Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 07:55
liberté de fumerUne nouvelle initiative populaire fédérale est née. Elle porte ce titre paradoxal : Pour une loi libérale sur l'interdiction de fumer. Elle n'en est pas moins une bonne initiative. Pourquoi ? Parce que si elle aboutit, elle restaurera une liberté individuelle fondamentale qui est celle de rester maître chez soi, basée sur un droit tout aussi fondamental qui est le droit de propriété.

Je la soutiens parce qu'elle correspond parfaitement à ce que j'écrivais tout au début de l'existence de ce blog [voir mon article du 19 juin 2008 : Les dissidents de Genève pour la liberté de fumer ]. J'écrivais alors :

"La notion de lieux publics me semble bien confuse dans les esprits. En effet par lieux publics on entend aussi bien des lieux réellement publics que des lieux privés. Un bistrot, un restaurant, une boîte de nuit sont ainsi des lieux privés. Certes ils sont fréquentés par du public, ils n'en demeurent pas moins des lieux privés.

Personne n'oblige personne à aller dans un bistrot, un restaurant, une boîte de nuit, enfumés ou non. Personne n'oblige personne à aller travailler dans un de ces établissements, enfumé ou non. C'est d'autant plus vrai que le chômage culmine vertigineusement en Suisse à un peu plus de 2 %, même si Genève  oppose son exception culturelle à cette moyenne helvétique.

A mon sens l'interdiction de fumer dans des lieux privés, fréquentés par du public, viole le droit des propriétaires de ces lieux d'édicter leurs propres règles de bonne conduite que doivent respecter ceux qui les fréquentent. Au train où vont les choses il sera bientôt interdit de fumer dans la rue, lieu réellement public, pour lutter contre ...les gaz à effet de serre
."

Voici le texte de cette initiative tel qu'il est paru sur le site de la Confédération ici :


"La Constitution est modifiée comme suit :

 

Art. 118, al. 3 et 4 (nouveaux)

3

 

La décision de prononcer une interdiction de fumer dans un espace fermé relève de

la seule appréciation du propriétaire. Ce principe vaut également pour les espaces

fermés accessibles au public. Sont notamment accessibles au public les espaces

fermés:

a. des entreprises de restauration ou d’hôtellerie;

b. des bâtiments et véhicules des transports publics;

c. des bâtiments servant à la formation, au sport, à la culture ou aux loisirs.

4

 

Les espaces fermés accessibles au public où il est permis de fumer doivent être

signalés comme tels."

 

Entendons-nous bien. Je ne suis pas de ceux qui encouragent les autres à fumer - je suis d'ailleurs non fumeur - mais je suis de ceux qui défendent la liberté de choix de chacun et de fumer entre autres. Dans une société libre - ce qui est de moins en moins vrai en raison des interventions toujours plus grandes de l'Etat - chacun doit pouvoir prendre ses responsabilités, sans nuire à autrui, bien entendu.

Le principal argument pour interdire de fumer est que justement fumer nuirait à autrui. Cet argument repose sur une fable, celle de la fumée passive qui serait mortelle. Je reviendrai plus longuement sur le sujet au cours des prochaines semaines. D'ores et déjà je recommande de regarder et d'écouter la vidéo - que j'ai déjà publiée sur ce site le 8 novembre 2008 [voir mon article
Le Pr Molimard dit tout ce que vous devriez savoir sur le tabagisme ], dans laquelle le Pr Molimard, père de la tabacologie, démonte cette fable.

En attendant je rappelle que cette fable a été inventée par des totalitaires - les nazis pour ne pas les nommer -, comme les Dissidents de Genève l'ont abondamment démontré sur leur site
ici, sur lequel vous pouvez d'ailleurs télécharger le formulaire de recueil de signatures de l'initiative ici.

Cette initiative a été lancée le 23 février. 100'000 signatures doivent être recueillies d'ici le 23 août 2011. Ce qui semble facile à atteindre, compte tenu du fait qu'une pétition pour la liberté de fumer, lancée fin octobre, déposée à Berne au début du présent mois, a recueilli plus de 79'000 signatures...
ici

Le comité d'initiative, qui comprend des restaurateurs libres et des jeunes UDC, l'a présentée hier à la presse ici [d'où provient la photo]. La ligue pulmonaire, qui, de son côté, a lancé une initiative Contre le tabagisme passif, plus restrictive encore que la loi fédérale qui entrera en vigueur le 1er mai prochain ici, a estimé que cette bonne initiative  était "irresponsable".

Comme cette bonne initiative devrait pouvoir être déposée une fois recueilli le nombre suffisant de signatures, c'est-à-dire bien avant la fin de l'année 2010, les deux initiatives pourraient être soumises au peuple ensemble, comme le remarque l'Agence Télégraphique Suisse 
ici. Un grand, et sain, débat en perspective...entre libertés et totalitarisme hygiéniste.

Francis Richard




Nous en sommes au

587e jour de privation de liberté pour Max Göldi, le dernier otage suisse en Libye

 Max Göldi

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Suisse
commenter cet article

commentaires

barbara porreca 20/01/2012 13:01


Bonjour,


je voudrais de dire quelques choses sur un sujet qui me tient vraiment a coeur, alors je demande d'avance de vouloir m'excuser pour d'eventuelles fautes, le français n'étant pas ma langue
maternelle. Merci.


Même si la fumée passive n'était pas néfaste (et je dis "si..."), l'odeur de la cigarette suffirait à généraliserl'interdiction de fumer. Pourqoui  exposer les enfants dans les aires de
jeux, à ces senteurs nauséabondes? Pourqoui, si je m'assis sur un banc au parc pour profiter de la nature, je dois réspirer la cigarette de mon voisin? Et les terrasses des bars ou les trottoirs
des villes sont désormais  des aires pour fumeurs! De plus, pourqoui donner aux gens le droit à se faire du mal (un fumeur sur deux meurt à cause du tabagisme), alors que il existe un devoir
de protection de la santé publique qui l'État (marchand de cigarettes) devrait garantir? Arrêtez le liberalisme à toux prix, il n'a rien à voire avec la vrai liberté. Pas de vraie liberté sans la
tutéle de l'individu.

Francis Richard 21/01/2012 07:49



"L'odeur de la cigarette suffirait à généraliser l'interdiction de fumer"


 


A ce compte-là, en poussant le raisonnement jusqu'à l'extrême, il faudrait interdire de circuler aux personnes qui ne sentent pas bon...


 


"Pourquoi donner aux gens le droit à se faire du mal (un fumeur sur deux meurt à cause du tabagisme) ?"


 


Parce que chacun est libre de vivre comme il l'entend. Chacun est responsable de son corps, du moment qu'il ne nuit pas à autrui.


 


"Pas de vraie liberté sans la tutelle de l'individu."


 


Drôle de conception de la liberté ! A vous lire toute personne même majeure est considérée comme incapable de discernement et doit être protégée contre elle-même...En somme vous êtes pour
l'Etat-nounou...ou pour Big Brother.



Robert 26/02/2010 20:54


Bonjour,

autant vos articles sont intéressant et vont dans le même sens que mes idées, autant celui-ci je l'ai trouvé incomplet et partial.

Avant la loi d'interdiction de fumer, la liberté des resto/bar/etc... était totale. Résultat : tous permettaient de fumer. Le faite de revenir en arrière va nous remettre exactement dans la même
situation qu'avant. En effet les bistrotiers et restaurateurs, pourvu de soi-disant gagner de la clientèle, vont de nouveau tous et quasiment sans exception permettre de fumer.

Pour me part je suis retourné au restaurant que depuis qu'il y a l'interdiction car les repas à la nicotine, ammoniac et autres poisons me dégoutent; je peux m'en passer, en effet dans ce cas on
mange à tous les coups mieux chez soi.

Par contre les personnes qui travaillent n'auront malheureusement pas le choix, contrairement à ce que vous affirmez.

Si vous fumez, arrêtez ! c'est ce qui pourra vous arriver de mieux pour améliorer votre qualité de vie et celle de votre entourrage.

Cordialement

Robert


Francis Richard 28/02/2010 08:43



Désolé pour le retard à vous publier et à ... vous répondre. J'étais on the road again, 1600 km de voiture en deux jours...

Si nous étions toujours d'accord, la vie serait bien monotone...

Tous les établissements qui reçoivent du public ne redeviendront pas des établissements fumeurs. Il s'en créera d'autres affichant leur spécificité de non-fumeurs pour attirer une clintèle qui
existe. Vous en êtes l'exemple.

Mais cela se fera en toute liberté, sans contrainte étatique, dans une saine concurrence retrouvée.

Encore une fois, si vous ne l'avez pas noté, je suis non-fumeur. Ma partialité ? Je défends les libertés individuelles face à la contrainte étatique, qui a de moins en
moins de bornes...

Cordialement



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages