Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 05:35

messe à thibervilleLe 20 février 2011 l'abbé Francis Michel, curé pendant près d'un quart de siècle, a dit sa dernière messe à Thiberville. Il aura résisté plus d'un an à sa destitution programmée le 19 juin 2009 par Mgr Nourrichard, évêque d'Evreux, et qui aurait dû être effective le 3 janvier de l'an passé, si les paroissiens du lieu ne s'y étaient pas opposés, et si l'abbé Francis Michel n'avait pas déposé trois recours à Rome.

 

Le diocèse d'Evreux est un des plus sinistrés de France. Dans ce champ de ruines une seule paroisse était florissante, celle de Thiberville. Pourquoi ? Parce que son curé avait fait concrètement sienne la devise de sainte Jeanne d'Arc, Dieu premier servi, et qu'il s'était occupé des âmes plutôt que de froide administration, le reste étant obtenu de Dieu par surcroît.

 

Mgr Nourrichard a l'attitude inverse de son curé. Au lieu de s'attaquer aux raisons profondes de la désaffection des fidèles, il se présente comme un syndic de faillite, qui répartit la pénurie. Au manque de prêtres il répond par une nouvelle répartition administrative d'un clergé vieillissant, réduit à une véritable peau de chagrin. Cette réorganisation bureaucratique et arbitraire passe par la disparition de la paroisse de Thiberville.

 

Maintenant l'ordre règne à Thiberville, comme on disait que l'ordre régnait à Budapest ou à Prague, après leurs insurrections. Il n'y a plus de curé à demeure. Bientôt il n'y aura plus de fidèles du tout, alors que naguère, de ce point de vue, la paroisse était exemplaire. La forme l'a emporté sur le fond, la loi épiscopale sur la vie paroissiale, l'organisation bureaucratique sur la foi qui soulève les montagnes.

 

L'abbé Francis Michel est un vivant reproche adressé à des hommes d'Eglise qui ont failli comme Mgr Nourrichard et qui ne veulent pas comprendre les profondes raisons du succès d'une paroisse. Même s'il s'en défend, l'évêque d'Evreux ne supporte pas que ce succès provienne du respect de la continuité de la tradition millénaire de l'Eglise et non pas d'interprétations subjectives et abusives du seul concile qui compterait, Vatican II.

 

L'abbé Francis Michel continue d'être un vivant reproche. Le maire de Thiberville a mis à sa disposition le presbytère de la commune, face à l'église. Ce reproche vivant est certes devenu muet, mais il n'en est que plus redoutable. L'église, pleine à craquer le 20 février 2011, était inaccessible le 27. Les serrures en avaient été obstruées par de la mousse expansive. Demain la messe y aura bien lieu. Gageons qu'elle ne fera pas salle comble avec les gens du cru [la photo provient d'ici].

 

La paroisse de Thiberville était celle qui rapportait le plus au diocèse. Au contraire de Mgr Nourrichard, qui doit être comptable à quasi plein temps, l'abbé Francis Michel n'est pas un administrateur. L'abbé Francis Michel aurait ainsi refusé de faire certifier les comptes de sa paroisse, ce qui serait obligatoire depuis 2005, et se serait passé de conseil financier, crimes abominables pour le comptable Nourrichard ! L'abbé Francis Michel est un bon pasteur et c'est ce que les cinq mille paroissiens qui le soutiennent lui demandent en premier lieu. Mais Mgr Nourrichard a peut-être trouvé là moyen de le faire partir définitivement.

 

Comme l'abbé Francis Michel refuse de quitter Thiberville et qu'il continue à y dire sa messe privée, l'évêque le menace d'excommunication et, énigmatique, sussure avec gourmandise à la presse :

 

"J'ai aussi été alerté par des choses plus graves."

 

En fait le diocèse a déposé plainte contre l'abbé Francis Michel le 14 octobre 2010 pour "abus de confiance et détournement de fonds". Cette paroisse rapportait certainement beaucoup trop. Ce qui est éminemment suspect... Mgr Nourrichard en bon apôtre jette la pierre à son ex-curé de Thiberville, dont le modèle est le saint Curé d'Ars, qui devait, bien sûr, lui, tenir des comptes au quart de poil...

 

Il ne suffisait pas à Mgr Nourrichard de destituer l'abbé Francis Michel, de lui proposer une mutation inacceptable, de détruire l'oeuvre de sa vie. Il s'agit maintenant de le salir, de le discréditer définitivement.

 

C'est du propre !  

 

Francis Richard

 

Le site de Soutien à l'Abbé Michel est ici

 

Articles précédents :

 

L'oukase de Mgr Nourrichard contre l'abbé Francis Michel, curé de Thiberville du 22 janvier 2011

Le recours sur le fond de l'abbé Francis Michel accepté par Rome  du 24 juillet 2010

Mgr Nourrichard devrait écouter: à Thiberville la vox populi c'est la vox Dei du 7 juillet 2010

Mgr Nourrichard veut toujours disloquer la paroisse de l'abbé Michel du 15 avril 2010

Affaire abbé Francis Michel: le script du 3 janvier à Thiberville du 3 février 2010

L'abbé Francis Michel, curé de Thiberville, et qui entend le rester du 18 janvier 2010 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Religion
commenter cet article

commentaires

Un catholique romain 06/04/2011 15:55



Cher Francis Richard, je vous signale une analyse remarquable des aspects pastoraux de cette affaire, publiée par «Paix liturgique», lettre 277, ici :


http://www.paixliturgique.com/aff_lettre.asp?LET_N_ID=693



Francis Richard 07/04/2011 10:58



Paix liturgique est un site ami remarquable.


 


Je mets bien volontiers le lien en hypertexte :


 


http://www.paixliturgique.com/aff_lettre.asp?LET_N_ID=693


 



Un catholique romain 04/04/2011 10:21



J'ai l'habitude fâcheuse de lire trop rapidement les textes.


Ceci fait que m'a échappé le jurement de l'évêque qui s'écrie


Dieu m’est témoin que j’ai fait, avec le Conseil épiscopal et en accord avec le Vatican, tout ce que je pouvais pour trouver une solution et
sortir de cette situation attristante, qui touche également la grande majorité des chrétiens, laïcs, prêtres et diacres de l’Eure.


Outre que je ne vois pas ce qu'est ce prétendu accord du Vatican, le texte dit bien :


j’ai fait... tout ce que je pouvais..


Ce qu'il aurait pu faire de sa propre initiative et en pleine liberté aurait été de "laisser tranquille" l'Abbé Michel quitte, et il
l'aurait fait, à ajouter quelques clochers aux quatorze qu'il avait en charge.


Il le pouvait, il ne l'a pas fait.


Catéchisme catholique, deuxième commandement :


Dieu en vain tu ne jureras, ni autre chose pareillement.






Francis Richard 05/04/2011 12:30



Il aurait effectivement pu faire tout autrement.



Un catholique romain 02/04/2011 21:32



En l'état des échanges, je tiens pour nul et sans portée le communiqué de l'évêque.


Je changerai d'avis quand je verrai le fac simile de l'acceptation de résidence à Évreux signé de l'Abbé Michel.


 


Trop c'est trop.



Francis Richard 02/04/2011 22:33



Vous avez raison. Mgr Nourrichard n'en est pas à une inexactitude près...



Un catholique romain 01/04/2011 19:11



Quand une personne détentrice d'une autorité prend une décision, en toute connaissance des conséquences qui s'ensuivront, la limite entre le Pour et le Malgré est plus que ténue.


 


Dernière information : l'évêque a voulu assigner à résidence l'abbé Michel sous la forme d'une interdiction de séjour sur un territoire.


L'abbé n'ayant pas obtempéré pour des motifs inconnus, il le déclare aujourd'hui hors de la communion avec son évêque.


Le communiqué, comme à l'habitude ne donne aucun motif pour l'interdiction de séjour. Il n'est pas fait mention des dispositions concrètes mises en place pour cela.


On peut rappeler que le logement à Thiberville lui est fourni par la municipalité pour 376,82 €/an.


Un F2 à Évreux est en location aux environs de 500 € par mois, un studio à 300 € par mois. Le salaire net d'un prêtre est de 800 € par mois.


http://evreux.catholique.fr/contenu/documents/officiel/1103_thiberville_eveque.pdf


 



Francis Richard 02/04/2011 16:13



http://evreux.catholique.fr/contenu/documents/officiel/1103_thiberville_eveque.pdf


Si je lis bien, l'évêque Nourrichard est prêt à payer 16 fois plus cher le logement de l'abbé Michel pour obtenir que ce reproche vivant de sa gestion calamiteuse s'éloigne de
Thiberville... Cela se passe de commentaires... 



Un catholique romain 26/03/2011 11:13



Erreur, cher Francis Richard.


Il réorganise administrativement POUR vider les églises.


Comme l'a rapporté l'animateur liturgique de la paroisse supprimée, cet homme, hélas évêque a dit à une délégation de fidèles :


«Une église vide, mais ce n'est pas un problème.»



Francis Richard 26/03/2011 14:18



Je ne suis pas en mesure de prêter à Mgr Nourrichard une telle intention. J'espère que vous n'avez pas raison. Ce serait en effet autrement plus grave.



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages