Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 14:00

Rien n'est trop beauPour ceux qui ignorent encore tout de ce qu'il convient d'appeler l'affaire abbé Francis Michel, curé de Thiberville, je rappelle que Mgr Christian Nourrichard, évêque d'Evreux, a décidé de supprimer la seule paroisse de son diocèse qui ne connaît pas la crise et dont l'abbé Francis Michel est toujours le curé, depuis plus de 20 ans, sinon juridiquement, du moins de fait.

 

Pourquoi veut-on supprimer cette paroisse qui marche ?

  

"Il n'y a rien à reprocher à l'abbé Francis Michel sinon d'avoir "une sensibilité traditionnelle" et de se conformer à la volonté de Sa Sainteté le pape Benoît XVI, c'est-à-dire :

- de situer le Concile Vatican II dans la continuité de la tradition millénaire de l'Eglise

- de donner sa place au rite extraordinaire de l'Eglise à côté de son rite ordinaire

- de célébrer la messe tournée vers le Seigneur, en communion d'élévation vers Dieu avec les fidèles

- de se préoccuper et de s'occuper avant tout des âmes qui lui sont confiées à l'instar du Saint Curé d'Ars à qui il a été laissé 40 ans pour ce faire

- d'être soutenu en retour par les laïcs de sa paroisse, qui assument ainsi pleinement leur promotion voulue par le Concile Vatican II."

 

[voir mon article du 3 février 2010 Affaire abbé Francis Michel: le script du 3 janvier à Thiberville ]



Ce n'est donc pas pour des raisons de fond que Mgr Nourrichard veut destituer l'abbé Francis Michel et le réduire à l'état de prêtre subalterne. Les raisons officielles invoquées sont purement administratives. Il s'agit de redistribuer les rôles dans son diocèse qui connaît, hormis à Thiberville, une baisse de fréquentation des fidèles, une baisse de la pratique religieuse et une pénurie de prêtres, toutes tendances initiées sous la houlette de Mgr Gaillot, prédécesseur de Mgr Nourrichard.



En fait Mgr Nourrichard s'est même livré ces derniers temps, en bon syndic de faillite, à une véritable auto-démolition de son diocèse.

  

Dans son diocèse, il a en effet obtenu le départ de prêtres ou de futurs prêtres, c'est-à-dire qu'il en a organisé la pénurie :

 

"- L'abbé BL, curé de PA, prêtre lui aussi trop traditionnel, après des tentatives de discussions tout aussi infructueuses que celle avec l’abbé Michel, préféra quant à lui, quitter le diocèse, et il a été accueilli par un évêque voisin ;

 

- L'abbé FR J, diacre que Mgr Nourrichard a refusé d’ordonner prêtre a dû s’exiler dans un autre diocèse dans lequel il exerce désormais son ministère sacerdotal.

 

- Trois jeunes qui auraient dû intégrer les rangs des séminaristes diocésains, sont entrés dans des « séminaires internationaux »

 

- Après d’interminables négociations, l'abbé F G, prêtre d’une communauté Ecclesia Dei, a pu obtenir de dire une première messe dans son diocèse d’origine d’Evreux… près d’un an après son ordination."

 

[voir le communiqué du Comité de soutien du 11 juillet 2010 ici]

 

Dans son diocèse, il a obtenu la fermeture de couvents, c'est-à-dire qu'il s'est privé de leur soutien spirituel :

 

"- Le Carmel de Gravigny, un des couvents français qui avait conservé l’intégralité de la règle de sainte Thérèse , a fermé ses portes après l’expulsion manu militari de la supérieure et des dernières soeurs;

  

- A l’automne, fermeture des Sœurs de la Sagesse, après 145 ans de présence ;

 

- La célèbre communauté bénédictine de Verneuil-sur-Avre  a fermé depuis plusieurs années et les bâtiments ont finalement été vendus contre la volonté initiale de la supérieure."

 

[voir le communiqué du Comité de soutien du 11 juillet 2010 ici]

 

L'abbé Francis Michel a fait plusieurs recours à Rome. Tous ces recours ont été rejetés dans un délai record parce que, par ignorance, ils avaient été faits hors délai…

 

Dans deux communiqués le citoyen-évêque Nourrichard a cru bon de crier victoire un peu tôt, à chaque rejet [voir mes articles Mgr Nourrichard veut toujours disloquer la paroisse de l'abbé Michel  du 15.04.2010 et Mgr Nourrichard devrait écouter: à Thiberville la vox populi c'est la vox Dei du 7.07.2010]. Il a même donné, dans le dernier communiqué, un ultimatum à l’abbé Francis Michel : il serait suspendu le 26 juillet 2010 s’il n’obéissait pas à son ordre de destruction de la paroisse de Thiberville.

 

Le 22 juillet 2010 le Comité de soutien à l’abbé Francis Michel a publié le communiqué suivant qui change la donne ici : 

 

"Le recours du curé de Thiberville accepté par Rome

 

Les fidèles catholiques de la paroisse de Thiberville se réjouissent pleinement d’apprendre que la plus haute juridiction du Saint Siège, le Tribunal Suprême de la Signature Apostolique, a donné droit à M. l’Abbé F. Michel, curé de Thiberville, d’exposer sur le fond, ses réclamations, en acceptant le recours qu’il avait présenté.

 

Contrairement aux affirmations publiques de Mgr C. Nourrichard, aucune décision définitive n’a été rendue par les autorités romaines, actuellement saisies de plusieurs autres réclamations.

Contre le projet de destruction de la catholicité dans leurs paroisses, les fidèles de Thiberville réaffirment leur unité de foi, de liturgie et de charité avec le Pape Benoît XVI."

 

Mgr Nourrichard, entrepreneur de démolition diocésaine, pourrait bien être mis hors d’état de démolir. Pourrait être suspendu celui qui croyait pouvoir suspendre… et pourrait être maintenu en place un bâtisseur de la Maison du Seigneur [la photo ci-dessus du vitrail d'une église de la paroisse de Thiberville provient du site du Comité de soutien ici ], soucieux, lui, du salut des âmes.

 

Francis Richard

 

L'abbé Francis Michel, en chaire, expose sa situation le dimanche 25 juillet 2010 :

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Religion
commenter cet article

commentaires

c 12/08/2010 20:31



Etre militaire, et éventuellement  aumônier militaire... même s'il s'agit de statuts différents stricto sensu...


Etre militaire ne signifie pas  foncer en prenant des décisions contestables. Etre militaire ne signifie pas avoir une logique administrative mais c'est au contraire servir en étant
opérationnel et sur le terrain, proche de ses hommes que l'on s'efforce de connaître le mieux possible, afin de mener à bien la mission confiée. C'est justement ce que fait le curé de
Thiberville, qui sans tambour ni trompette, est lui vraiment un excellent soldat au service du Christ.


 



Francis Richard 12/08/2010 21:00



Ernest Psichari faisait un parralèle entre le prêtre et l'officier...



Un catholique romain 12/08/2010 16:24



Je livre ci-dessous un message posté dans le blog de soutien à l'Abbé Michel.


 


Petit complément qui laisse un goût étrange.

Le 30 juin 2009, un communiqué du diocèse à lire ici
http://evreux.catholique.fr/contenu/documents/eglise_evreux/EE%202009_13.pdf
page 6, annonçait :
«Le Père Francis Michel est nommé Prêtre coopérateur de la Paroisse Père Laval – Louviers – Boucle de Seine.
Le Père Philippe Bénard est nommé Curé de la Paroisse de Thiberville.»

La paroisse de Thiberville existait donc toujours.

Il s'en est suivi un silence de cinq mois où cette décision est restée lettre morte.

La situation change ensuite radicalement. Un décret épiscopal est signé le 2 décembre. Il sera publié le 11 janvier dans «Église d'Évreux». Il n'est plus question de nominations des Abbés Bénard
et Michel. Les quatorze paroisses du groupement interparoissial de Thiberville sont supprimées. Le tout devient une "communauté locale" de la paroisse de Notre Dame de Charentonne (ou de la
Charentonne, la désignation change selon les lignes, ce que c'est que de rédiger dans l'urgence et l'émotion !).
Le décret est à lire ici
http://evreux.catholique.fr/contenu/documents/officiel/0912_Decret_%20creation_comloc_%20Thiberville.pdf

Le lecteur appréciera l'étendue des consultations et avis préalables à ce décret.
Monsieur Pierre Mulet,
Le curé, l'EAP (!) pour équipe d'animation pastorale et le conseil paroissial de Notre Dame de Charentonne.
Le Conseil presbytéral.

Bref, tous les intéressés sont consultés, sauf... sauf quiconque des quatorze paroisses supprimées d'un trait de plume, ni leur curé, ni leurs conseils, rien, personne, circulez, il n'y a rien à
voir ni à dire.

J'ai dit un goût étrange; je devrais dire comme c'est bizarre tout cela.
Quelle allure de grosse ficelle et quel mépris de fer pour les fidèles.

P.S. Mgr Nourrichard :
«le père Vivien comme moi-même au plan de l'Eglise de France, est membre du Conseil des associations de fidèles laïcs.»

Pauvres fidèles laïcs ! et en plus c'est "au plan de", désolant.



Francis Richard 12/08/2010 20:57



Ce que vous avez découvert prouve bien que Mgr Nourrichard est un hypocrite.



Un catholique romain 12/08/2010 08:19



Ce billet a été repris par le Comité de soutien à M. l'Abbé Michel
ce jour 12 août.


 


Félicitations.


 


 



Francis Richard 12/08/2010 08:55



Merci de me l'avoir signalé !



Un catholique romain 29/07/2010 19:56



Quelques informations complémentaires.


L'avocat de la cause de l'Abbé Michel a eu un entretien personnel avec Mgr Burke préfet du Tribunal suprême de la Signature Apostolique.


S'en est suivie l'acceptation de la requête.


 


L'Évèque d'Évreux a eu de fortes paroles.


«Je ne veux pas jeter de l'huile sur le feu», dit l'apôtre qui a allumé l'incendie !


«Le couperet va tomber» en toute charité.


«Je suis un ancien aumônier militaire, et quand un militaire a décidé quelque chose il l'exécute.»


Suggestions d'un simple fidèle


..laisser dans le dictionnaire couperet et exécuter.


..partir lui-même en mission pour remplir ses églises désertes.


..revenir sous les acclamations quand elles seront pleines comme à Thiberville.



Francis Richard 29/07/2010 21:53



Vos remarques sont d'une grande justesse et je vous en remercie vivement.



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages