, 288 pages, Finitude (2015)

Permis C, 232 pages, BSN Press (2016)

Chaleur, 160 pages, Finitude (2017)

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Lectures d'aujourd'hui
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages