Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2018 2 02 /01 /janvier /2018 21:45
Mon coeur dans la montagne, de Manuela Gay-Crosier

Virginie est fraîchement émoulue d'une prestigieuse école de tourisme. Parce qu'elle est la seule à parler anglais, elle est chargée d'un projet ambitieux par la Commission culturelle du village suisse de Salvan, celui d'organiser une exposition rétrospective de l'oeuvre d'un peintre anglais du XIXe siècle qu'elle aime depuis l'enfance: Edward Milton.

 

Salvan est situé en altitude dans la vallée du Trient, en Valais. Edward Milton y a séjourné quelque cent cinquante ans plus tôt et y a réalisé des paysages bien connus du grand public. Mais le peintre y a aussi réalisé des portraits sensuels inédits: des croquis, des sanguines, une ou deux toiles à l'huile, représentant tous une belle jeune femme.

 

C'est ce que révèle à Virginie le descendant de l'artiste, Andrew (qui est venu exprès de Londres et avec lequel elle doit peaufiner les détails de toute l'organisation sur place), lors d'un souper professionnel dans un restaurant de la plaine où il lui a donné rendez-vous, après une première rencontre dans un café du village et une visite des locaux.

 

Andrew parle également à Virginie de quelques documents en français laissés par son ancêtre et, plus particulièrement, d'un cahier couvert d'une écriture très fine. Le surlendemain soir, après avoir parcouru la veille des lieux incontournables de la région, dont certains visités par Edward, Andrew lui remet le cahier que Virginie a souhaité feuilleter.

 

Manuela Gay-Crosier, raconte à partir de ce moment-là deux histoires parallèles, qui se déroulent l'une de nos jours, l'autre il y a cent cinquante ans, ce qui lui permet de souligner l'évolution de la condition féminine d'une époque l'autre. Car le cahier conservé par Edward est rédigé par une certaine Mathilde que le peintre a connue lors de son séjour ici...

 

En lisant le cahier de Mathilde, Virginie découvre son existence stupéfiante: à la suite d'un traumatisme moral, elle est devenue complètement muette et le cahier est devenu pour elle un exutoire. Tandis que peu à peu Virginie apprend quels liens ont uni Edward et Mathilde, bien qu'elle soit échaudée par son échec avec Cédric, ses relations avec Andrew évoluent...

 

Comme Virginie le constatera en achevant de lire le cahier et en songeant à sa propre existence, la vie n'est décidément pas simple et réserve aux êtres bien des surprises. Le lecteur n'est pourtant pas surpris que l'un des protagonistes puisse, finalement, résumer tout ce qui lui est arrivé sur terre par ces mots simples et définitifs:

 

... là-haut demeure mon coeur...

                                          ... dans la montagne...

 

Francis Richard

 

Mon coeur dans la montagne, Manuela Gay-Crosier, 318 pages Plaisir de lire

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens