Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 17:00

L'abbé Francis Michel Rameaux 2010L'abbé Francis Michel est curé de Thiberville depuis près d'un quart de siècle [la photo provient d'ici]. En tant que tel il est malheureusement placé sous l'autorité de l'évêque d'Evreux, Mgr Nourrichard.

 

Malheureusement, parce que le diocèse d'Evreux a la particularité dans une Eglise de France sinistrée, d'être un diocèse encore plus sinistré que les autres. A l'exception d'une paroisse, celle de Thiberville.

 

A cette exception il y a une bonne et sainte raison : son curé s'occupe avant tout du salut des âmes et il obtient le reste par surcroît. Il est d'abord pasteur avant d'être administrateur, comme le serait un vulgaire bureaucrate.

 

Mgr Nourrichard a un comportement inverse. Au lieu de s'occuper d'abord des âmes, il s'occupe d'administration, comme un vulgaire syndic de faillite. Il y a pénurie de prêtres ? Il répartit la pénurie, c'est-à-dire qu'il réorganise le diocèse en unités interparoissiales plus grandes. S'il avait ne serait-ce qu'un commencement d'authentique charité, il donnerait en exemple à ses autres clercs le curé de Thiberville et leur demanderait de le célébrer avec des palmes. Seulement voilà, ce serait aller à l'encontre de ses intimes convictions, ce serait se renier, ce serait reconnaître que son apostolat a fait faillite, faute de se souvenir que Dieu doit être premier servi plutôt que son petit ego, que le salut des ouailles doit être le véritable but poursuivi par un successeur des apôtres.

 

Le 19 juin 2009 Mgr Nourrichard décide donc de regrouper la paroisse de Thiberville à d'autres paroisses, autrement dit de la démanteler, et de ravaler son curé au rang de prêtre coopérateur sous l'autorité d'un confrère qui ne lui veut pas que du bien, sans doute parce que jaloux de ses succès, qu'il aurait été bien incapable d'obtenir. Le 3 janvier 2010 l'abbé Francis Michel aurait dû dire sa dernière messe à Thiberville. Mais ses ouailles ne l'entendent pas ainsi et s'y opposent. Lui-même ne peut se résoudre à détruire l'oeuvre de sa vie, au service de Dieu et de ses fidèles.  

 

La restructuration du diocèse masque donc un différend plus profond, qui peut se résumer ainsi, comme je l'ai fait le 3 février 2010 sur ce blog ici :

 

"Il n'y a rien à reprocher à l'abbé Francis Michel sinon d'avoir "une sensibilité traditionnelle" et de se conformer à la volonté de Sa Sainteté le pape Benoît XVI, c'est-à-dire : 

- de situer le Concile Vatican II dans la continuité de la tradition millénaire de l'Eglise
- de donner sa place au rite extraordinaire de l'Eglise à côté de son rite ordinaire
- de célébrer la messe tourné vers le Seigneur, en communion d'élévation vers Dieu avec les fidèles
- de se préoccuper et de s'occuper avant tout des âmes qui lui sont confiées à l'instar du Saint Curé d'Ars à qui il a été laissé 40 ans pour ce faire
- d'être soutenu en retour par les laïcs de sa paroisse, qui assument ainsi pleinement leur promotion voulue par le Concile Vatican II.

Autant de choses propres à susciter la jalousie de confrères qui ont bien du mal, dans leurs églises désertes, à faire venir les fidèles, sinon à les retenir, et qui se réjouissent, en toute charité chrétienne, des avanies infligées par leur évêque incompétent à l'abbé Michel
."

 

L'abbé Francis Michel a déposé trois recours à Rome, tous trois rejetés, sans que soient connus les attendus précis de ces rejets. Nous connaissons le dernier de ces rejets par une lettre épiscopale du titulaire d'Evreux, datée du 14 janvier 2011 ici :

 

"Frères et Sœurs,

 

Vous avez droit à la vérité, c’est-à-dire à une information objective !

 

Dans le cadre de la situation de Thiberville, le Tribunal Suprême de la Signature Apostolique a rendu son jugement.

 

Rome confirme les décrets pris par l’Evêque d’Evreux concernant le statut de l’ancien groupement inter paroissial de Thiberville dont l’abbé Francis MICHEL était le curé.

 

Suite aux rejets des trois recours déposés à Rome par l’abbé Francis MICHEL, je lui réitère mon invitation à quitter Thiberville pour l’exercice de son ministère.

 

Ensemble nous continuons de prier pour l’abbé Francis MICHEL.

 

Evreux, le 14 janvier 2011

 

+ Christian NOURRICHARD

 

Evêque"



Pour Mgr Nourrichard l'information objective est de dire, sans autre forme de procès, sans publier les motifs des rejets, que les décrets, pris par lui, démantelant la paroisse de Thiberville et destituant son curé, sont confirmés par Rome. L'organisation romaine approuve donc la désorganisation normande. L'oukase bureaucratique tombe juste après : l'abbé Francis Michel est invité, ce qui est une clause de style assez farce, à quitter Thiberville pour exercer ailleurs son ministère. Quant à l'affirmation que ce monseigneur continue à prier pour l'abbé Francis Michel, n'est-elle pas hypocrite compte tenu des circonstances ?

 

Existe-t-il encore un recours possible à Rome ? Je ne sais, mais je sais qu'il faut continuer de prier pour l'âme de Mgr Nourrichard qui devra bien un jour rendre des comptes, sinon devant un tribunal humain, fût-t-il ecclésiastique, du moins devant Dieu.

 

En attendant, réfléchissant sur la vertu d'obéissance, je médite cette forte parole de saint Pierre, que rapporte saint Luc dans les Actes des Apôtres (Chapitre V, verset 29) :

 

"Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes."

 

Francis Richard

 

Articles précédents :

 

Le recours sur le fond de l'abbé Francis Michel accepté par Rome  du 24 juillet 2010

Mgr Nourrichard devrait écouter: à Thiberville la vox populi c'est la vox Dei du 7 juillet 2010

Mgr Nourrichard veut toujours disloquer la paroisse de l'abbé Michel du 15 avril 2010

Affaire abbé Francis Michel: le script du 3 janvier à Thiberville du 3 février 2010

L'abbé Francis Michel, curé de Thiberville, et qui entend le rester du 18 janvier 2010 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Religion
commenter cet article

commentaires

Un catholique romain 25/02/2011 03:14



Toutes proportions gardées

Dimanche 23 mai, jour de Pentecôte, il y eut un Grand rassemblement du diocèse d'Évreux dit «Eure en mouvement» pour lequel la quasi totalité des messes paroissiales avait été supprimées. Il y
avait l'évêque Nourrichard, ses vicaires, un village des mouvements, des animations, danse et théâtre.
1500 personnes.

Dimanche 20 février, jour de Septuagésime, il y eut une messe dans une église de campagne plus qu'isolée puisqu'étant celle d'une paroisse supprimée. Il n'y avait pas d'évêque, pas de vicaires
généraux, pas d'animation, ni danse, ni théâtre, un curé tout seul.
500 personnes.



Francis Richard 25/02/2011 07:01



Cela se passe de commentaire...



Un catholique romain 03/02/2011 18:43



Et pendant que l'évêque d'Évreux faisait tout ce qu'il pouvait pour chasser l'abbé Michel de sa paroisse, il organisait des "célébrations de Noël".


Après un chant d'entrée d'un auteur contemporain,
l'accueil est fait par une déclaration d'un imam,
elle est suivie par la lecture d'une sourate
d'un passage du livre d'Isaïe,
des versets 2/1-14 de l'Évangile selon saint Luc,
d'une «homélie»,
d'une "prière commune" de 11 textes musulmans,
enfin d'un chant de bénédiction et d'envoi.


Un évêque organise ou fait organiser des cérémonies où sont proposés aux fidèles les textes d'un faux prophète.

Les mises en garde explicites des Évangiles ne sont-elles rien pour lui ?

Mathieu 7, 15 «Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs.»
Matthieu chapitre 24, 11 «Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens.»


Jusques à quand devront nous endurer ce syncrétisme relativiste de la part d'un satisfait ?


Pauvre troupeau livré à l'hérésiarque.


 



Francis Richard 03/02/2011 19:54



C'est effectivement une nouvelle sidérante, mais guère surprenante de la part de cet évêque mauvais administrateur avant d'être bon pasteur.



Un catholique romain 28/01/2011 17:03



Merci pour ce billet.


 


J'incite chacun à écouter ce qu'a déclaré l'évêque à une chaîne de radio et utilisant ce lien.


http://thiberville-soutien-abbe-michel.hautetfort.com/media/01/00/753822826.mp3


Tout commentaire que je pourrais faire serait un manquement grave à la charité.


Je m'abstiendrai donc.


 



Francis Richard 28/01/2011 19:10



Je n'ai pas réussi à utiliser votre lien, mais l'intrenaute pourra écouter la déclaration de Mgr Nourrichard - qui se passe effectivement de commentaire - sur France Bleu Normandie en utilisant
ce lien :


 


 


http://thiberville-soutien-abbe-michel.hautetfort.com/audios/



patrick Dénoyés 25/01/2011 21:48



Je suis tout à fait d'accord avec vous sur cette gestion de faillite et sur les mensonges proférés par ce Monseigneur. Que de fausses vérités que d'hypocrisie ! Car en effet s'il claironne être
prêt à recevoir l'abbé Michel en lui gardant sa porte ouverte, c'est pour mieux lui en montrer la sortie,  sans issue ! Monseigneur intime  l'ordre à l'abbé de quitter sa paroisse, son
village, sa maison  ou il lui interdit de rester pire encore il ne lui propose ni un ministère, ni même un toit ! C'est une honte !! Il fallait que ces choses là soient dites.



Francis Richard 26/01/2011 05:58



Merci beaucoup pour votre commentaire.



Catoneo 23/01/2011 10:36



Le diocèse d'Evreux a une longue tradition "révolutionnaire" puisqu'en en 1791 la majorité de ses prêtres avaient juré (61,5%) alors que la réaction du grand ouest était carrément réfractaire. Ce
diocèse a vu aussi passer l'inénarrable evêque Gaillot, le fou mitré.


Mgr Nourichard est dans le droit fil du Concile V2 qui n'accorde à l'évêque de Rome qu'autorité sur son diocèse italien et un rôle décoratif, primus inter pares. Mais cette dérive autocéphale
(qui donne aussi la grosse tête) est partagée par la plupart des évêques de France, Mgr Vingt-Trois le premier !


Le gallicanisme a fini par triompher, mais pas du bon côté.



Francis Richard 23/01/2011 12:47



Vous avez raison. Il existe toutefois des évêques qui sauvent l'honneur, tel que Mgr Aillet, évêque de Bayonne, dont je dépend quand je me rends à mon cher Pays Basque.  Hélas les exceptions
confirment la règle...



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages