Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 11:40
TETCOSUNAM 2010 thumbL'année du Tigre a commencé dimanche dernier. Par anticipation, le 6 février 2010, il y a une dizaine de jours, le Comité Suisse-Vietnam pour la liberté et la démocratie, Cosunam ici , fêtait le Têt et ses 20 ans d'existence, à Genève, à la salle des Avanchets.

Le Cosunam est né le 5 juillet 1990. Le rideau de fer était tombé l'année d'avant. Il était envisageable de penser à l'époque que le rideau de bambou tomberait à son tour. Il n'en a malheureusement rien été.

Certes le rideau de bambou se fissure, en Chine comme au Vietnam. Il ne devrait pas survivre indéfiniment. Mais, en attendant, les dissidents asiatiques ont pris la relève des dissidents est-européens dans la lutte contre le totalitarisme communiste et pour la liberté.

Il ne faut pas croire pour autant que la liberté soit définitivement acquise dans les pays occidentaux. Le totalitarisme peut, hélas, revêtir des formes douces et trompeuses. La liberté, ce bien précieux, est toujours à défendre, même chez nous, où les tentations sont fortes pour certains de vouloir tout régimenter, pour le plus grand bien de tous...

Le Cosunam s'est donné pour objectifs il y a 20 ans :

- de faire connaître la situation réelle du Vietnam
- d'encourager toute action pacifique susceptible de faire évoluer le Vietnam vers la démocratie revendiquée légitimement par un peuple 
- de participer à la reconstruction économique, sociale et culturelle d'une nation aux institutions démocratiques

C'est ce qu'il fait toute l'année, la fête annuelle du Têt étant en quelque sorte le point d'orgue de son action.

Au cours des 20 dernières années le Cosunam a su rassembler ainsi derrière lui des femmes et des hommes de tous bords et de toutes croyances, des Suisses comme des Vietnamiens, des européens comme des asiatiques . Il informe, il intervient dans les médias, il vient en aide aux malheureuses victimes du régime, il organise la fête du Têt.

La fête du Têt a pour buts culturels :
- de réunir les familles et de nouer de solides amitiés 
- de partager un repas aux mets vietnamiens succulents - les bénéfices de leur vente sont reversés à la maison Kim Dôi, située à 30 km de Huê et dirigée par Soeur Anna Lê Thi Huê de la Congrégation des Soeurs de la Visitation 
- d'assister à un spectacle tout en couleurs, qui allie souplesses masculines et grâces féminines.

Depuis quelques années des jeunes Vietnamiens de Genève, de l'association Huong Viet  ici , ont pris la relève pour l'organiser avec talent.

Cette année le thème du spectacle était "Le Vietnam au fil du temps", pour nous rappeler que l'histoire du Vietnam est multi-millénaire et qu'elle n'est pas près de s'achever.

Francis Richard 

Articles récemment publiés sur le Vietnam :

Lettre ouverte de Do Thuy Tien à ses parents, Tran Khai Thanh Thuy et Do Ba Tan  04.02.2010
Des peines de plusieurs années de prison pour les dissidents vietnamiens 03.02.2010
Au Vietnam, plus que jamais, le régime communiste persécute les catholiques 27.01.2010

Allocution de Thierry Oppikofer, président du Cosunam, lors de la fête du Têt, le 6 février 2010 :

1ère partie


2ème partie


Extrait du spectacle du 6 février 2010 : Danse de la princesse Huyen Tran, chorégraphie de Thuy-Co



Extrait du spectacle du 6 février 2010 : Chant Chuc em Hanh Phuc, chorégraphie de Céline


Extrait du spectacle : Danse de salon, chorégraphie de Xuan Nhi


Nous en sommes au

578e jour de privation de liberté pour Max Göldi et Rachid Hamdani (de droite à gauche), les deux otages suisses en Libye

 goldi et hamdani

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Vietnam
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages